Corinne Calendini (AXA France) : "AXA se veut le défenseur de l'architecture ouverte"

AXA Wealth Management, la structure de gestion de patrimoine du Groupe AXA, couvre un large périmètre. Corinne Calendini, directrice Wealth Management, AXA France et directrice générale déléguée Banque Patrimoniale, AXA Banque, fait le point sur l’année passée et ses projets.
Corinne Calendini

AXA Wealth Management, la structure de gestion de patrimoine du Groupe AXA, couvre un large périmètre. Corinne Calendini, directrice Wealth Management, AXA France et directrice générale déléguée Banque Patrimoniale, AXA Banque, fait le point sur l’année passée et ses projets.

Décideurs. Pouvez-vous rappeler le périmètre d’intervention d’AXA Wealth Management et de la Banque Patrimoniale ?

Corinne Calendini. Ce périmètre comprend trois réseaux de distribution. En premier lieu, la Gestion Privée qui est dédiée aux clients de nos agents généraux ou du réseau salarié. Vient ensuite THEMA, plateforme réservée aux CGPI et aux courtiers-vie. Enfin, les partenaires bancaires pour lesquels nous fournissons des solutions d’assurance-vie en marque blanche. Ces réseaux ont chacun leurs spécificités en matière de distribution et leurs équipes commerciales dédiées. Ils partagent toutefois le même profil de client final, l’idée est donc d’apporter l’ensemble des solutions patrimoniales à nos partenaires pour les  accompagner au mieux : l’assurance-vie française et luxembourgeoise (AXA Wealth  Europe), la prévoyance, les services de banque en matière de crédit et des placements. Une approche dite actif/passif pour l’ensemble de ces rérseaux nous permet 
 d’atteindre un encours de 36 milliards  d’euros d’AUM et 3,5 milliards d’euros de crédit.

Quel bilan dressez-vous pour l’activité de la Banque Patrimoniale en 2020 ?

Le confinement et le télétravail ont ralenti les opérations physiques. Nous avons toutefois connu une progression sur plusieurs plans, notamment une vraie bascule des usages digitaux. Dans ce contexte, tous les réseaux d’indépendants ont su rapidement s’adapter. Paradoxalement, si notre activité en matière de flux a ralenti (nouvelles  affaires ou crédit), le suivi client et partenaire s’est avéré très intense. Nous avons par exemple connu une multiplication par 10 de l’activité compte-titres. La volatilité soudaine des marchés financiers a rappelé aux investisseurs que ce dernier pouvait être un outil performant permettant un accès à un large univers d’instruments  financiers. 

"Paradoxalement,  si notre activité  en matière de flux  a ralenti, le suivi client  et partenaire s’est avéré très intense"

Quels sont les objectifs de la Banque Patrimoniale pour 2021 ?

Tout d’abord, simplifier l’expérience client de nos apporteurs d’affaires. Nous sommes l’un des seuls assureurs à proposer une banque, et cette unicité sur le marché ne doit pas se traduire par une complexité supplémentaire, bien au contraire. Nous avons à cœur de fluidifier au maximum l’ensemble des parcours. Ensuite, l’innovation produit. Le marché du wealth management s’oriente nettement vers l’investissement responsable, l’approche thématique ou encore la création de produits sur mesure. L’innovation est dans notre ADN.

Vous venez de lancer une offre de Gestion Sous Mandat multi gestionnaire sur compte-titres et PEA. Quelles sont ses spécificités ?

Elle s’adresse à l’ensemble de nos réseaux mais plus particulièrement aux agents privés d’AXA et aux courtiers vie. Nous sommes convaincus de la force de l’architecture ouverte. Cette approche multi gestionnaire est unique sur le marché. Notre offre propose des solutions adaptées en fonction du profil du client et est construite sur trois styles de gestion : l’approche indicielle avec des ETF, une gestion de convictions et une gestion thématique. Elle se veut évolutive et a donc vocation à s’élargir. 

Quelles sont les autres nouveautés prévues pour cette année ?

Nous enrichissons nos offres, notamment avec de nouveaux supports comme le fonds euro-croissance destiné à nos contrats d’assurance-vie. En matière bancaire, nous proposerons des offres réservées aux chefs d’entreprise reposant sur le dispositif de l’apport-cession (150-0 B Ter). Enfin, nous réfléchissons à des offres couplant efficacement la prévoyance et les comptes-titres.

Comment accompagnez-vous vos partenaires historiques, les CGP ?

Ce sont des entrepreneurs, ils en ont l’exigence et la liberté. Nous devons donc être à la hauteur. Un interlocuteur unique doit tout d’abord leur permettre d’avoir accès à toutes nos solutions patrimoniales. Nos équipes partagent de plus leurs expertises selon leurs besoins financiers ou patrimoniaux. Enfin, nous échangeons régulièrement avec les chambres de représentation du métier de CGP afin de pérenniser nos partenariats et trouver le meilleur intérêt pour nos clients. 

AF & EZ

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Stephenson Harwood crée un département propriété intellectuelle à Paris

Stephenson Harwood crée un département propriété intellectuelle à Paris

Après presque dix-sept ans passés chez FTPA, Boriana Guimberteau rejoint Stephenson Harwood en tant qu’associée pour y lancer un nouveau département e...

Fidal Paris compte six nouveaux associés directeurs

Fidal Paris compte six nouveaux associés directeurs

Dans le but de renforcer ses bureaux de Paris et d’Île-de-France, Fidal nomme, au sein de différentes équipes, six nouveaux directeurs associés : Paul...

D. Charlet (Anacofi) : "Il faut profiter du "bonus image" créé pendant la crise"

D. Charlet (Anacofi) : "Il faut profiter du "bonus image" créé pendant la crise"

Entre vaccination et réouverture de l’économie, le contexte plus favorable de la situation sanitaire est l’occasion de jeter un regard lucide sur le p...

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

Infhotep réalise une importante augmentation de capital pour le secteur de la legaltech, dont la finalité est de permettre à sa solution de mise en co...

Linda Azizi rejoint Arst Avocats

Linda Azizi rejoint Arst Avocats

Arst Avocats annonce l'arrivée de Linda Azizi en qualité d'associée.

Squire Patton Boggs renforce son pôle concurrence

Squire Patton Boggs renforce son pôle concurrence

Squire Patton Boggs renforce son département droit de la concurrence à Paris en accueillant Erling Estellon en qualité d’of counsel.

Nathalie Roret (ENM) : "De la méconnaissance naît la méfiance"

Nathalie Roret (ENM) : "De la méconnaissance naît la méfiance"

Alors qu’aujourd’hui s’ouvrent les états généraux de la justice, Décideurs Juridiques se tourne vers la profession de juge. Nathalie Roret avait créé...

Contentieux des affaires : Solène Delafond crée Delafond Avocats

Contentieux des affaires : Solène Delafond crée Delafond Avocats

Après plusieurs années d’exercice au sein des cabinets Rossi Bordes & Associés et Darrois Villey Maillot Brochier, Solène Delafond prend son indép...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte