Christophe Giral : « Nous faisons cas d'école pour les autres parcs Disney dans le monde »

L'adoption d'une  vision entrepreneuriale à long terme face à une grande diversité de métiers et de produits ont permis à Euro Disney de décrocher le Trophée d'or de la meilleure stratégie immobilière au Siati 2016. Son directeur immobilier nous éclaire sur les raisons de ce succès.

L'adoption d'une vision entrepreneuriale à long terme face à une grande diversité de métiers et de produits ont permis à Euro Disney de décrocher le Trophée d'or de la meilleure stratégie immobilière au Siati 2016. Son directeur immobilier nous éclaire sur les raisons de ce succès.

Décideurs. Expliquez-nous votre vision à long terme de la politique immobilière d’Euro Disney.

Christophe Giral. La direction immobilière d’Euro Disney doit assurer les conditions optimales d’exploitation de la première destination touristique en Europe. Le groupe emploie 15 000 salariés sur un seul site et ce sont plus de 500 métiers différents qui y sont développés, avec une grande diversité d’environnements de travail et de contraintes opérationnelles. Il est donc nécessaire d’apporter une vision stratégique à l’organisation immobilière du campus de l’entreprise. Celle-ci doit permettre une mise en cohérence de l’ensemble des projets à court terme, qu’ils soient de réaménagement, de maintenance, de réhabilitation, de destruction ou création d’actifs immobiliers. Nous travaillons non seulement sur le portefeuille immobilier diversifié du groupe, mais également sur des réflexions stratégiques quant aux nouveaux modes d’aménagement des espaces et des quartiers du campus, aux nouvelles méthodes de déménagement et conduite du changement ou à l’expérimentation de nouveaux process d’exploitation : nous nous basons sur un plan urbanistique qui correspond à une ville de 15 000 salariés. S’inspirant des techniques d’urbanisme utilisées pour le développement de Val d’Europe et s’appuyant sur le savoir-faire de nos équipes, la direction immobilière a entrepris un plan des plus ambitieux : réinventer le campus de l’entreprise Euro Disney en imaginant une nouvelle répartition physique « par quartier » de nos collaborateurs. Il s’agit de favoriser l’émergence d’une nouvelle culture d’entreprise s’inscrivant dans une vision long terme. Tout cela s’inscrit dans une vision à dix ans qui revisite l’organisation et définit les nouvelles pratiques.

 

Nous nous basons sur un plan urbanistique qui correspond à une ville de 15 000 salariés

 

Comment faire pour gérer au mieux une telle diversité de produits ?

Euro Disney, c'est plus de 200 000 mètres carrés d’actifs et une activité ininterrompue : une véritable fourmilière où se côtoient experts de toute sorte qui nécessite une prise en compte de leurs contraintes propres. Les coulisses de la destination touristique évoluent donc parallèlement et se doivent d’anticiper les variations d’activités et les nouveaux besoins des utilisateurs internes. Depuis la création de la direction immobilière en 2010, les structures modulaires ont commencé à disparaître et ont été limitées aux stricts besoins éphémères. Ce principe nous a permis non seulement de libérer du foncier mais surtout de pouvoir repenser l’ensemble de l’organisation physique de l’entreprise à partir de l’analyse des relations inter et intra services, ainsi qu’à partir des méthodes de conception d’urbanisme d’une ville, appliquées à un campus d’entreprise. La gestion d’un tel parc immobilier diversifié et en constante évolution nécessite l’introduction de méthodes et réponses nouvelles aux enjeux d’exploitation. La prise en compte, par exemple, des notions de zones de chalandise pour nos vingt restaurants d’entreprise internes, de centralité, d’ancrage du sens du lieu a permis une approche globale cohérente sur le long terme.

 

Comment vous inspirez-vous des stratégies immobilières des parcs Disney sur les autres continents, et quelles sont les spécificités inhérentes à Euro Disney ?

