Coronavirus : cette donnée peu citée mais inquiétante

Nombreux sont ceux qui prennent la seconde vague à la légère. Erreur. Pour bien comprendre la situation sanitaire, un petit graphique vaut mieux qu’un long discours.

Nombreux sont ceux qui prennent la seconde vague à la légère. Erreur. Pour bien comprendre la situation sanitaire, un petit graphique vaut mieux qu’un long discours.

Députés, commerçants ou simples citoyens : nombreux sont les voix qui s’élèvent pour contester la pertinence d’un second confinement en France. Selon eux, les pouvoirs publics en font trop avec cette maladie. Cet état d’esprit a fait sortir de ses gonds le très calme ministre de la Santé Olivier Véran lors des questions au gouvernement du 3 novembre.

Alors, en faisons-nous trop avec cette seconde vague et ce second confinement ? La meilleure réponse à la question se trouve dans les chiffres. Décideurs Magazine a comparé le nombre de décès de la Covid-19 en prenant en compte les huit premiers jours du premier confinement (du 17 mars au 24 mars) et les huit premiers jours du second confinement (du 29 octobre au 5 novembre).

Les résultats sont sans appel. Sur la première période prise en compte, le coronavirus a emporté 952 personnes dans l’Hexagone contre 3 252 pour la seconde. Soit un nombre moyen de décès passé de 119 par jour à 406. Dans le détail, du 17 mars au 24 mars, le jour le plus meurtrier est le 24 mars avec 240 décès. Sur la période allant du 29 octobre au 5 novembre, le pic est atteint le 3 novembre (854). Qui dit morts supplémentaires dit aussi plus de personnes hospitalisées, ce qui met la pression sur les services hospitaliers qui risquent d’être saturés si la tendance se poursuit.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Valéry Giscard d’Estaing, le président du "en même temps"

Valéry Giscard d’Estaing, le président du "en même temps"

Libéralisme économique mais État protecteur, libéralisme sur le plan des mœurs mais attachement aux valeurs traditionnelles. Progressiste mais moderne...

Nicolas Bouzou (Asterès) : "Économiquement, la France fait ce qu’il faut”

Nicolas Bouzou (Asterès) : "Économiquement, la France fait ce qu’il faut”

Alors que la crise sanitaire se prolonge, comment juger les mesures économiques et budgétaires mises en œuvre pour tenter de circonscrire ses effets ?...

Édito. La vérité blesse, les fake news tuent

Édito. La vérité blesse, les fake news tuent

Le documentaire Hold Up ou les articles révélant un racisme d’État montrent que les États-Unis n’ont pas le monopole des fake news. Un danger qui alar...

Joe Biden, qui sont les hommes du président ?

Joe Biden, qui sont les hommes du président ?

Janet Yellen, Antony Blinken, Tef Kaufman, Ron Klain...Le successeur de Donald Trump peut se reposer sur une équipe compétente qui maîtrise les dossie...

Stéphane Bancel, un Français derrière le vaccin contre le coronavirus

Stéphane Bancel, un Français derrière le vaccin contre le coronavirus

À la tête de la biotech Moderna depuis près de dix ans, Stéphane Bancel n’a pas attendu la crise sanitaire pour parier sur une technologie qui, en acc...

Sarah El Haïry : "Les jeunes ont une bonne image de l’entreprise"

Sarah El Haïry : "Les jeunes ont une bonne image de l’entreprise"

La secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement fait le point sur les mesures destinées à stimuler l’emploi de la jeune génération qu’e...

Déconfinement : découvrez les principales annonces d'Emmanuel Macron

Déconfinement : découvrez les principales annonces d'Emmanuel Macron

Dans sa déclaration du 24 novembre, le président de la République a esquissé le scénario d'une sortie progressive de la crise sanitaire. Trois dates s...

Joe Biden, le défi de l'unité nationale

Joe Biden, le défi de l'unité nationale

Alors que Donald Trump continue à exacerber les divisions au sein de l’opinion américaine en persistant à accuser son successeur de fraude, celui-ci p...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte