Climat : l'Afrique, innocente sinistrée

Climat : l'Afrique, innocente sinistrée

© MikeDotta

Malgré son retard dans la lutte à celui qui pollue le plus, que semblent se livrer les différents continents, l’Afrique est en première ligne des effets du dérèglement climatique. Alors que l'occident se montre de plus en plus exigeant du point de vue de l'écologie, les ressources attribuées peinent à habiller cette ambition.

Après une COP26 contestable et contestée, peu convaincante à tout le moins, les regards et attentes sont braqués sur Charm el-Cheikh, théâtre égyptien de la COP27. "Pour un continent qui contribue à hauteur d’environ 3 % aux émissions de gaz à effet de serre, l’Afrique ne peut pas être livrée à elle-même pour en gérer les effets de plus en plus néfastes." Ainsi s’exprimait le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi à la tête de l’Union africaine, en marge de la COP26. En d’autres termes, si les dégâts du réchauffement climatique affectent particulièrement le continent africain, les émissions de gaz à effet de serre sont, majoritairement, l’œuvre des pays industrialisés. 

Détresse climatique

Au sud de Madagascar, la carence en pluie suscite famine et détresse, une configuration décrite comme "une situation de détresse alimentaire pour plus de 1,3 million de personnes, l’absence de pluie depuis plusieurs années a rendu impossible toute activité de subsistance" par le président malgache, Andry Rajoelina. Menacés par la montée des eaux, autre bénéfice du réchauffement climatique, les pays côtiers ou insulaires actionnent, eux-aussi, le signal d’alarme. "Je viens d’un pays, Sao-Tomé-et-Principe, où l’une des îles, à savoir Principe, fait partie de la réserve mondiale de la biosphère. Cependant même cette réserve est menacée, 4 % de la superficie des terres ont été englouties par l’élévation du niveau de la mer en raison du réchauffement climatique", alerte Carlos Vila Nova, président de Sao Tomé-et-Principe, auprès de RFI. Un malheur qui guette également la Guinée-Bissau, malgré une forme de résistance face aux problématiques de famine.

L’Union fait la force

Porte-voix du continent et porte-étendard du soutien de l’Union africaine au programme de 25 milliards de dollars sur cinq ans dont la moitié a été mobilisée par la Banque africaine de développement, Félix Tshisekedi a exhorté à accélérer la transition énergétique, résolution lancée en  2015 au cours de la COP21. Un montant loin de l’estimation du besoin du continent (33  milliards de dollars par an selon Patrick Verkoojien, président du Global Center on Adaptation (GCA), organisme dépendant de la Banque africaine du développement) et à mille lieux de ce qu’il touche actuellement en matière d’aide climatique (6 milliards de dollars). Un montant par-dessus tout négligé par les puissances mondiales malgré leurs engagements de la COP21.

Objectif COP27

C’est armée de cette négligence, endurcie de l’étiquette de bouc-émissaire du changement climatique, et unie par une conviction commune, que s’est présentée la délégation africaine à la COP26 avec un objectif : mettre en place un financement spécifique des pertes et préjudices liés aux dégâts irréversibles générés par le réchauffement climatique. Une proposition rejetée en bloc par l’Union européenne comme les États-Unis. Autre volonté : la maîtrise totale du plan de transition, exprimé par le président congolais comme "un plan qui appartient à l’Afrique et qui est dirigé par l’Afrique". En guise de dernière recommandation, il déclare : "Nous ne pouvons plus attendre", suggérant que le projet soit financé d’ici à la fin de la prochaine COP. Le rendez-vous est pris. 

Alban Castres

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Mercredi, les parlementaires se sont exprimés majoritairement contre l’arrivée d'Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de régulation de l'énerg...

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

La conséquence des fortes chaleurs sur les centres-villes des mégapoles aux quatre coins du globe est systématiquement la même : rappeler à chacun que...

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a exhorté pouvoirs publics et secteur privé à se libérer de leur cravate pour contribuer aux économies d’én...

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Avec plus de 80 millions de touristes par an, la France est la première destination touristique mondiale. Au-delà d’une riche diversité de territoires...

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Un sondage "OpinionWay – Square pour Les Echos et Radio Classique", explore le soutien des Français aux quelques mesures ou incantations environnement...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Urban Can...

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Désireuse de poursuivre la structuration de ses activités, Foncière Magellan annonce la nomination, effective le 30 juin, de Bertrand Hoornaert, 38 an...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message