Historiquement, il n’existait pas de direction immobilière spécifique aux parcs Disney à travers le monde. Paris n’échappant pas à cette règle, seule l’équipe des services généraux d’Euro Disney était en charge de répondre à la croissance organique de l’entreprise, des déménagements et des outils mobiliers depuis l’ouverture du site en 1992. Ce n'est qu'en 2010 que la structuration d’une direction immobilière a vu le jour. L'idée était d’étudier la capacité pour le groupe de se structurer de manière pérenne autour de nouveaux actifs immobiliers s’appuyant sur une vision long terme tout en réinventant l’organisation du campus de l’entreprise. Cette approche globale a nécessité la validation d’une nouvelle organisation physique et fonctionnelle se traduisant notamment par une nouvelle philosophie du poste de travail appuyée par de nouveaux standards d’environnement de travail, de nouvelles méthodes de transfert et d’aide au changement, une nouvelle politique de prise à bail, de construction et de réhabilitation d’actifs. L’accroissement de nos activités implique d’intégrer la dimension des coulisses dans chacun de nos investissements nouveaux à destination du public. Nous nous sommes dotés d’outils d’analyse, de validation et d’anticipation des impacts inhérents à nos développements, ainsi que d’une équipe capable d’en imaginer de nouvelles. Cette approche novatrice a été remarquée par le groupe Walt Disney Parks and Resorts qui l’étudie comme un cas d’école afin de pouvoir l’appliquer sur ses autres sites.

 

Propos recueillis lors du SIATI 2016

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Intermarché et le groupe Casino signent un nouveau partenariat en matière d’achats

Intermarché et le groupe Casino signent un nouveau partenariat en matière d’achats

Les deux grandes chaînes de la distribution alimentaire, Intermarché et Casino, annoncent un partenariat stratégique pour une période de 5 ans, en mat...

François Pelen, comment le fondateur de Point Vision casse les codes

François Pelen, comment le fondateur de Point Vision casse les codes

Diplômé de HEC, cet ophtalmologue a déroulé sa carrière dans le privé avant de fonder Point Vision. Gérés comme des entreprises, ses centres médicaux...

Démarrage réussi pour Stellantis

Démarrage réussi pour Stellantis

Quelques semaines après l’officialisation de leur fusion, PSA et FCA dévoilaient des résultats 2020 dans le vert malgré un contexte difficile pour le...

STMicroelectronics, c'est l'heure des semi-conducteurs

STMicroelectronics, c'est l'heure des semi-conducteurs

Certaines entreprises ont vu leur croissance de 2019 fondre l’année suivante. Pour le concepteur franco-italien de semi-conducteurs, c’est l’inverse....

VallJet, la bonne altitude

VallJet, la bonne altitude

La compagnie aérienne VallJet, spécialisée dans l’aviation privée, se déploie en France et devrait bientôt se lancer en Europe. En un an, son chiffre...

Sommet Education met le cap sur l'Afrique

Sommet Education met le cap sur l'Afrique

Le groupe d’enseignement spécialisé dans l’hôtellerie, les arts culinaires et pâtissiers, Sommet Education, a annoncé l’acquisition de la majorité du...

Bertrand Andriani (Linklaters) : "Nous visons une équipe corporate de huit associés ou plus"

Bertrand Andriani (Linklaters) : "Nous visons une équipe corporate de huit associés ou plus"

Le spécialiste du financement Bertrand Andriani est la tête du bureau de Paris de Linklaters depuis début 2019. Aux commandes d’une équipe de 170 avoc...

Nicolas Hieronimus. Qui est le nouveau patron de L’Oréal ?

Nicolas Hieronimus. Qui est le nouveau patron de L’Oréal ?

Nicolas Hieronimus, prendra la tête du leader mondial de la beauté à compter du 1er mai. La récompense ultime pour ce fidèle de la maison qui a grimpé...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte