Covéa met fin aux négociations avec Exor pour le rachat de PartnerRe

L’incertitude liée aux conséquences de la pandémie Covid-19 rend difficile la valorisation du réassureur PartnerRe, détenu par la famille Agnelli. Covéa se retire donc des négociations de rachat entamées le 9 février dernier.

L’incertitude liée aux conséquences de la pandémie Covid-19 rend difficile la valorisation du réassureur PartnerRe, détenu par la famille Agnelli. Covéa se retire donc des négociations de rachat entamées le 9 février dernier.

À l’issue du feuilleton juridique qui entourait le rachat du réassureur français Scor par Covéa, la maison mère de la Maaf, de la MMA et de la GMF, avait annoncé avoir porté son dévolu sur PartnerRe. Le réassureur appartient alors à Exor, holding de la famille Agnelli, également détentrice de la majorité du capital de Fiat-Chrysler, de Ferrari et de la Juventus de Turin. Covéa aurait donc signé, le 3 mars, un memorandum of understanding, MoU, accordant les deux parties sur une valorisation de neuf milliards de dollars pour PartnerRe.

Covéa tente de renégocier, sans succès

« Au vu des conditions actuelles sans précédent et des importantes incertitudes pesant sur les perspectives économiques mondiales, Covéa a indiqué à Exor que le contexte ne permet pas de réaliser le projet d'acquisition de Partner Re selon les termes initialement envisagés », explique, le 12 mai, Covéa dans un communiqué de presse. Pourtant, la version d’Exor diffère quelque peu de celle du français. La société d’investissement dénonce que « Covéa n’a jamais suggéré l’existence d’un ‘material adverse change’, y compris le risque de pandémie, ou soulevé d’autres problèmes chez PartnerRe qui pourraient expliquer son refus d’honorer ses engagements pris dans le cadre du MoU ». Le groupe d’assurances français aurait donc tenté de revoir à la baisse la valorisation du réassureur, ce que la famille Agnelli n’aurait pas accepté estimant ne pas s’attendre à ce que « PartnerRe soit impacté significativement par l’épidémie de Covid-19 ».

Covéa perdant sur ce coup, Exor sur le deal PSA-FCA

Cette pandémie fait donc échouer une transaction majeure de l’écosystème français. Après avoir failli au rachat de Scor, Covéa devrait une nouvelle fois sortir perdant de ce retrait, puisque les accords prévoient « un dédommagement pour le vendeur de 175 millions de dollars en cas de rupture des négociations », selon Il Sole 24 Ore.

La famille Agnelli, de son côté, voit le projet de fusion de Fiat-Chrysler avec PSA menacé par l’environnement économique actuel. Les deux constructeurs auront pour responsabilité de soutenir l’ensemble de la filière automobile, aujourd’hui à l’arrêt. Les lignes devraient donc bouger et rien n’indique que le memorandum of understanding, signé en décembre par les deux groupes, mette toujours d’accord les deux groupes, à l’issue de la crise. « Les fondamentaux de l'opération sont toujours présents, mais les évolutions respectives des cours de Bourse montrent que les marchés subodorent une révision des termes de l'opération, à la faveur relative des actionnaires de PSA », explique aux Échos Thomas Besson, analyste chez Kepler Cheuvreux.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Deals de l'année : les opérations qui ont marqué 2021

Deals de l'année : les opérations qui ont marqué 2021

Qu'elles prennent la forme de rachats, de fusions, d'IPO ou de levées de fonds, les opérations sélectionnées dans ce dossier racontent une période de...

Altarea Primonial : le nouvel ensemble immobilier

Altarea Primonial : le nouvel ensemble immobilier

Juin 2021, coup de tonnerre, le géant Altarea annonce l’entrée en négociations exclusives avec les actionnaires de l’ogre Primonial. L’ambition est cl...

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cet été, le fonds new-yorkais KKR prenait une participation dans l’éditeur de logiciels lyonnais, sur la base d’une valorisation de 5,5 milliards d’eu...

F. Chauviré (SAP) : "La croissance du cloud en France est supérieure à celle de l’Allemagne "

F. Chauviré (SAP) : "La croissance du cloud en France est supérieure à celle de l’Allemagne "

Directeur général de SAP France depuis le début de l’année 2020, Frédéric Chauviré revient sur sa feuille de route et les grands chantiers de SAP en F...

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Le marché des fusions-acquisitions n’a jamais été aussi florissant que depuis le deuxième semestre 2020. Même si ce dynamisme peut paraître incongru d...

Une étude décode les impacts de l’IA en médecine

Une étude décode les impacts de l’IA en médecine

Des économies de plus d'un milliard d'euros par an, des procédures techniques réduites de 90%, des délais de dépistage divisés par deux ou encore une...

Gérald Karsenti (SAP) : "Nous voulons recruter 3000 experts SAP sur les trois prochaines années"

Gérald Karsenti (SAP) : "Nous voulons recruter 3000 experts SAP sur les trois prochaines années"

À la tête de la filiale française du géant allemand SAP, le spécialiste de l’ERP, Gérald Karsenti revient sur le plan d’investissement et de dépenses...

Y.Le Gélard (Engie) : "Ce qui tire le digital dans l’énergie aujourd’hui, c’est le temps réel donc l’IoT"

Y.Le Gélard (Engie) : "Ce qui tire le digital dans l’énergie aujourd’hui, c’est le temps réel donc l...

En charge du digital et des systèmes d’information du groupe Engie, Yves Le Gélard revient sur les effets de la crise sanitaire, la stratégie multi-cl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte