Coronavirus : ces entreprises qui se mobilisent

Pour lutter contre le Covid-19 et faciliter le quotidien des personnes confinées, plusieurs entreprises font passer l’intérêt général avant leurs profits. Voici certains exemples qui méritent un coup de chapeau.

Pour lutter contre le Covid-19 et faciliter le quotidien des personnes confinées, plusieurs entreprises font passer l’intérêt général avant leurs profits. Voici certains exemples qui méritent un coup de chapeau.

Hachette : manuels scolaires pour tous !

Écoles, collèges et lycées sont fermés depuis lundi 16 mars. Parents, enseignants et élèves sont contraints de faire avec les moyens du bord pour continuer à instruire et à apprendre. L’accès aux manuels scolaires peut-être problématique. Heureusement, les éditeurs du groupe Hachette Livre (Hachette éducation, éditions Didier, éditions Foucher, éditions Hatier) permettent la consultation en ligne gratuite de tous leurs manuels, du CP à la Terminale. Au total, ce sont plus de 600 ouvrages qui sont en accès libre.

Opéra de Paris : suivez les spectacles en ligne

Fermé mais pas inactif. L’Opéra de Paris apporte du divertissement aux personnes confinées. Depuis le 17 mars, il met gratuitement en ligne ses plus beaux spectacles. De quoi ravir les amateurs de ballets et de musique classique. Cette initiative, prévue jusqu’au 3 mai, pourra peut-être attirer un public peu habitué à ce genre de musique. Don Giovanni, Le Lac des cygnes, Carmen, Le Barbier de Séville… Huit spectacles sont programmés. 

Canal+ n’est (provisoirement) plus une chaîne cryptée

Dès le 15 mars, le PDG de la chaîne cryptée, Maxime Saada a annoncé que les programmes de Canal+ seront diffusés en clair sur l’ensemble des box durant toute la crise de Coronavirus. Dommage pour les amateurs de football, tous les matchs sont annulés. Il est tout de même possible de profiter de séries et de films gratuitement.(Ndlr :  suite à une plainte de TF1 qui a saisi le CSA pour concurrence déloyale, la chaîne cryptée a été contrainte de mettre fin à son programme. Ce qui a valu à TF1 un véritable BadBuzz sur Twitter où le hashtag #boycotttf1 a terminé en trending topics ce week-end).

Restez actifs grâce à Puma et FizzUp

Même confiné, il est indispensable pour notre santé physique et morale de continuer à pratiquer une activité sportive régulière. Heureusement, il est possible de se dépenser chez soi sans matériel. L’application de coaching FizzUp, associée à Puma, propose un accès gratuit à son service premium.

Presse écrite : gratuité globale

En cette période de crise sanitaire, l’information est primordiale. A fortiori dans un contexte où les fake-new et les « faux sachants » (pour reprendre le terme d’Emmanuel Macron) ont pignon sur rue. C’est pourquoi, les grands médias, dont la majorité des articles sont payants, jouent la carte de la gratuité. Ainsi, sur Le Figaro, un espace tout en haut de la page d’accueil liste les cinq articles les plus importants sur le Coronavirus. Nul besoin d’un code pour les lire. Sur le site du journal Le Monde de nombreux articles sont disponibles en libre accès.

EdTech : Mooc pour tous

EdTech France (qui regroupe les start-up spécialisées dans la formation en ligne) a lancé un site qui met gratuitement à disposition une centaine de ressources. De quoi assurer l’enseignement à distance, produire des contenus pédagogiques, garder contact, informer les apprenants, apprendre des langues... Et si le chômage partiel était le bon moment d’acquérir de nouvelles compétences ?

LVMH : du parfum au gel hydroalcoolique

« Rupture de gel hydroalcoolique ». Ce panneau est affiché dans pratiquement toutes les pharmacies de l’Hexagone. Une situation dommageable puisqu’avoir des mains propres est un geste barrière essentiel. Pour lutter contre la pénurie, LVMH a mobilisé trois sites de production habituellement spécialisés dans la fabrication des parfums Christian Dior, Guerlain et Givenchy. Depuis lundi, ils sont mobilisés pour « offrir aux pouvoirs publics des quantités importantes de gel hydroalcoolique ».

Pernod Ricard : alcool rime avec santé

Une autre entreprise apporte son concours dans la lutte contre le Coronavirus : Pernod Ricard fait don de 70 000 litres d'alcool pur au laboratoire Cooper, spécialiste des produits de santé du quotidien. Ce geste permettra au fabriquant d’accroître ses livraisons aux pharmacies - qui peuvent désormais produire du gel hydroalcoolique - et représente l’équivalent d’environ 1,8 million de flacons individuels de 50 ml. Le laboratoire s’engage, de son coté, à reverser l’équivalent du don à des associations en lien avec le secteur de la santé.

L’industrie textile se mobilise

Les masques de protection sont également une denrée rare. De nombreux salariés continuent à mener une activité professionnelle au contact d’un public qui peut être contagieux (caissières de supermarchés, agents de police..). Pour équiper les plus fragiles, plusieurs entreprises textiles se mobilisent. C’est notamment le cas des Tissages de Charlieu qui ont converti leurs ateliers pour produire entre 50 000 et 100 000 masques par jour, labellisés par les autorités sanitaires. 1083 a cessé de produire des jeans équitables. L’atelier de Romans passe lui aussi à la fabrication de masques de protection.

La FrenchTech altruiste

Dur dur de travailler à 100% de chez soi sur une période aussi longue. Heureusement, de nombreuses entreprises de la FrenchTech sont mobilisées et mettent gratuitement à disposition des salariés des outils permettant d’organiser des réunions à distance, de partager l’information, de continuer les entretiens d’embauche… Décideurs Magazine a consacré un article à ce sujet. A lire ici.

Mais aussi : le personnel soignant ovationné

Le personnel soignant est en première ligne pour combattre la crise sanitaire. Exposés, surmenés ils font figure de héros. Pour les remercier une belle tradition qui semble venue d’Italie se propage comme le feu sur une trainée de poudre dans l’Hexagone. Qu’ils sortent de leur lieu de travail ou qu’ils s’y rendent, ils sont ovationnés par les riverains ! C’est bien le minimum que l’on puisse faire !

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cet été, le fonds new-yorkais KKR prenait une participation dans l’éditeur de logiciels lyonnais, sur la base d’une valorisation de 5,5 milliards d’eu...

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Le marché des fusions-acquisitions n’a jamais été aussi florissant que depuis le deuxième semestre 2020. Même si ce dynamisme peut paraître incongru d...

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

Alors que plus de la moitié de l’économie mondiale dépend directement de la nature, l’Europe et la France font figure de bons élèves en matière de pri...

Supernova Invest lance son fonds de deeptech late-stage de 145 millions d’euros

Supernova Invest lance son fonds de deeptech late-stage de 145 millions d’euros

Le fonds d’investissement Supernova Invest, spécialisé dans le secteur des entreprises en forte rupture technologique (deeptech), vient d’annoncer le...

J. Powell conserve son trône à la Fed

J. Powell conserve son trône à la Fed

Le 22 novembre dernier, le président américain Joe Biden reconduisait Jerome Powell à la présidence de la Fed. Grâce à cette manœuvre politique il pro...

Air France KLM, le cash évite le crash

Air France KLM, le cash évite le crash

Alors que l’arrivée de Benjamin Smith à la tête du groupe en 2018 donnait un nouveau souffle à la compagnie aérienne, celle-ci est touchée de plein fo...

Marie-Christine Coisne-Roquette, milliardaire discrète et ambitieuse

Marie-Christine Coisne-Roquette, milliardaire discrète et ambitieuse

Fille du fondateur du distributeur de matériel électrique Sonepar, Marie-Christine Coisne-Roquette cultive le secret et l’ambition. Depuis qu’elle en...

D. Baur (Pierre Fabre) : "Le détourage est toujours plus ardu que ce qui avait été anticipé"

D. Baur (Pierre Fabre) : "Le détourage est toujours plus ardu que ce qui avait été anticipé"

Le groupe Pierre Fabre a procédé à un recentrage d’activité en 2020 et notamment la cession d’une partie de ses activités de sous-traitance industriel...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte