Conseil : Mediobanca s’offre la boutique Messier Maris

La première banque d’affaires italienne acquiert une participation majoritaire au capital du conseil en M&A français. L’objectif est de gagner des parts de marché sur les opérations transfrontalières en Europe.

La première banque d’affaires italienne acquiert une participation majoritaire au capital du conseil en M&A français. L’objectif est de gagner des parts de marché sur les opérations transfrontalières en Europe.

Voilà une opération dans le « pipe » depuis de nombreux mois qui finit par émerger : l’acquisition d’une participation de 66 % au capital de Messier Maris & Associés (MMA) par la première banque d’affaires italienne, Mediobanca (elle aurait approché la cible). Selon les informations obtenues par Les Echos, la valorisation de la boutique de conseil indépendante fondée par l’enfant terrible de la finance tricolore, Jean-Marie Messier, et l’ancien co-directeur de la banque Lazard à Paris, Erik Maris, avoisinerait 160 millions d’euros. Plutôt pas mal pour une structure créée il y a quelques années seulement et qui compte, pour concurrents principaux, des maisons centenaires de conseil en M&A telles que Rothschild & Co et Lazard.

Cap sur les deals transfrontaliers

Forte de 50 millions d’euros de commissions pour un bénéfice net de 15 millions d’euros par an, MMA est une affaire qui marche. En huit années d’existence, la banque est intervenue sur plus de 200 opérations de croissance ou de recomposition de capital de groupes industriels, dont le rachat très médiatisé du suisse Ceva Logistics par le marseillais CMA CGM ou celui de Gemalto par Thales. Si Mediobanca et MMA n’ont pas attendu de se rencontrer pour se développer à l’étranger (Paris, Milan, Madrid, New York), les deux partenaires envisagent d’accélérer dans l’accompagnement des deals transfrontaliers de leurs clients. A l’heure où le Brexit rebat (un peu) les cartes de la finance européenne, le timing ne semble pas mauvais. MMA conservera son autonomie de gestion mais les synergies devraient jouer à plein régime. Jean-Marie Messier et Erik Maris déclarent d’ailleurs que « dans le conseil de grands deals sur plusieurs pays, il faut jouer à plein le jeu de l’intégration ».

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

E.Stofer (CRPN) : "La qualité de la croissance dépend du commerce mondial"

E.Stofer (CRPN) : "La qualité de la croissance dépend du commerce mondial"

Le directeur de la Caisse de retraite complémentaire du personnel navigant professionnel de l’aéronautique civile, Étienne Stofer, s’exprime sur la co...

Hélène Bourbouloux : la référence

Hélène Bourbouloux : la référence

Rallye, la maison mère de Casino a été placée en sauvegarde. Deux administrateurs ont été nommés. Dont Hélène Bourbouloux. Portrait de l’administratri...

Priorité 2019 du directeur financier : optimisation des processus (4/6)

Priorité 2019 du directeur financier : optimisation des processus (4/6)

À l’issue de l’étude de PwC « Priorité 2019 du directeur financier », nous vous proposons chaque semaine un retour sur l’un des six sujets qui cristal...

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Créée en 2002, L'Union Mutualiste Retraite (UMR) est une union de mutuelles spécialisées dans l'épargne retraite. Elle gère près de 9,1 milliards d’eu...

Amazon mène la "série G" de Deliveroo à 575 millions de dollars

Amazon mène la "série G" de Deliveroo à 575 millions de dollars

Avec ce nouveau tour de table, l’entreprise de livraison de repas, a levé au total 1,53 milliard de dollars.

TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

Les cofondateurs de TransferWise ainsi que certains investisseurs historiques cèdent une partie de leurs titres sur la base d’une valorisation qui att...

P. Cénac (C&C Notaires) : "Céder les rênes de son entreprise n’est pas qu’une affaire de fiscalité"

P. Cénac (C&C Notaires) : "Céder les rênes de son entreprise n’est pas qu’une affaire de fiscalité"

Adepte de l’interprofessionnalité, Pierre Cénac est un véritable spécialiste de la transmission d’entreprise. Il nous fait part de son expérience sur...

Alix Bolle (Energy Cities) :  "L’énergie est bien plus qu’une marchandise"

Alix Bolle (Energy Cities) : "L’énergie est bien plus qu’une marchandise"

Créée en 1990, l'association Energy Cities déploie ses actions dans plus de mille villes de trente pays européens par le transfert de savoir-faire et...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message