Concours de médiation du CMAP : l'EFB sacrée

La onzième édition du concours de médiation du CMAP s’est tenue du 18 au 21 mars 2019. Elle a permis à des étudiants de jouer le rôle de médiateurs entre deux entreprises en conflit lors de sessions de médiations commerciales simulées.

© Benoît Le Dévédec

La onzième édition du concours de médiation du CMAP s’est tenue du 18 au 21 mars 2019. Elle a permis à des étudiants de jouer le rôle de médiateurs entre deux entreprises en conflit lors de sessions de médiations commerciales simulées.

Au départ, il y avait 46 équipes en compétition. À la fin, plus qu’une. L’équipe de l’EFB de Paris, composée d’Héliodore Jougounoux, Hélionor de Anzizu et Jessica Duran, s’est vu attribuer le premier prix de la onzième édition du concours de médiation du CMAP, et a remporté par la même occasion une formation complète de cinquante-six heures sur le sujet au sein du centre parisien. On retrouve sur le podium, respectivement aux deuxième et troisième places, l’équipe de l’École des avocats du grand ouest et celle de l’université Paris Nanterre dont les membres ont décroché un stage au sein des cabinets Carbonnier Lamaze Rasle & Associés, Bird & Bird et Lexavoué.

Un procédé bien rodé

Pas moins de 119 sessions de médiation se sont déroulées dans le cadre du concours 2019. Débutant par une phase de qualification, elles s’enchaînent sur les quarts et les demi-finales pour s’achever par la grande finale. Lors de chaque simulation, seul un étudiant par équipe tient le rôle de médiateur. Il est jugé par deux professionnels (avocats, juristes, médiateurs, journalistes…), jouant les dirigeants des entreprises en conflit, et un observateur et président du jury, médiateur agréé du CMAP. Les cas joués ont été élaborés à partir de cas réels de médiation qui se sont tenus au sein du centre parisien.  

Une fois la simulation d’une heure terminée, les membres du jury se réunissent pour délibérer, selon une grille de notation préétablie, et ainsi noter le candidat. S’ensuit un entretien avec le médiateur en herbe pour lui faire un retour sur sa prestation en lui exposant ses points forts et ses points faibles. Et c’est cette partie qu’apprécient la grande majorité des participants. « Les conseils des observateurs étaient tous très précieux et formateurs », témoigne Fanny Vigier, étudiante au master 2 Arbitrage et commerce international de l’université Paris Saclay.

 

Jessica Duran, Héliodore Jougounoux et Hélionor de Anzizu, élèves avocats de l'EFB, lauréates du concours de médiation du CMAP 2019
© Benoît Le Dévédec

Une expérience enrichissante

Cette année, 114 étudiants issus de facultés de droit, d’écoles de commerce et d’écoles de formation à la profession d’avocats, du Maroc, d’Italie, de Suisse et des quatre coins de la France, se sont prêtés au jeu de la simulation de médiation. Parmi eux, Fanny Vigier qui participe pour la première fois au concours. « J’ai toujours été intéressée par ce mode alternatif de résolution des conflits et les anciens étudiants de ma formation actuelle ayant déjà participé au concours m’ont convaincue de me lancer dans cette aventure », explique-t-elle. Si son équipe n’est pas passée au second tour, elle ne regrette cependant pas d’avoir tenté sa chance : « Ce concours a été une expérience très enrichissante. J’ai pu en apprendre davantage sur le déroulement d’une médiation et les qualités que doit posséder un bon médiateur, à savoir l’écoute, l’intégrité ou encore le discernement. » La jeune femme originaire du sud-est de la France compte bien renouveler l’expérience dans les années à venir.

De son côté, Jessica Duran, élève en première année à l’EFB, s’est hissée, avec son équipe, sur la plus haute marche du podium. Ce concours ne lui était pas inconnu, puisque l’ancienne élève de l’université de Versailles Saint Quentin avait déjà tenté sa chance il y a deux ans, atteignant les quarts de finale. « J’ai tellement aimé que j’ai décidé de retenter ma chance cette année », révèle-t-elle. Et cette nouvelle participation lui a donc porté chance. « Il faut dire que nous nous sommes bien préparées » plaisante-t-elle. Impossible cependant de ne pas appréhender la grande finale qui se tient cette fois-ci en public. « Finalement, ce qui me stressait le plus était de gérer correctement mes parties et de bien mener ma médiation », explique l’étudiante. « Je ne me pensais pas capable de parler devant autant de personnes. » Cela ne l’a pourtant pas empêchée de relever le défi et de la conforter dans son choix de carrière. La jeune femme souhaite en effet se spécialiser en arbitrage international et a déjà décroché son stage de fin d’études au sein d’un grand cabinet parisien reconnu pour son expertise en la matière.

Margaux Savarit-Cornali

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Création du cabinet Exso

Création du cabinet Exso

Gépy Koudadje lance Exso, nouveau cabinet de niche en droit social qui ouvrira ses portes en janvier prochain au 219, rue Saint-Honoré à Paris. Partic...

TGS France Avocats promeut une avocate à Lille

TGS France Avocats promeut une avocate à Lille

Avocate chez TGS France Avocats depuis presque quatre ans, Claire Cambernon prend la direction du bureau lillois de l’enseigne.

Maryvonne Le Brignonen, future directrice de l'Institut national du service public

Maryvonne Le Brignonen, future directrice de l'Institut national du service public

Le 1er janvier prochain, l’Institut national du service public remplacera l’actuelle l’École nationale d'administration. Ce mercredi 1er décembre, le...

De Gaulle Fleurance & Associés renforce sa filiale à Abu Dhabi

De Gaulle Fleurance & Associés renforce sa filiale à Abu Dhabi

Mohamed El Atfi rejoint De Gaulle Fleurance Emea Ltd, société chargée de la pratique Afrique et Moyen-Orient de l’enseigne française, installée au cœu...

LexisNexis s’offre Closd

LexisNexis s’offre Closd

LexisNexis fait l’acquisition de Closd, une entreprise de la legaltech française spécialiste de la numérisation des opérations juridiques.

Résultats du second tour des élections ordinales

Résultats du second tour des élections ordinales

Ils sont tombés : découvrez les résultats du second tour des élections au Conseil de l'Ordre.

P.O. Bernard (Opleo Avocats) : "Il manque un droit qui pourrait faire sortir l’entreprise du patrimoine d’un individu"

P.O. Bernard (Opleo Avocats) : "Il manque un droit qui pourrait faire sortir l’entreprise du patrimo...

La gouvernance des entreprises n’est pas un long fleuve tranquille, particulièrement en période de crise. Le fondateur du cabinet Opleo Avocats, Pierr...

Résultats du premier tour des élections ordinales

Résultats du premier tour des élections ordinales

On les attendait, ils sont tombés. Découvrez les résultats du premier tour des élections au Conseil de l'Ordre.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte