Coronavirus. Quelle est la proportion d'infectés dans le monde ?

Selon les chiffres de l’université John Hopkins, seuls 0,5% des Américains auraient été touchés par le Covid-19. Si la proportion est en réalité plus élevée, l’immunité collective reste une utopie. Ce qui est le cas partout dans le monde.

Selon les chiffres de l’université John Hopkins, seuls 0,5% des Américains auraient été touchés par le Covid-19. Si la proportion est en réalité plus élevée, l’immunité collective reste une utopie. Ce qui est le cas partout dans le monde.

Pour vaincre le coronavirus, deux écoles existent : l’une prône le confinement le temps que l’épidémie disparaisse. Une seconde propose de jouer la carte de l’immunité collective. Objectif : laisser délibérément le virus circuler jusqu’à ce que 65% de la population ait développé des anticorps.

Ce mode de pensée a très vite été abandonné par certains pays comme le Royaume-Uni, la Suède ou les Pays-Bas. Il faut dire que le nombre de morts aurait été trop important pour n’importe quel régime politique. Les projections britanniques faisaient notamment la prévision de 200 000 à 500 000 décès ! Ce qui explique, notamment le revirement stratégique de Boris Johnson qui a confiné sa population, plus tard que la moyenne européenne.

Près de six mois après l’apparition des premiers patients en Chine, aucun pays n’a suffisamment de citoyens infectés pour faire confiance à l’immunité collective. En nombre absolu, les États-Unis comptent le plus de cas diagnostiqués : 1 450 000. Ce qui correspond seulement à 0,45% de la population. Les pays les plus "touchés" sont l’Espagne (0,5%) et la Belgique (0,46%).

Certes, ces chiffres sont probablement plus élevés puisque la majorité des patients atteints du Covid-19 sont en réalité asymptomatiques. Malgré tout, le virus n’est pas suffisamment dispersé dans la population. Le cas de la France est à cet égard révélateur. Selon une étude publiée par la revue Science le 13 mai, environ 5% de la population de l’Hexagone serait atteinte avec un pic de 10% dans la région Grand-Est. Loin, très loin du seuil de 65% nécessaire pour atteindre le cap de l’immunité collective.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Vincent Le Roux rejoint Vae Solis Communications pour renforcer l'activité "Affaires publiques"

Vincent Le Roux rejoint Vae Solis Communications pour renforcer l'activité "Affaires publiques"

Le cabinet de conseil en stratégie de communication et gestion du capital réputation, Vae Solis Communications, accueille Vincent Le Roux au sein de s...

Phebe Novakovic, la patriote

Phebe Novakovic, la patriote

Alors que NavalGroup est en difficulté après l'annulation du "contrat du siècle" australien, l'américain General Dynamics se porte bien. A sa tête dep...

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

Souverain sur un marché de niche à l’importance vitale, ASML est la plus belle réussite de la tech européenne. Des entreprises telles qu’Apple, Samsun...

Hidalgo 2022, quelles sont ses chances ?

Hidalgo 2022, quelles sont ses chances ?

Ca y’est. Dans un discours prononcé à Rouen le 12 septembre, Anne Hidalgo s’est officiellement lancée dans la course à l’Élysée. Objectif : finir en t...

Politique climatique : la sanction de l’inaction

Politique climatique : la sanction de l’inaction

Lorsque le dernier rapport du Giec insiste sur une action immédiate pour sauver la planète, la loi Climat et Résilience, "plus grande loi écologique d...

Amine El Khatmi, le Danois

Amine El Khatmi, le Danois

Le président du Printemps républicain publie un ouvrage programmatique. Certaines mesures sont pertinentes, d’autres plus critiquables. Mais toutes so...

Marseille en grand, la France en petit

Marseille en grand, la France en petit

Le plan d’Emmanuel Macron pour Marseille, annoncé en grande pompe jeudi dernier au Pharo, ressemble à s’y méprendre à un lancement de campagne. Conden...

Saïgon, Kaboul : même combat

Saïgon, Kaboul : même combat

Le retrait américain d'Afghanistan ressemble fâcheusement à la fin de la guerre du Vietnam. Les Etats-Unis doivent-ils pour autant avoir peur du décli...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte