Colonies lève 30 millions d’euros et poursuit sa lancée

Colonies sollicite ses investisseurs historiques et signe un partenariat de 150 millions d’euros, sous forme de projets immobiliers, avec LBO France. Soutenue par ceux-ci, la start-up est en train de s’approprier le marché du coliving, mais se doit de ne pas répéter les erreurs de Wework en matière de coworking.

© Colonies

Colonies sollicite ses investisseurs historiques et signe un partenariat de 150 millions d’euros, sous forme de projets immobiliers, avec LBO France. Soutenue par ceux-ci, la start-up est en train de s’approprier le marché du coliving, mais se doit de ne pas répéter les erreurs de Wework en matière de coworking.

Colonies, jeune pousse française spécialiste du coliving, c’est-à-dire des espaces de vie à mi-chemin entre les logements individuels et la colocation, a bouclé, mercredi 4 mars, un tour de table de 30 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques, Idinvest Partners, Global Founders Capital et La Financière Saint James. Colonies met en valeur les bâtiments de ses partenaires en aménageant leur intérieur avec des chambres individuelles et entièrement équipées, ainsi que des parties communes conviviales. Elle met ensuite à la disposition des particuliers, sur sa plateforme, ces appartements au design travaillé avec une gamme complète de services. LBO France a d’ailleurs signé un contrat avec la start-up. Contre 150 millions d’euros – à 40 % en equity via son fonds White Stone VII – l’investisseur fera l’acquisition d’une centaine de sites réorganisés par Colonies. La levée de fonds, quant à elle, servira à augmenter les effectifs de 40 à 80 personnes, mais aussi à « améliorer nos outils utiles dans la mise en place des différents projets, [...] acquérir des datas nous confirmant ce qui marche ou ce qui ne marche pas, ainsi que […] rendre plus efficace la maintenance des lieux », explique Alexandre Martin, cofondateur de Colonies.

Un marché porteur mais une croissance à maîtriser

Les montants levés dans le secteur de l’immobilier ne sont d’ordinaire pas si élevés, mais les investisseurs sont tentés par l’impulsion donnée par le coworking. En effet, le nombre de personnes travaillant dans un « open-space » a été multiplié par  80 entre 2010 et 2018. L’américain Wework spécialisé dans l’aménagement de ces espaces a bénéficié de la confiance aveugle des fonds dans ce modèle en forte croissance. « Dans la quête de WeWork de tout faire en interne, ils ont rassemblé une main-d'œuvre phénoménale », commente Alex Cohen de l’agence Compass, fustigeant une philosophie de « croissance à tout prix » responsable du plan de restructuration qui conduisit le groupe à renoncer à son IPO et à licencier 2 400 personnes. Colonies devra apprendre des erreurs de son aîné, même si la start-up a toutes les armes pour s’imposer sur ce marché prometteur.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 19 avril 2021

La veille urbaine du 19 avril 2021

Kaufman & Broad livre un immeuble de bureaux de 10 000 m² à Arcueil, Crédit Agricole Assurances et Crédit Agricole Immobilier signent un partenari...

La veille urbaine du 16 avril 2021

La veille urbaine du 16 avril 2021

Barings acquiert un immeuble de bureaux à Paris 11 auprès du Groupe Financière JL, Bouygues Immobilier et Linkcity démarrent les travaux du projet “Le...

S. Vondière, J. Chavry :  "Refonder la ville sur la ville"

S. Vondière, J. Chavry : "Refonder la ville sur la ville"

Dans un contexte impacté par la crise sanitaire et soumis à un changement de municipalité, Lyon veut faire figure de chef de file en matière de réflex...

La veille urbaine du 15 avril 2021

La veille urbaine du 15 avril 2021

BlackRock Real Assets annonce la signature d’un bail de 5 500 m² avec la société Energies France à Gennevilliers, Poste Immo, la Banque des Territoire...

La veille urbaine du 14 avril 2021

La veille urbaine du 14 avril 2021

Copper and Co acquiert un parc de locaux d’activités de 4 323 m² à Chambly (60), Gecina se dote d’un Comité d’Orientation et de Prospective, l'agence...

Méka Brunel, la bâtisseuse

Méka Brunel, la bâtisseuse

Depuis sa nomination à la tête de Gecina en 2017, Méka Brunel ne cesse de transformer la foncière aux 20 milliards d’euros de patrimoine. L’Iranienne...

La veille urbaine du 13 avril 2021

La veille urbaine du 13 avril 2021

BNP Paribas REIM acquiert, en VEFA, un immeuble de bureaux à Montpellier auprès de Linkcity, Idec lance la construction d’une plateforme logistique po...

Ian Brossat (Ville de Paris) : "Dans la capitale, les prix à la location ont baissé cette année"

Ian Brossat (Ville de Paris) : "Dans la capitale, les prix à la location ont baissé cette année"

Mesures en faveur des classes moyennes, impact de la crise sanitaire sur les prix, choix d’un centre-ville dense… Le communiste Ian Brossat, adjoint a...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte