Coronavirus : le dispositif de Bercy

Le ministère de l’Économie prend des mesures de soutien aux entreprises impactées par l’épidémie de Covid-19. Celle-ci conduit la France à s’interroger sur sa dépendance aux approvisionnements étrangers. Il y va de sa souveraineté dans des secteurs stratégiques.

Le ministère de l’Économie prend des mesures de soutien aux entreprises impactées par l’épidémie de Covid-19. Celle-ci conduit la France à s’interroger sur sa dépendance aux approvisionnements étrangers. Il y va de sa souveraineté dans des secteurs stratégiques.

Quelle que soit l’ampleur que prendra l’épidémie de Coronavirus, l’économie mondiale n’échappera pas à un coup de froid. Alors que l’OCDE tablait sur une croissance de 2,9 % en novembre, l’organisation ne s’attend plus qu’à une progression de 2,4 % pour 2020. La France ne sera pas épargnée avec une hausse du PIB estimé à 0,9 %, soit 0,3 point de moins que prévu. Le gouvernement dispose de plusieurs leviers pour limiter la casse. Bercy prend différentes mesures d’accompagnement mobilisables, au cas par cas, par les entreprises. Vendredi, le ministre Bruno Le Maire a même certifié que les États de la zone euro étaient prêts à prendre « toutes les décisions nécessaires pour soutenir l’économie ».

Côté français, les professionnels peuvent contacter leur organisme de recouvrement pour expliquer leurs difficultés et demander un report de paiement de leurs cotisations fiscales (Urssaf, impôts) et sociales. Une disposition qui avait été mise en place lors de la crise des gilets jaunes. Le cas échéant, vient s’ajouter un plan d’étalement de créances avec l’appui de l’État et de la Banque de France. Par ailleurs, Bpifrance se portera garante de tous les prêts de trésorerie dont les entreprises auraient besoin à cause de l’épidémie. Ces dernières peuvent également obtenir une prise en charge du chômage partiel de leurs salariés.

Solidarité

Outre le soutien économique direct, le gouvernement n’appliquera pas de pénalités de retard pour les marchés publics, le Coronavirus étant considéré comme « un cas de force majeur ». « J’écrirai aux PME pour les informer » de cette décision, précise Bruno Le Maire, qui demande aux grands donneurs d’ordre de faire preuve de solidarité vis-à-vis de leurs fournisseurs et sous-traitants lorsqu’ils ont du mal à s’approvisionner et à respecter les délais de livraison.

Bercy n’oublie pas la question de la diversification des sources d’approvisionnement, tant sur le court que le long terme. À échéance réduite, le ministère prévoit l’accélération des procédures d’agrément dans certaines filières, en particulier dans les secteurs de la construction et de la chimie, tout en respectant les normes sociales, environnementales et européennes. Pour l’avenir, une réflexion est lancée sur la sécurisation des approvisionnements pour les filières stratégiques, telles que l’automobile, « afin de les faire gagner en indépendance » et de garantir la souveraineté économique du pays.

Bercy n’est pas seul dans le combat pour limiter les impacts du Coronavirus sur les entreprises. Le ministère du Travail édite une note sous forme de questions-réponses où il détaille toutes les mesures que peuvent et doivent prendre les sociétés ainsi que leurs salariés. Le tout sans compter les actions du ministère de la Santé, qui reste en première ligne dans la gestion de cette crise.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Séché Environnement rachète les activités de traitement des eaux industrielles de Veolia

Séché Environnement rachète les activités de traitement des eaux industrielles de Veolia

Séché Environnement renforce ainsi son expertise dans le cycle de l’eau industrielle et élargit son offre de services. Montant de la transaction : 40...

Quilvest Capital Partners et IK Partners sortent du capital du groupe EDH Paris

Quilvest Capital Partners et IK Partners sortent du capital du groupe EDH Paris

Quilvest Capital Partners et IK Partners vont vendre à Five Arrows Principal Investments leurs participations respectives dans le groupe EDH, aux côté...

Eurazeo cède sa participation dans Bimedia à DL Software

Eurazeo cède sa participation dans Bimedia à DL Software

Eurazeo se retire du capital de Bimedia, acteur des solutions d'encaissement et de gestion dédiées aux commerces de proximité et aux buralistes, au pr...

Gabriel Attal, un coup de jeune pour les comptes publics ?

Gabriel Attal, un coup de jeune pour les comptes publics ?

Nommé ministre délégué au Budget, le trentenaire hérite d'un poste qui sert de tremplin.

Introduction en bourse réussie pour Lhyfe, spécialiste de l'hydrogène vert

Introduction en bourse réussie pour Lhyfe, spécialiste de l'hydrogène vert

L'entrée sur le marché réglementé d’Euronext® à Paris, a permis à la start-up d'effectuer une augmentation de capital d’un montant de 110 millions d'e...

Alibaba à la conquête des marques

Alibaba à la conquête des marques

Michelle Lau, co-directrice d’Alibaba Group en France, est en charge de la stratégie retail et des partenariats avec les marques. Elle revient sur les...

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

La cour d’appel de Paris, qui avait annulé la mise en examen du cimentier pour complicité de crimes contre l’humanité, a opéré hier un revirement. Laf...

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur dédié au supercalcul"

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur déd...

Spécialiste du semi-conducteur depuis plus de 25 ans, après avoir travaillé notamment chez STMicroelectronics et Atos, Philippe Notton a fondé SiPearl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message