Covéa met fin aux négociations avec Exor pour le rachat de PartnerRe

L’incertitude liée aux conséquences de la pandémie Covid-19 rend difficile la valorisation du réassureur PartnerRe, détenu par la famille Agnelli. Covéa se retire donc des négociations de rachat entamées le 9 février dernier.

L’incertitude liée aux conséquences de la pandémie Covid-19 rend difficile la valorisation du réassureur PartnerRe, détenu par la famille Agnelli. Covéa se retire donc des négociations de rachat entamées le 9 février dernier.

À l’issue du feuilleton juridique qui entourait le rachat du réassureur français Scor par Covéa, la maison mère de la Maaf, de la MMA et de la GMF, avait annoncé avoir porté son dévolu sur PartnerRe. Le réassureur appartient alors à Exor, holding de la famille Agnelli, également détentrice de la majorité du capital de Fiat-Chrysler, de Ferrari et de la Juventus de Turin. Covéa aurait donc signé, le 3 mars, un memorandum of understanding, MoU, accordant les deux parties sur une valorisation de neuf milliards de dollars pour PartnerRe.

Covéa tente de renégocier, sans succès

« Au vu des conditions actuelles sans précédent et des importantes incertitudes pesant sur les perspectives économiques mondiales, Covéa a indiqué à Exor que le contexte ne permet pas de réaliser le projet d'acquisition de Partner Re selon les termes initialement envisagés », explique, le 12 mai, Covéa dans un communiqué de presse. Pourtant, la version d’Exor diffère quelque peu de celle du français. La société d’investissement dénonce que « Covéa n’a jamais suggéré l’existence d’un ‘material adverse change’, y compris le risque de pandémie, ou soulevé d’autres problèmes chez PartnerRe qui pourraient expliquer son refus d’honorer ses engagements pris dans le cadre du MoU ». Le groupe d’assurances français aurait donc tenté de revoir à la baisse la valorisation du réassureur, ce que la famille Agnelli n’aurait pas accepté estimant ne pas s’attendre à ce que « PartnerRe soit impacté significativement par l’épidémie de Covid-19 ».

Covéa perdant sur ce coup, Exor sur le deal PSA-FCA

Cette pandémie fait donc échouer une transaction majeure de l’écosystème français. Après avoir failli au rachat de Scor, Covéa devrait une nouvelle fois sortir perdant de ce retrait, puisque les accords prévoient « un dédommagement pour le vendeur de 175 millions de dollars en cas de rupture des négociations », selon Il Sole 24 Ore.

La famille Agnelli, de son côté, voit le projet de fusion de Fiat-Chrysler avec PSA menacé par l’environnement économique actuel. Les deux constructeurs auront pour responsabilité de soutenir l’ensemble de la filière automobile, aujourd’hui à l’arrêt. Les lignes devraient donc bouger et rien n’indique que le memorandum of understanding, signé en décembre par les deux groupes, mette toujours d’accord les deux groupes, à l’issue de la crise. « Les fondamentaux de l'opération sont toujours présents, mais les évolutions respectives des cours de Bourse montrent que les marchés subodorent une révision des termes de l'opération, à la faveur relative des actionnaires de PSA », explique aux Échos Thomas Besson, analyste chez Kepler Cheuvreux.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Patrick Artus (Natixis) : "La dette devient gratuite"

Patrick Artus (Natixis) : "La dette devient gratuite"

Chef économiste et membre du comité exécutif de Natixis, Patrick Artus travaille depuis de nombreuses années sur les politiques monétaires menées par...

Qui sont les expatriés français ?

Qui sont les expatriés français ?

Publié par la Banque Transatlantique à la fin du mois de juin, le premier "Observatoire de l’expatriation", mené en partenariat avec Opinionway et l’U...

ACG Management s’offre une nouvelle identité et devient Smalt Capital

ACG Management s’offre une nouvelle identité et devient Smalt Capital

ACG Management, société de gestion créée en 2000 à Marseille et spécialisée dans le financement en fonds propres de PME non cotées dans la Région Sud,...

Igor de Maack quitte DNCA Finance

Igor de Maack quitte DNCA Finance

La société de gestion française DNCA Finance a annoncé, à la fin du mois de juin, le départ d’Igor de Maack qui était jusqu'à présent gérant et porte-...

Storelift lève 5 millions d’euros pour déployer ses magasins connectés et autonomes

Storelift lève 5 millions d’euros pour déployer ses magasins connectés et autonomes

Le premier magasin autonome de France devrait être français. C’est ce que promet Storelift, qui a réuni 5 millions d’euros pour commencer le déploieme...

R. Evangelista (Edmond de Rothschild) : "L’architecture ouverte est un combat d’arrière-garde"

R. Evangelista (Edmond de Rothschild) : "L’architecture ouverte est un combat d’arrière-garde"

De nouvelles obligations de transparence pèsent désormais sur les banques privées. Leurs clients sont ainsi en mesure de comparer l’ensemble des servi...

J-M. Peter (Sofidy) : "Les SCPI sont des véhicules adaptés pour traverser les cycles économiques"

J-M. Peter (Sofidy) : "Les SCPI sont des véhicules adaptés pour traverser les cycles économiques"

Le premier semestre 2020 fut très agité pour les sociétés de gestion immobilières. La période de confinement ayant eu des conséquences sur l'activité...

J.F Brochard (Roche France) : " la santé est un sujet collectif, le Covid-19 l’a prouvé"

J.F Brochard (Roche France) : " la santé est un sujet collectif, le Covid-19 l’a prouvé"

Laboratoire de référence dans le secteur de la médecine personnalisée et leader incontesté en biotechnologies, le groupe Roche s’est inscrit comme un...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message