Clap de fin pour Andersen Tax & Legal à Paris

Le cabinet d’avocats STC Partners, qui avait changé de nom après son intégration au réseau Andersen Global en juillet 2018, vient de faire l’objet d’une décision de liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris.

Le cabinet d’avocats STC Partners, qui avait changé de nom après son intégration au réseau Andersen Global en juillet 2018, vient de faire l’objet d’une décision de liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris.

Le couperet est tombé jeudi 12 décembre 2019. Le cabinet d’avocats Andersen Tax & Legal a mis la clé sous la porte par l’effet d’une liquidation judiciaire prononcée par le tribunal de commerce de Paris. Selon un de ses membres, la situation s’explique par l’annonce brutale de la fin de l’intégration de la structure à Andersen Global, sans discussion possible de la part du bureau français.

Virage

La décision unilatérale du réseau est intervenue après le retrait du partnership au printemps dernier de deux associés : Delphine Bariani et Pierre Bouley, ce dernier étant membres du board européen de l’alliance. Leur départ a entraîné celui de nombreux autres associés du cabinet. Les difficultés financières qui se sont révélées par la suite ont imposé aux associés de demander la mise sous protection de la justice. L’administrateur judiciaire Joanna Rousselet a été nommée (cabinet Abitbol & Rousselet) et Stéphane Gorrias (société BTSG) s’est chargé de la liquidation.

Toujours selon une source proche du dossier, le paiement des salaires et des rétrocessions d’honoraires des collaborateurs a été assuré. Plusieurs cabinets d’avocats se sont déjà montrés intéressés par le recrutement de certains d’entre eux tandis que des démissions au sein de l’équipe portaient déjà le signe de la reconnaissance sur le marché de la qualité de leurs interventions. Les dix associés du cabinet n’ont pas encore annoncé quel virage prendrait leur carrière mais il ne serait pas étonnant que naissent des cendres de l’ancien STC Partners de nouvelles structures regroupant les affinités et les expertises.

De Sarrau Thomas Couderc à Andersen Tax & Legal

Pour rappel, l’histoire de STC Partners est une succession de stratégies en France et à l’international. Le cabinet est issu de Sarrau Thomas Couderc, créé en 2005 autour de six associés : Xavier de Sarrau, qui a été managing partner Europe d’Arthur Andersen, Jean-Bernard Thomas, Janine Franceschi-Bariani, Hervé-Antoine Couderc, Christian Couderc et David de Pariente. Ils s’allient au réseau KPMG en 2010 et se rebaptisent STC Partners en 2012, quelques mois avant de stopper son contrat de sous-licence conclu avec le géant de l’audit et du conseil. Les partenaires avancent alors comme argument la multiplication des conflits d’intérêts.

C’est le moment que choisit STC Partners pour entamer son rapprochement avec Andersen Tax, un cabinet américain spécialiste du conseil au capital privé tout juste créé.

À Paris, la structure tente de diversifier son offre de services. Elle signe par exemple à l’été 2012 l’intégration de la boutique de niche en droit social fondée par Rémi Dupiré. Cela complète alors son expertise fiscale et corporate. Deux ans plus tard, les équipes se séparent. Le cabinet ne parvient pas à retrouver son effectif de 80 avocats atteint en 2012, et ce malgré l’arrivée régulière de nouveaux associés. Par exemple, en mai 2018, un expert du corporate, Bruno Thomas, en provenance de PWC, et Lionel Jung-Allegret, un avocat contentieux qui avait fondé sa boutique vingt ans auparavant (le cabinet Vendôme), avaient rejoint la structure, attirés notamment par le réseau international de STC Partners qui signait, quelques semaines plus tard, son intégration à Andersen Global (3000 professionnels du droit et de la fiscalité dans 35 pays). Pour l’occasion, le cabinet change de nom en juillet 2018 et adopte Andersen Tax & Legal, renouant ainsi avec la marque disparue à laquelle étaient attachés de nombreux associés. Partenaires depuis 2013, STC Partners et Andersen Global signent alors leur intégration totale. Celle qui aura finalement mené la structure à sa perte sans pour autant remettre en cause la notoriété acquise par ses avocats auprès de leurs clients, notamment les dirigeants et grandes fortunes, qui leur permettra assurément de rebondir.

Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Pirola Pennuto Zei & Associati rejoint l’organisation internationale de cabinets Unyer

Pirola Pennuto Zei & Associati rejoint l’organisation internationale de cabinets Unyer

Unyer étend son réseau de cabinets internationaux à l’Italie en intégrant l’enseigne indépendante Pirola Pennuto Zei & Associati. Le réseau regrou...

Arst Avocats nomme une nouvelle associée

Arst Avocats nomme une nouvelle associée

Pauline Jacquemin Cuny est nommée associée au sein du cabinet Arst Avocats.

Avocats : lancement du réseau Junction

Avocats : lancement du réseau Junction

Hugues de La Forge et Sally El Sawah créent Junction, un réseau non exclusif d’avocats et de cabinets indépendants.

Sylvie Le Damany rejoint Adaltys en tant qu’associée

Sylvie Le Damany rejoint Adaltys en tant qu’associée

Adaltys attire l’avocate Sylvie Le Damany et en fait la septième associée de son bureau parisien. Elle intègre le cabinet avec son collaborateur Marti...

Gouvernance chez Bird & Bird : Emmanuelle Porte remplace Benjamine Fiedler

Gouvernance chez Bird & Bird : Emmanuelle Porte remplace Benjamine Fiedler

L’avocate spécialiste du corporate/M&A dans le secteur des sciences de la vie Emmanuelle Porte devient la co-managing partner des bureaux français...

Kramer Levin lance un département propriété intellectuelle

Kramer Levin lance un département propriété intellectuelle

Avec l’arrivée de l'avocate counsel Mathilde Carle, Kramer Levin équipe son bureau parisien d’une pratique consacrée à la propriété intellectuelle. Re...

Transport routier : le régulateur de la concurrence défend les plateformes numériques

Transport routier : le régulateur de la concurrence défend les plateformes numériques

Le 9 septembre, l'Autorité de la concurrence française (ADLC) a condamné une Bourse de fret, un groupement de transporteurs et des organisations syndi...

Chemarin & Limbour promeut en contentieux commercial

Chemarin & Limbour promeut en contentieux commercial

L’enseigne parisienne Chemarin & Limbour coopte Valentine Foucher-Créteau au rang d’associée au sein de son équipe chargée des contentieux d’affai...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte