Contenus d’actualité : l’Australie oblige les Gafa à rémunérer les médias

Le Parlement australien vient de voter une loi obligeant les géants de la tech à payer les médias lorsqu’ils utilisent des éléments de leurs articles de presse.

Le Parlement australien vient de voter une loi obligeant les géants de la tech à payer les médias lorsqu’ils utilisent des éléments de leurs articles de presse.

C’est une loi décisive que le Parlement australien a adoptée le 25 janvier dernier : un texte qui contraint les géants du secteur du digital à rémunérer les médias en échange de leurs contenus d'actualité. La loi garantira notamment aux groupes de presse en grande difficulté financière "une rémunération équitable en échange du contenu qu'elles génèrent, contribuant ainsi à soutenir le journalisme d'intérêt public en Australie", a affirmé le gouvernement australien.

Éviter un arbitrage contraignant

La législation adoptée, la première de ce type, résulte de plusieurs mois de discussions entre les médias, Google, Facebook et le gouvernement australien. Celle-ci devrait servir de référence au reste du monde, à l’heure où les Gafa font l’objet d’une surveillance accrue de la part des gouvernements pour la diffusion de contenus sur leurs plateformes. Google a déjà négocié des accords, dont le montant s’élève à plusieurs millions de dollars, avec News Corp et Nine Entertainment, les deux principaux groupes de presse australiens. Facebook a d’abord bloqué temporairement les contenus d'actualité sur sa page avant de signer un premier accord avec le groupe Seven West. Ces négociations ayant débouché sur des accords ont ainsi évité aux deux géants du Web de se soumettre à un arbitrage contraignant.

Grâce à cette loi, les médias australiens perçoivent une rémunération de plusieurs millions de dollars tandis que les géants du numérique auront la garantie de ne pas payer des sommes plus élevées que celles convenues avec les médias. Facebook et Google ont déjà promis d'investir chacun environ un milliard de dollars dans les contenus d'actualité pour les trois prochaines années. Ils disposent désormais de deux mois supplémentaires pour conclure d’autres accords.

Il y a quelques mois à peine, la cour d’appel de Paris confirmait la décision de l’Autorité de la concurrence : en application des droits voisins, Google devait entamer des négociations avec les agences et les éditeurs de presse afin de les rémunérer. Au mois de janvier dernier, un premier accord était signé entre Google et l'Alliance de la presse d'information générale (Apig). Un premier pas vers une route encore longue.

Marine Calvo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’ancien DG de la FFT rejoint De Gaulle Fleurance & Associés

L’ancien DG de la FFT rejoint De Gaulle Fleurance & Associés

Le mois dernier, Jean-François Vilotte avait annoncé quitter ses fonctions à la Fédération française de tennis (FFT) pour entamer une nouvelle étape d...

Marchés émergents : des green bonds pour financer la reprise ?

Marchés émergents : des green bonds pour financer la reprise ?

Selon Amundi et IFC, la dette verte des pays émergents pourrait atteindre 100 milliards de dollars d’ici à 2023. Les opportunités d'investissement dan...

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Consacrée au droit du travail et au droit de la protection sociale, la structure propose à ses clients une approche transversale et pluridisciplinaire...

Un trio ambitieux fonde Consigny Monclin Bellour

Un trio ambitieux fonde Consigny Monclin Bellour

Charles Consigny, Gaspard de Monclin et Nawel Bellour s’associent pour fonder une structure qu’ils veulent d’un genre nouveau en offrant leur savoir-f...

Super League : l’heure du putsch a sonné

Super League : l’heure du putsch a sonné

Coup de tonnerre sur le monde du foot, les "riches" font sécession. Plusieurs grands clubs veulent créer leur propre compétition quasi fermée. À la cl...

Dominique Dorlipo prend la tête de Goldman Sachs AM à Paris

Dominique Dorlipo prend la tête de Goldman Sachs AM à Paris

Un peu plus de deux ans après avoir pris les rênes de Pimco France, Dominique Dorlipo rejoint le géant américain Goldman Sachs dont il dirigera le bur...

Deux nouveaux associés chez Squair

Deux nouveaux associés chez Squair

Les avocats Benoit Dehaene et Bruno Welsch intègrent le cabinet en qualité d’associés.

Lacourte Groupe se rapproche des avocats de D&V

Lacourte Groupe se rapproche des avocats de D&V

Expert en conseil des entreprises et de leurs dirigeants, D&V Avocats propose désormais ses services sous le label Lacourte Groupe et depuis les l...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte