Retour du confinement : retrouvez les grandes annonces d'Emmanuel Macron

Retour du confinement : retrouvez les grandes annonces d'Emmanuel Macron

Écoles, collèges, Ehpad, commerces, attestations, durée... Voici ce qu'il faut retenir des annonces du président de la République.

Un tableau noir : Emmanuel Macron a décrit un tableau très sombre de la situation sanitaire, évoquant notamment un "virus qui circule à une vitesse que les prévisions les plus pessimistes n'ont pas anticipé", "3 000 personnes en réanimation", "toutes les régions au seuil d'alerte".

"La seconde vague sera plus meurtrière que la première" : En direct de l'Élysée le président de la République s'est montré pessimiste en affirmant notamment que "certains pays, comme l’Espagne, l’Irlande, les Pays-Bas, ont pris plus tôt des mesures plus dures que les nôtres. Pourtant, nous en sommes tous au même point : débordés par une deuxième vague qui, nous le savons désormais, sera plus dure, plus meurtrière que la première".

Confiner les personnes âgées ? La fausse bonne idée : Certes, 85% des personnes décédées de la Covid-19 ont plus de 70 ans. Pour autant, opter pour un confinement spécial pour les plus âgés, solution murmurée par certains, est écarté par Emmanuel Macron. "Nos aînés ont besoin d'une assistance", "certains vivent avec leur propre famille". Pour lui, un "confinement senior" "n'est pas réaliste et pas efficace". Emmanuel Macron a également précisé que, sur les 9 000 Français actuellement en réanimation, la part des moins de 60 ans est de 35%. "Perte d’odorat, perte de goût, difficultés respiratoires : contracter la Covid-19 n’est jamais anodin, même lorsqu’on a 20 ans"; a ajouté le président.

Les dangers de l'immunité collective : Emmanuel Macron a écarté dès le début de son allocution le recours à la stratégie de l'immunité collective qui, selon lui, revient à "400 000 morts" et "au tri entre patients". 

Reconfinement, le grand retour : C'est officiel, le pays entier sera "reconfiné sur tout le territoire" dans une forme qui semble plus souple que le premier confinement. Les attestations de déplacement seront à nouveau à imprimer. Bars et restaurants seront fermés, mais concernant les retours de vacances, le président a promis "une tolérance pour ce week-end".

Le confinement jusqu'à quand ? : Les nouvelles mesures seront déployées dans la nuit de jeudi à vendredi puisque "chaque heure compte". Le confinement est programmé jusqu'au 1er décembre même si, d'ici deux semaines "la situation peut être réévaluée".

Système scolaire : La fermeture des établissements scolaires est un facteur d'inégalités, a affirmé Emmanuel Macron. Ainsi, "les écoles, collèges et lycées resteront ouverts avec un protocole sanitaire renforcé". En revanche, dans les universités, place à l'enseignement à distance.

Maisons de retraite : Les visites dans les Ehpad restent autorisées, les cimetières restent ouverts. Il sera donc possible de fleurir les tombes de nos proches pour la Toussaint. 

Économie : Sur le plan économique, Emmanuel Macron a annoncé la couleur : "L'économie ne doit ni s'arrêter ni s'effondrer". Le nombre de secteurs essentiels sera étendu par rapport au premier confinement, les Français sont incités à télétravailler. Le président de la République a promis "un plan spécial pour les indépendants et les TPE qui redoutent plus que tout les prochaines semaines"..

Le moral des Français : Ce reconfinement est un véritable coup de massue pour l'opinion qui voit une situation d'exception perdurer et qui peut craindre pour son bien-être mais aussi sa situation économique. "Je sais la lassitude et le sentiment d'un jour sans fin", a reconnu Emmanuel Macron  qui a évoqué sa "responsabilité de protéger tous les Français. En dépit des polémiques, en dépit de la difficulté des décisions à prendre. Je l’assume pleinement".

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Cela fait dix ans que des députés représentent les Français vivant à l’étranger. Voyages incessants, relations avec les électeurs, travail dans l’hémi...

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

L’un des comptes parodiques les plus célèbres de l’Hexagone a disparu de Twitter. Si certains fêtent une victoire contre la fachosphère, d’autres dépl...

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

Critique, la situation de la justice ? Oui, reconnaît le rapport sur les États généraux de la justice paru le 8 juillet. Mais pour les entreprises, l’...

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

Un détail psychologique, peu mis en avant dans la presse, pourrait empêcher un rapprochement entre LR et Renaissance à l’Assemblée nationale. Il prouv...

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Qui succèdera à Christian Jacob à la tête de LR ? Certaines voix s’élèvent pour réclamer le retour du président de la région Auvergne Rhône-Alpes qui,...

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

Durant son discours de politique générale, la première ministre a déclaré que l’État reprendrait le contrôle de la totalité du capital d’EDF.

Remaniement, la macronie serre les rangs

Remaniement, la macronie serre les rangs

Des responsables LR et PS qui ne se bousculent plus au portillon, des alliés à "fidéliser", des marcheurs de combat qui montent en grade ou effectuent...

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Le maire d’Angers, proche d’Édouard Philippe et numéro deux d’Horizons, remplace Amélie de Montchalin, battue aux élections législatives, au ministère...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message