Retour du confinement : retrouvez les grandes annonces d'Emmanuel Macron

Écoles, collèges, Ehpad, commerces, attestations, durée... Voici ce qu'il faut retenir des annonces du président de la République.

Écoles, collèges, Ehpad, commerces, attestations, durée... Voici ce qu'il faut retenir des annonces du président de la République.

Un tableau noir : Emmanuel Macron a décrit un tableau très sombre de la situation sanitaire, évoquant notamment un "virus qui circule à une vitesse que les prévisions les plus pessimistes n'ont pas anticipé", "3 000 personnes en réanimation", "toutes les régions au seuil d'alerte".

"La seconde vague sera plus meurtrière que la première" : En direct de l'Élysée le président de la République s'est montré pessimiste en affirmant notamment que "certains pays, comme l’Espagne, l’Irlande, les Pays-Bas, ont pris plus tôt des mesures plus dures que les nôtres. Pourtant, nous en sommes tous au même point : débordés par une deuxième vague qui, nous le savons désormais, sera plus dure, plus meurtrière que la première".

Confiner les personnes âgées ? La fausse bonne idée : Certes, 85% des personnes décédées de la Covid-19 ont plus de 70 ans. Pour autant, opter pour un confinement spécial pour les plus âgés, solution murmurée par certains, est écarté par Emmanuel Macron. "Nos aînés ont besoin d'une assistance", "certains vivent avec leur propre famille". Pour lui, un "confinement senior" "n'est pas réaliste et pas efficace". Emmanuel Macron a également précisé que, sur les 9 000 Français actuellement en réanimation, la part des moins de 60 ans est de 35%. "Perte d’odorat, perte de goût, difficultés respiratoires : contracter la Covid-19 n’est jamais anodin, même lorsqu’on a 20 ans"; a ajouté le président.

Les dangers de l'immunité collective : Emmanuel Macron a écarté dès le début de son allocution le recours à la stratégie de l'immunité collective qui, selon lui, revient à "400 000 morts" et "au tri entre patients". 

Reconfinement, le grand retour : C'est officiel, le pays entier sera "reconfiné sur tout le territoire" dans une forme qui semble plus souple que le premier confinement. Les attestations de déplacement seront à nouveau à imprimer. Bars et restaurants seront fermés, mais concernant les retours de vacances, le président a promis "une tolérance pour ce week-end".

Le confinement jusqu'à quand ? : Les nouvelles mesures seront déployées dans la nuit de jeudi à vendredi puisque "chaque heure compte". Le confinement est programmé jusqu'au 1er décembre même si, d'ici deux semaines "la situation peut être réévaluée".

Système scolaire : La fermeture des établissements scolaires est un facteur d'inégalités, a affirmé Emmanuel Macron. Ainsi, "les écoles, collèges et lycées resteront ouverts avec un protocole sanitaire renforcé". En revanche, dans les universités, place à l'enseignement à distance.

Maisons de retraite : Les visites dans les Ehpad restent autorisées, les cimetières restent ouverts. Il sera donc possible de fleurir les tombes de nos proches pour la Toussaint. 

Économie : Sur le plan économique, Emmanuel Macron a annoncé la couleur : "L'économie ne doit ni s'arrêter ni s'effondrer". Le nombre de secteurs essentiels sera étendu par rapport au premier confinement, les Français sont incités à télétravailler. Le président de la République a promis "un plan spécial pour les indépendants et les TPE qui redoutent plus que tout les prochaines semaines"..

Le moral des Français : Ce reconfinement est un véritable coup de massue pour l'opinion qui voit une situation d'exception perdurer et qui peut craindre pour son bien-être mais aussi sa situation économique. "Je sais la lassitude et le sentiment d'un jour sans fin", a reconnu Emmanuel Macron  qui a évoqué sa "responsabilité de protéger tous les Français. En dépit des polémiques, en dépit de la difficulté des décisions à prendre. Je l’assume pleinement".

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Pour qui votent les catholiques ?

Pour qui votent les catholiques ?

De moins en moins nombreux, historiquement à droite, convertis au macronisme mais allergiques à Marine Le Pen. Alors que l'Ascension et les régionales...

Exclu Décideurs. Entreprises en difficulté, ce qui se prépare

Exclu Décideurs. Entreprises en difficulté, ce qui se prépare

Oui, l’État est bel et bien adepte du "quoi qu’il en coûte". Mais les prêts qu’il a garantis s’arrêteront bien un jour. Avec à la clé une hausse inévi...

O.Nasrou : "Valérie Pécresse incarne le vote utile"

O.Nasrou : "Valérie Pécresse incarne le vote utile"

Lycées, sécurité, transports, dette… Selon le premier vice-président du conseil régional d’Ile-de-France, Valérie Pécresse peut se reposer sur un bila...

Sophie Cluzel : "La France consacre 2,2% de son PIB aux personnes en situation de handicap"

Sophie Cluzel : "La France consacre 2,2% de son PIB aux personnes en situation de handicap"

Aides aux entreprises, baromètre, mentorat… Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées revient sur les initiatives destinées à...

Édito. Haro sur les déviants

Édito. Haro sur les déviants

De nombreuses personnalités "issues de la diversité" prennent position pour défendre l’universalisme, combattre le communautarisme et l’essentialisati...

T.Lentz (Fondation Napoléon) : "L'UE ne bâtit pas son unité autour de personnages historiques"

T.Lentz (Fondation Napoléon) : "L'UE ne bâtit pas son unité autour de personnages historiques"

Historien et directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz revient sur les célébrations du bicentenaire de la mort de l’Empereur à l’échelle europ...

Quand l’UE enterre Napoléon

Quand l’UE enterre Napoléon

Le bicentenaire de la mort de l’Empereur ne sera pas célébré par l’Union européenne malgré une vraie popularité du personnage dans de nombreux États m...

UE vs Astra Zeneca : tout savoir sur les enjeux juridiques

UE vs Astra Zeneca : tout savoir sur les enjeux juridiques

La Commission européenne a saisi la justice belge vendredi 23 avril dans le cadre de son contrat conclu avec Astra Zeneca. L’Europe proteste contre le...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte