Comment SFL a poli son joyau mixte au sein du quartier parisien Edouard VII

Comment SFL a poli son joyau mixte au sein du quartier parisien Edouard VII
(©D.R.)

Qu’ont en commun l’Olympia, le théâtre Edouard VII et les nouveaux locaux de Netflix à Paris ? Ils sont tous situés dans un ilot de 54 000 m² appartenant à SFL. La foncière y a mené depuis 1999 un fin travail de revalorisation. Explications.

Société foncière lyonnaise fait des envieux. Alors que les produits mixtes ont le vent en poupe, la foncière dispose d’une pépite au sein du QCA parisien avec un îlot de bureaux, commerces, logements, restaurants, hôtel et loisirs dans le quartier Edouard VII. Restructuré il y a vingt ans par l’architecte Anthony Béchu et Sogeprom, l’ensemble passé dans le patrimoine de la foncière en 1999 a depuis fait l’objet d’une revalorisation touche par touche.

SFL a notamment réalisé une rénovation complète du village d’entreprises, pour le doter de plateaux modernes, de sept halls majestueux (dont cinq ont été designés par Saguez & Partners et un autre par La Manufacture du Design) ajoutés sur les cours intérieures, de terrasses végétalisées, d’un restaurant, et prochainement d’un nouveau centre d’affaires et d’une salle de fitness interentreprises. Le dernier espace de bureaux, environ 2 500 m², a été pris à bail par Netflix en avril. « Les entreprises de la nouvelle économie ont besoin d’un ancrage physique au sein de produits immobiliers iconiques et localisés dans des quartiers animés afin d’attirer les meilleurs talents, souligne Pierre-Yves Bonnaud, directeur de l’asset management et de la gestion clients de SFL. L’implantation au sein du quartier Edouard VII est donc une décision hautement stratégique pour Netflix. »

En matière d’animations, les locataires parmi lesquels figurent Klepierre, Ashurst et Simon Kucher ainsi que les habitants des 54 appartements détenus par SFL et les clients de l’hôtel Indigo ont l’embarras du choix. Outre le théâtre Edouard VII et son restaurant Froufrou redécoré par le créateur de mode Alexis Mabille, l’ilôt héberge l’Olympia. La mythique salle de spectacle dispose, entre autres, d’une scène qui peut accueillir les décors de shows produits dans des grandes salles type Zénith et d’un sous-sol logistique doté d’une rampe extra-large et rond-point de retournement monumental permettant de faire rentrer dix semi-remorques de matériel et trois tour-bus. Cet espace de stockage est également utilisé pour partie par les commerçants, atout précieux à l’heure où la logistique du dernier kilomètre pose tant de problèmes dans les grandes métropoles. La rue piétonne Edouard VII accueille quinze restaurants et boutiques (Mario Dessuti, Loding, Zara…). Leurs façades ont été dotées de devantures en bois, imitant celles des magasins du début du siècle. L’éclairage et la circulation ont également été retravaillés avec le concours de l’agence Agent M.

L’importance donnée par SFL à l’art au sein de l’ilôt se retrouve également dans dix mobiliers-sculptures végétalisés du designer Alexis Tricoire et dans les trois installations visuelles de l’artiste Felice Varini, constituées de traits jaunes, bleus et rouges, éclatés sur les façades du village d’entreprises et qui se reforment au gré des déambulations. « La revalorisation entreprise sur cet ilôt de 54 000 m² constitue le cœur de métier de notre foncière, conclut Pierre-Yves Bonnaud. Cet actif exceptionnel n’a pas vocation à être vendu. »

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Mercredi, les parlementaires se sont exprimés majoritairement contre l’arrivée d'Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de régulation de l'énerg...

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

La conséquence des fortes chaleurs sur les centres-villes des mégapoles aux quatre coins du globe est systématiquement la même : rappeler à chacun que...

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a exhorté pouvoirs publics et secteur privé à se libérer de leur cravate pour contribuer aux économies d’én...

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Avec plus de 80 millions de touristes par an, la France est la première destination touristique mondiale. Au-delà d’une riche diversité de territoires...

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Un sondage "OpinionWay – Square pour Les Echos et Radio Classique", explore le soutien des Français aux quelques mesures ou incantations environnement...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Urban Can...

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Désireuse de poursuivre la structuration de ses activités, Foncière Magellan annonce la nomination, effective le 30 juin, de Bertrand Hoornaert, 38 an...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message