Confinement, écoles, attestations, vaccins : ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

Voici les points essentiels à retenir du discours du président de la République le 31 mars. Objectif : "fixer un nouveau cap", "garder la tête hors de l’eau" pour "voir la fin du tunnel".

Voici les points essentiels à retenir du discours du président de la République le 31 mars. Objectif : "fixer un nouveau cap", "garder la tête hors de l’eau" pour "voir la fin du tunnel".

Une "nouvelle donne"

Pour le président de la République, le variant anglais qui touche l’Hexagone constitue une "épidémie dans l’épidémie" et le virus devient plus contagieux et plus meurtrier. Chiffre clé pour l’hôte de l’Elysée, "44% des patients ont moins de 65 ans". Le variant peut "faire perdre le contrôle" d’où l’objectif de "fixer un nouveau cap". Cela passe par un certains nombre de mesures.

Confinement

Les règles en vigueur dans certains départements tels que ceux de l’Ile-de-France seront étendues à tout la France métropolitaine à partir de samedi pour un délai de quatre semaines. Le couvre-feu reste maintenu à 19h et la liste des commerces essentiels ne change pas. Les entreprises sont une nouvelle fois incitées à privilégier le télétravail.

Attestations

Pas besoin d’attestations pour sortir dans la rue, mais attestations maintenues pour les déplacements de plus de 10 km. Avec cette mesure, Emmanuel Macron fait « le choix de la confiance » et ne souhaite pas que l’irresponsabilité de quelques-uns porte atteinte à toute la population.

Écoles

"L’école n’est pas négociable" a asséné le président de la République qui reconnaît toutefois que le virus circule partout, y compris dans les établissements scolaires. Pour freiner le nombre de contaminations, crèches, écoles, collèges et lycées seront fermés pendant trois semaines et le calendrier scolaire sera adapté. Les vacances de printemps commenceront pour toutes les zones le 12 avril et la rentrée s’effectuera le 26 avril. Les collégiens et les lycéens reprendront les cours le 3 mai avec une jauge qui reste à déterminer. Emmanuel Macron a précisé que les enfants handicapés et ceux de personnels soignants auront accès à des cours en présentiel.

Tri de patients ?

Une partie du corps médical redoute de trier les patients à l’entrée des services de réanimation. Selon Emmanuel Macron, la santé de tous les Français sera garantie par le nouveau tour de vis sanitaire, mais aussi par la hausse de places en réanimation qui passera de 7 000 à 10 000 dans les semaines à venir. Les étudiants en médecine, l'armée et la réserve sanitaire devraient assurer la montée en charge.

Vaccins

Emmanuel Macron a précisé le calendrier de vaccination. Les personnes de plus de 55 ans, souffrant de diabète ou de surpoids peuvent prendre rendez-vous chez leurs généralistes ou pharmacien pour recevoir l’Astra-Zeneca. Il a également détaillé l’échéancier de vaccination suivant :

- Dès le 16 avril pour le 60-70 ans

- Dès le 15 mai pour les 50-60 ans

- Dès la mi-juin : ouverture de la vaccination pour les moins de 50 ans

Il a promis que "dès la fin de l'été, tous les Français adultes et volontaires seront vaccinés". Une "stratégie spécifique" sera mise en place pour certaines professions telles que les forces de l'ordre ou les enseignants.

Déconfinement ?

Tout est bien évidemment suspendu à la situation sanitaire. Le président espère toutefois une « réouverture progressive du pays » à compter de mi-mai. À cette date, les lieux de culture pourront rouvrir avec des règles sanitaires strictes. Un calendrier de réouverture progressive pour le sport, le loisir, l’événementiel ou les cafés sera dévoilé entre mi-mai et le début de l’été. L’objectif étant de passer un été « normal ».

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Super League : l’heure du putsch a sonné

Super League : l’heure du putsch a sonné

Coup de tonnerre sur le monde du foot, les "riches" font sécession. Plusieurs grands clubs veulent créer leur propre compétition quasi fermée. À la cl...

Présidentielle 2022. Qui vote quoi ?

Présidentielle 2022. Qui vote quoi ?

Emmanuel Macron candidat des classes moyennes, des seniors et des très jeunes. Marine Le Pen plus que jamais souveraine dans les milieux populaires où...

Ian Brossat (Ville de Paris) : "Dans la capitale, les prix à la location ont baissé cette année"

Ian Brossat (Ville de Paris) : "Dans la capitale, les prix à la location ont baissé cette année"

Mesures en faveur des classes moyennes, impact de la crise sanitaire sur les prix, choix d’un centre-ville dense… Le communiste Ian Brossat, adjoint a...

Stéphane Bancel, PDG de Moderna, fait une entrée fracassante dans le "club" des milliardaires

Stéphane Bancel, PDG de Moderna, fait une entrée fracassante dans le "club" des milliardaires

À la tête de la biotech Moderna depuis près de dix ans, Stéphane Bancel n’a pas attendu la crise sanitaire pour parier sur une technologie qui, en acc...

Entre 2017 et 2021, l’image de Marine Le Pen s’est dégradée

Entre 2017 et 2021, l’image de Marine Le Pen s’est dégradée

Pour beaucoup d’observateurs, Marine Le Pen est sur la pente ascendante, au point d’envisager une victoire en 2022. Mais si l’on fait abstraction des...

Régionales. Manuel Valls, candidat PS en Ile-de-France ?

Régionales. Manuel Valls, candidat PS en Ile-de-France ?

Le parti socialiste s’apprêterait à "débrancher" Audrey Pulvar. Un nom surprise sortirait du chapeau, celui de Manuel Valls qui retrouverait son parti...

Édito. Extrêmes limites

Édito. Extrêmes limites

Fétichisme de la race, censure, courbettes aux théocrates qui ne portent pas la République dans leur cœur : la "nouvelle gauche" se surpasse en ce moi...

L'ascension d'Éric Piolle

L'ascension d'Éric Piolle

Le maire de Grenoble semble prêt à défier Yannick Jadot à la primaire EELV. Si une victoire est possible, pas sûr qu’elle rende service à son camp.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte