Covid-19, le grand bond en avant du digital

De l’agriculture au tourisme, en passant par l’industrie, la pandémie a donné un coup d’accélérateur inédit à la transformation numérique des entreprises. Passé le choc technique des premières semaines de confinement, de nouvelles solutions voient le jour, mais les défis persistent.

De l’agriculture au tourisme, en passant par l’industrie, la pandémie a donné un coup d’accélérateur inédit à la transformation numérique des entreprises. Passé le choc technique des premières semaines de confinement, de nouvelles solutions voient le jour, mais les défis persistent.

Le monde d’après sera digital. L’affirmation revenait régulièrement depuis une vingtaine d’années déjà. Mais la transition vers les technologies numériques avançait jusqu’à présent de façon très prudente, faute d’investissements, parfois de vision, souvent d’adhésion. Sans préavis, la pandémie a mis nombre de sociétés au pied du mur, validant les stratégies de certaines, pointant les manquements d’autres. Et, surtout, soulignant la nécessité d’accélérer dans le domaine. Ainsi, 81% des professionnels des technologies de l’information interrogés dans une enquête réalisée par l’éditeur américain AppDynamics estiment que la Covid-19 a été la plus grande source de pression technologique que les entreprises aient connue. Dans la quasi-totalité (95%), les priorités technologiques ont changé durant cette période, mais le manque d’investissement reste patent : seuls 9% des spécialistes jugent les effectifs des services numériques suffisants pour enclencher cette transformation digitale.

Un choc thermique inédit

Mais l’histoire de la transformation digitale en 2020 est d’abord celle d’un choc. D’équipes informatiques mobilisées en urgence pour déployer notamment un réseau de télétravail, et de travailleurs obligés de recourir au "système D" en attendant. Au sein des sociétés, l’activité a d’ailleurs davantage tenu durant cette période grâce à la réactivité des collaborateurs et leur esprit d’innovation, plutôt qu’en raison d’un cadre bien déterminé. Finalement, la crise n’a fait que renforcer la capacité d’adaptation des entreprises au monde digital. Les feuilles de route de la transformation numérique à dix ans ont été compressées à un horizon de quelques mois, voire quelques semaines. Les entreprises ont basculé en un temps record vers le travail en ligne. L’industrie est pleinement entrée dans sa quatrième révolution industrielle, celle de la convergence entre le monde virtuel et le monde réel. Tandis que le commerce a réellement pris conscience de l’ampleur du défi à relever, face à la suprématie confirmée des spécialistes de la vente en ligne, Amazon en tête.

Les feuilles de route de la transformation numérique à dix ans ont été compressées à un horizon de quelques mois, voire quelques semaines

L'accélérateur de la décennie

Selon une étude du groupe américain Twilio, 97% des décideurs d’entreprise estiment que la pandémie a accéléré la transformation numérique de leur entreprise ! Dans le secteur de la communication en particulier, les dirigeants parlent d’un bond stratégique de six ou sept ans. Une marche forcée qui a permis de faire tomber certaines barrières. Seulement un tiers des 2 500 dirigeants interrogés voient encore d’importants freins dans la transformation numérique de leur entreprise, parmi lesquels on trouve notamment le manque de stratégie claire, des réticences à remplacer les logiciels existants et le manque de temps.

Course aux talents

Cependant, les défis demeurent. L’urgence de la mise en œuvre de certains projets pourrait nuire à leur pérennité. 59% des experts informatiques interrogés par l’éditeur américain AppDynamics expliquent passer désormais beaucoup de temps à gérer des correctifs. L’accès aux talents digitaux est aussi un frein persistant. De façon paradoxale, l’épidémie, en refermant les frontières entre les pays, offre aux entreprises françaises une chance unique de séduire de jeunes potentiels. Mais le pari est loin d’être gagné  : d’après l’étude "Decoding Digital Talent", publiée en 2019 par BCG et Cadremploi, 76% des talents digitaux français seraient prêts à s’expatrier pour servir leur carrière. Les États-Unis, l’Allemagne et le Canada sont dans le trio de tête des destinations les plus attractives, loin devant la France, qui n’arrive qu’en septième position. Un "mercato" mondial que les entreprises doivent garder à l’esprit pour être à la pointe de transformations qui s’accélèrent.

Fabien Nizon

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Transformation digitale : le grand bond en avant

À chaque période trouble ses opportunités. Preuve en est la crise sanitaire qui a permis, par la force des choses, d’accélérer la révolution numérique. Télétravail, digitalisation des process, innovations dans le retail ou les loisirs : ces derniers mois ont été riches en avancées. Les plans de relance devraient accélérer la mutation de l’économie en tâchant de ne laisser personne au bord de la route, qu’il s’agisse de salariés, de petits commerçants ou des TPE PME. Décideurs Magazine dresse l’état des lieux et trace les grandes lignes du monde de demain.
Sommaire Relance : 7 milliards pour digitaliser la France Cédric O : "Si elles veulent survivre, les entreprises doivent accélérer sur leur transition numérique" Gafa. La crise, quelle crise ? Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech J.C Lamoureux (Sopra Steria Next) : "Pour l'heure, les dirigeants colmatent les brèches" G.Barbosa (Talan Solutions) : "L’usage qui est fait des outils collaboratifs est très important" L. Le Chalony (Linedata) : "La digitalisation place la fonction RH comme un partenaire business” D. Trutt (IN Groupe) : "La crise sanitaire a confirmé notre stratégie de transformation digitale "
Clément Bertholet (DGE) : "Avec la crise, nous devenons un guichet de recours"

Clément Bertholet (DGE) : "Avec la crise, nous devenons un guichet de recours"

Même si la vague de défaillances attendue en 2020 n’a pas eu lieu, les conséquences de la pandémie sur l’économie française ne sont pas négligeables....

FDJ, Loxam et Dassault System récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

FDJ, Loxam et Dassault System récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

Jeudi 26 novembre étaient décernés les prix pour les meilleures opérations financières 2019 par le Club des Trente. Cette année, ce sont la Française...

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

Les deux hommes d’affaires s’allient à l’entrepreneur Moez-Alexandre Zouari pour créer un spécialiste de la consommation responsable en France et en E...

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

Le groupe américain S&P Global, fournisseur de données financières, annonce ce lundi 30 novembre l’acquisition de son concurrent britannique, IHS...

Benoît Pédoussaut : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Benoît Pédoussaut : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Directeur du développement stratégique du groupe Sonepar, Benoît Pédoussaut n’en est pas à sa première transformation d’entreprise. Il revient sur son...

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

Chloé Pruvot, directrice des investissements du groupe Apicil, regrette l’absence d’un référentiel commun à l’investissement socialement responsable e...

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

Depuis le début de la crise sanitaire, le réseau Initiative France accompagne les entreprises pour traverser cette période inédite. Son président, Gu...

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investissements IT"

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investisse...

Nommé début 2020 directeur général du groupe Econocom en charge de l’ensemble des activités en France, Laurent Roudil revient sur l’impact de la crise...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte