Chiffre du jour : 80 %

C’est la proportion de revenus perdue par l’État Islamique en seulement deux ans. L’avancée des troupes irakiennes sur le sol du califat auto-proclamé en est la principale raison.

C’est la proportion de revenus perdue par l’État Islamique en seulement deux ans. L’avancée des troupes irakiennes sur le sol du califat auto-proclamé en est la principale raison.

Le souvenir de l’apogée économique et politique de 2015 s’estompe au rythme des défaites locales pour l’État Islamique. Les pertes de terrain qui en résultent ont eu un effet dévastateur sur les finances du groupe terroriste. Le revenu mensuel évalué à quatre-vingt-un millions d’euros en 2015 n’est plus que de seize millions aujourd’hui, soit un effondrement de 80 %. La recrudescence des offensives irakiennes, soutenues par la communauté internationale, a abouti, sur la même période, à une perte de 60 % de leur territoire, dont 40 % depuis début 2017 uniquement.

Glissement vers un territoire déconnecté

Avec les taxes et le pétrole regroupant 93 % de leurs recettes (respectivement 50 % et 43 %), l’affaiblissement économique de l’État Islamique résulte avant tout de pertes territoriales, via la baisse des revenus fiscaux due à l’affaiblissement de la population et la destruction d’exploitations pétrolières par les frappes aériennes internationales. Les coupes salariales chez les combattants, la hausse du prix de l’électricité et l’introduction de taxes agraires illustrent l’effort de financement réalisé par le califat. Mais la hausse des taxes n’est pas une solution pérenne, et Daech tente maintenant de se constituer des réserves, afin d’opérer une mutation politique d’un système ultra-bureaucratisé et centralisé à une réelle économie de guerre, plus déconnectée. Selon Columb Strack, de l’IHS Markit, la reprise complète des territoires syriens et irakiens, escomptée pour 2018, ne se traduira pas par la fin de Daech, qui se réfugiera dans des régions isolées. Le groupe terroriste comptera alors sur une mobilisation djihadiste internationale. Le risque terroriste est donc loin d’être annihilé.

 

A.R.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Lancel, de tradition et d'audace

Lancel, de tradition et d'audace

À la fois ancrée dans son époque et garante d’un héritage, rigoureuse dans sa maîtrise de la confection et furieusement créative dans son style, la ma...

Carrefour-Couche-Tard,  pas de sitôt

Carrefour-Couche-Tard, pas de sitôt

Bercy s’oppose au rapprochement entre Carrefour et le canadien Couche-Tard, brandissant l’argument de la sécurité alimentaire française. Un droit de v...

J.-M. Noe (Korian) : "Le M&A est un instrument de transformation du business model d’une entreprise"

J.-M. Noe (Korian) : "Le M&A est un instrument de transformation du business model d’une entreprise"

Korian, leader européen du bien-vieillir et du soin aux personnes fragiles n’a pas cessé de multiplier les transactions ces dernières années. Jean-Mic...

Primonial rachète la fintech Net-investissement

Primonial rachète la fintech Net-investissement

Dans le contexte pandémique actuel, Primonial a décidé de s’associer avec Net-investissement, une marketplace de l’investissement immobilier et financ...

Thales-Gemalto : chronique d’une fusion réussie

Thales-Gemalto : chronique d’une fusion réussie

En avril 2019, le groupe de défense et d’électronique, Thales, rachetait le spécialiste des cartes à puces. Si depuis, la crise est passée par là, l’i...

F.Fernandez (Groupe PSA) : "Le maintien du lien avec les créateurs et inventeurs est capital pour nous en ces temps troublés"

F.Fernandez (Groupe PSA) : "Le maintien du lien avec les créateurs et inventeurs est capital pour no...

Le groupe PSA a retrouvé sa place de 1er déposant de brevets en 2019 dans le célèbre palmarès de l’INPI, devant Valéo, Safran, le CEA et Renault, pour...

Steve Ballmer, le milliardaire qui aime le show

Steve Ballmer, le milliardaire qui aime le show

Personnage atypique et haut en couleur, Steve Ballmer fait carrière et fortune à la tête de Microsoft de 2000 à 2014. Sixième milliardaire mondial du...

L.Levy (Freelance.com) : "Le CDI ne fait plus nécessairement rêver"

L.Levy (Freelance.com) : "Le CDI ne fait plus nécessairement rêver"

Entreprises comme freelances sont souvent à la recherche d’un accompagnement pour sécuriser leurs collaborations. Un soutien que propose Freelance.com...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte