Christel Zordan : "Nuveen Real Estate souhaite constituer un portefeuille très équilibré"

Avec 1,3 milliard d’euros d’actifs sous gestion, Nuveen Real Estate (ex-TH Real Estate) est un acteur qui compte en France. Christel Zordan, head of France, nous dévoile sa stratégie de développement.
Christel Zordan (©D.R.)

Avec 1,3 milliard d’euros d’actifs sous gestion, Nuveen Real Estate (ex-TH Real Estate) est un acteur qui compte en France. Christel Zordan, head of France, nous dévoile sa stratégie de développement.

Décideurs. Que représente Nuveen Real Estate aujourd’hui en France ?

Christel Zordan. Nuveen Real Estate, ex-TH Real Estate, gère actuellement une quinzaine d’actifs en France. L’ensemble représente une valeur d’1,3 milliard d’euros. Les bureaux, principalement localisés à Paris et à La Défense, constituent environ 40 % de notre portefeuille. Les commerces, 30 % de nos actifs, sont pour leur part situés dans la capitale et en régions. Nos ensembles logistiques se trouvent à Marseille et à Troyes. Enfin, nous avons acquis en fin d’année dernière le projet « Morland Mixité Capitale ».

Quels sont les grands axes de votre stratégie de développement ?

Nous allons continuer à alimenter nos fonds actifs en France, que ce soit nos véhicules logistiques dédiés à des investisseurs allemands, ceux qui ciblent les bureaux ou les produits mixtes, et les fonds couvrant toutes les typologies d’actifs à l’image d’ECF (European Cities Fund). En complément, nous chercherons à réaliser des acquisitions pour le compte de nouveau fonds lancés au niveau paneuropéen et à accompagner de nouveaux investisseurs tiers en France.

Nuveen Real Estate a lancé une plate-forme d’investissement paneuropéenne dédiée aux résidences étudiantes. Pourquoi ? 

Nuveen Real Estate gère 125 milliards de dollars d’actifs au niveau mondial, dont 80 % aux États-Unis. Dans ce pays, nous avons un mix très équilibré entre les bureaux (25 %), le commerce (25 %), l’activité et la logistique (25 %) et le résidentiel au sens large (25 %). L’objectif est de répliquer ce modèle en Europe. Le logement constitue un des maillons manquants. Nous avons donc conclu un partenariat avec l’opérateur-développeur Value One pour créer un nouveau véhicule de 600 millions d’euros dédié au secteur résidentiel étudiant en Europe. Nous avons déjà acheté trois ensembles, un actif existant à Vienne et deux en cours de développement à Lisbonne et à Porto, dans ce cadre. La France fait partie des pays cibles du fonds car Value One souhaite s’y implanter. Nous pourrions également conclure des acquisitions pour le compte d’autres fonds, notamment ECF. Nous cherchons systématiquement à investir dans des produits avec un opérateur, situés dans les grandes villes étudiantes et dont la taille unitaire ne sera pas inférieure à 25 millions d’euros, sauf à s’inscrire dans une opération mixte.

Quid des autres classes d’actifs ?

Nous avons de fortes convictions dans les actifs mixtes. Ils nous permettent notamment d’atteindre plus facilement nos rendements cibles. À localisation équivalente, un immeuble de bureau sera toujours plus onéreux. En parallèle, nous comptons réduire nos investissements dans le commerce. Nous resterons tout de même à l’affût si de belles opportunités se présentent et nous observons avec attention le secteur des outlets. Quant à la logistique, nous sommes en mesure de prendre davantage de risques qu’il y a deux ans lorsque nous sommes repassés à l’acquisition. Nous regardons des dossiers dont la taille unitaire oscille entre 20 et 50 millions d’euros.

Quelles sont vos ambitions à court et moyen termes ?

En l’espace de deux ans, notre volume d’actifs sous gestion a progressé de 30 % en France. Nous aimerions poursuivre notre croissance sur ce rythme. À long terme, nous souhaitons constituer un portefeuille très équilibré, à l’image de celui de Nuveen Real Estate aux États-Unis.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Cette interview est extraite du hors-série contenant les entretiens réalisés par Décideurs lors du Mipim 2019.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Mipim 2019 : une industrie en mouvement

Contrairement à ce que son nom laisserait penser, l’immobilier est une industrie en plein développement. Et ce à tous les niveaux de la chaîne de valeur, de l’aménageur à l’organisateur de salon en passant par les développeurs, les foncières, les investisseurs, les conseils, les utilisateurs ou les financeurs. Le Mipim 2019 a été une nouvelle fois l’occasion de s’en rendre compte.
Sommaire K. Habra : "Ivanhoé Cambridge ambitionne de doubler la taille de sa plateforme européenne" J. Schenk et C. Luithlen : "Real I.S. espère atteindre le seuil du milliard d’euros d’actifs sous gestion en France cette année" B. Cappelle (Savills France) : "Nous réfléchissons à des opérations de croissance externe" G. Deforge, W. Morelli et O. de Molliens : "Nous ne cherchons pas à être les leaders du marché, mais les meilleurs pour nos clie Caroline Lamaud et Joachim Dupont : "Anaxago entame une nouvelle phase de développement" L. Knights et A. Angel : "Kwerk veut lancer une offre à destination des grands comptes" V. Carreau : "Comet Meetings veut devenir le leader de la réunion et du séminaire non résidentiel" Retour sur les temps forts du Mipim 2019 Ronan Vaspart : "Le Mipim n’est plus seulement un animateur de la communauté immobilière"
La veille urbaine du 15 janvier 2021

La veille urbaine du 15 janvier 2021

Real I.S. qui s’offre le Grand Large à Marseille pour 70 M€, Mata Capital qui signe quatre Monoprix en Île-de-France pour 117 M€, Réalités qui devient...

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

Peut-on encore se dispenser d’un permis d’aménager ou d’une déclaration préalable pour diviser un terrain en vue d’une opération immobilière important...

A. Blanc (Altarea Entreprise) : "Nous continuerons à lancer des opérations en privilégiant notre activité de MOD et les CPI"

A. Blanc (Altarea Entreprise) : "Nous continuerons à lancer des opérations en privilégiant notre act...

Alors qu’Altarea Entreprise se positionne comme le premier promoteur de bureaux en France, son président Adrien Blanc partage les premiers enseignemen...

La veille urbaine du 14 janvier 2021

La veille urbaine du 14 janvier 2021

Le dépôt du permis de construire modificatif de la future Gare du Nord, LBO France et CDC Investissement Immobilier qui acquièrent Network II à Bagneu...

La veille urbaine du 13 janvier 2021

La veille urbaine du 13 janvier 2021

Baytree qui va développer une plateforme logistique de 60 000 m² à Salbris, SFL qui cède le 112 Wagram à Aviva Investors pour 120 M€, la Banque des Te...

La veille urbaine du 12 janvier 2021

La veille urbaine du 12 janvier 2021

WeWork qui ouvre deux nouveaux espaces à Paris, Gautier Beurnier qui prend la présidence de CBRE Global Investors France, Rodolphe de Malet qui rejoin...

La veille urbaine du 11 janvier 2021

La veille urbaine du 11 janvier 2021

Icade qui réalise une émission obligataire de 600 M€, Etienne Wicker qui prend la direction générale de MyShareCompany, le nouveau projet de productio...

Total poursuit ses acquisitions dans le gaz renouvelable et rachète Fonroche Biogaz

Total poursuit ses acquisitions dans le gaz renouvelable et rachète Fonroche Biogaz

Total annonce le rachat du français Fonroche Biogaz, qui détient 10 % de la méthanisation agricole avec une capacité installée de 500 GWh, et poursuit...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte