Chiffre du jour : 80 %

C’est la proportion de revenus perdue par l’État Islamique en seulement deux ans. L’avancée des troupes irakiennes sur le sol du califat auto-proclamé en est la principale raison.

C’est la proportion de revenus perdue par l’État Islamique en seulement deux ans. L’avancée des troupes irakiennes sur le sol du califat auto-proclamé en est la principale raison.

Le souvenir de l’apogée économique et politique de 2015 s’estompe au rythme des défaites locales pour l’État Islamique. Les pertes de terrain qui en résultent ont eu un effet dévastateur sur les finances du groupe terroriste. Le revenu mensuel évalué à quatre-vingt-un millions d’euros en 2015 n’est plus que de seize millions aujourd’hui, soit un effondrement de 80 %. La recrudescence des offensives irakiennes, soutenues par la communauté internationale, a abouti, sur la même période, à une perte de 60 % de leur territoire, dont 40 % depuis début 2017 uniquement.

Glissement vers un territoire déconnecté

Avec les taxes et le pétrole regroupant 93 % de leurs recettes (respectivement 50 % et 43 %), l’affaiblissement économique de l’État Islamique résulte avant tout de pertes territoriales, via la baisse des revenus fiscaux due à l’affaiblissement de la population et la destruction d’exploitations pétrolières par les frappes aériennes internationales. Les coupes salariales chez les combattants, la hausse du prix de l’électricité et l’introduction de taxes agraires illustrent l’effort de financement réalisé par le califat. Mais la hausse des taxes n’est pas une solution pérenne, et Daech tente maintenant de se constituer des réserves, afin d’opérer une mutation politique d’un système ultra-bureaucratisé et centralisé à une réelle économie de guerre, plus déconnectée. Selon Columb Strack, de l’IHS Markit, la reprise complète des territoires syriens et irakiens, escomptée pour 2018, ne se traduira pas par la fin de Daech, qui se réfugiera dans des régions isolées. Le groupe terroriste comptera alors sur une mobilisation djihadiste internationale. Le risque terroriste est donc loin d’être annihilé.

 

A.R.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

V. Puche (CNAV) : "Je suis fière d’avoir internalisé des compétences UX/UI au sein de la CNAV"

V. Puche (CNAV) : "Je suis fière d’avoir internalisé des compétences UX/UI au sein de la CNAV"

DSI de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), Véronique Puche a remporté le grand prix des Directeurs des systèmes d’information et du num...

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia a annoncé, le 14 octobre, l’émission de deux nouvelles obligations hybrides pour une valeur totale de 2 milliards d’euros. Cette somme doit ser...

À la rencontre de Robert Peugeot, l'homme qui s’investit

À la rencontre de Robert Peugeot, l'homme qui s’investit

Le président de la société d’investissement familiale FFP a passé une grande partie de sa carrière au sein des marques Peugeot et Citroën. Cet ingénie...

Reed Smith renforce son pôle immobilier

Reed Smith renforce son pôle immobilier

L’avocate Carole Steimlé rejoint Reed Smith comme associée. Son arrivée poursuit la vague de recrutements opérée par le cabinet depuis le début d’anné...

Conseillé par Gowling WLG, AD Éducation s’offre deux nouvelles écoles européennes

Conseillé par Gowling WLG, AD Éducation s’offre deux nouvelles écoles européennes

Le premier réseau d'écoles privées d'enseignement supérieur dédiées à la création et l’innovation, AD Éducation, acquiert deux sociétés, italienne et...

Le fonds américain Silver Lake s'offre Meilleurtaux

Le fonds américain Silver Lake s'offre Meilleurtaux

Avec cette acquisition comprise entre 700 et 800 millions d'euros, le fonds expert des technologies se promet un bel avenir.

Le fabuleux destin de Ginette Moulin

Le fabuleux destin de Ginette Moulin

Devenue en 2004 présidente du conseil de surveillance des Galeries Lafayette, Ginette Moulin est une héritière avisée qui perpétue les traditions fami...

Daniel Ek, le geek qui donne le la

Daniel Ek, le geek qui donne le la

Autodidacte, le Suédois de 37 ans a créé Spotify à partir de deux de ses passions : la musique et le code. Aujourd’hui, la plateforme de streaming aux...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte