Chantiers navals de Saint-Nazaire : un accord sans concorde

Il n’y aura pas de guerre diplomatique entre Paris et Rome. Fincantieri monte à plus de 50 % de contrôle dans STX France mais le gouvernement français se réserve le droit de reprendre la main en cas de problème grâce à un montage financier astucieux.
Le France, joyau tout droit sorti des chantiers de Saint-Nazaire.

Il n’y aura pas de guerre diplomatique entre Paris et Rome. Fincantieri monte à plus de 50 % de contrôle dans STX France mais le gouvernement français se réserve le droit de reprendre la main en cas de problème grâce à un montage financier astucieux.

La saga des chantiers navals de Saint-Nazaire approche de son épilogue : après le refus catégorique de l’État français de céder le contrôle de STX France à l’industriel italien Fincantieri, ce dernier vient finalement d’obtenir gain de cause. Mais Emmanuel Macron n’a rien perdu de son expérience de banquier d’affaires forgée chez Rothschild : en effet, si Fincantieri disposera bien de 51 % du capital du constructeur de grands navires, 1 % des titres sera directement prêté par l’État français (34,34 % des fonds propres) sur une période de douze ans. L’accord permettra donc à Paris de récupérer ce fameux « 1 % » en cas de non-respect des clauses contractuelles de la contrepartie transalpine, voire d’exiger son retrait total si STX France rencontrait de sérieuses difficultés. Naval Group (10 %), les salariés (2 %) et les sous-traitants de STX (3,66 %), complètent les bases du camp français.

 

D’une certaine manière, cette opération, présentée comme un pacte gagnant-gagnant du côté de l’exécutif, crée une situation assez inconfortable où chaque partie devrait épier les faits et gestes de ses partenaires. La santé financière de la cible et la transparence de ses relations d’affaires – notamment avec des concurrents chinois à l’affût du savoir-faire technologique des chantiers qui ont mis à l’eau le Normandie ou le France – décidera probablement de l’issue positive de ce partenariat.

Par ailleurs, le dossier STX France débouche sur l'ouverture d'un autre chapitre puisqu’un projet de rapprochement des activités de Naval Group (ex-DCNS), l’entreprise publique spécialisée dans l’industrie navale de défense, avec celles de Fincantieri sera aussi discuté dans les prochains mois. Un jeu de participations croisées (10 % de part et d’autre) pourrait émerger de ces négociations, ainsi qu’une mise en commun de leurs recherches et une offre de vente mutuelle pour les marchés étrangers.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

J.-C. Rolland (CNCPI) : "Le rôle de Paris doit être le plus fort possible dans la future Juridiction Unifiée du Brevet"

J.-C. Rolland (CNCPI) : "Le rôle de Paris doit être le plus fort possible dans la future Juridiction...

Élu le 3 décembre 2020, Jean-Christophe Rolland a pris ses fonctions de président de la CNCPI, la Compagnie nationale des conseils en propriété indust...

Lancel, de tradition et d'audace

Lancel, de tradition et d'audace

À la fois ancrée dans son époque et garante d’un héritage, rigoureuse dans sa maîtrise de la confection et furieusement créative dans son style, la ma...

Carrefour-Couche-Tard,  pas de sitôt

Carrefour-Couche-Tard, pas de sitôt

Bercy s’oppose au rapprochement entre Carrefour et le canadien Couche-Tard, brandissant l’argument de la sécurité alimentaire française. Un droit de v...

J.-M. Noe (Korian) : "Le M&A est un instrument de transformation du business model d’une entreprise"

J.-M. Noe (Korian) : "Le M&A est un instrument de transformation du business model d’une entreprise"

Korian, leader européen du bien-vieillir et du soin aux personnes fragiles n’a pas cessé de multiplier les transactions ces dernières années. Jean-Mic...

Primonial rachète la fintech Net-investissement

Primonial rachète la fintech Net-investissement

Dans le contexte pandémique actuel, Primonial a décidé de s’associer avec Net-investissement, une marketplace de l’investissement immobilier et financ...

Thales-Gemalto : chronique d’une fusion réussie

Thales-Gemalto : chronique d’une fusion réussie

En avril 2019, le groupe de défense et d’électronique, Thales, rachetait le spécialiste des cartes à puces. Si depuis, la crise est passée par là, l’i...

F.Fernandez (Groupe PSA) : "Le maintien du lien avec les créateurs et inventeurs est capital pour nous en ces temps troublés"

F.Fernandez (Groupe PSA) : "Le maintien du lien avec les créateurs et inventeurs est capital pour no...

Le groupe PSA a retrouvé sa place de 1er déposant de brevets en 2019 dans le célèbre palmarès de l’INPI, devant Valéo, Safran, le CEA et Renault, pour...

Steve Ballmer, le milliardaire qui aime le show

Steve Ballmer, le milliardaire qui aime le show

Personnage atypique et haut en couleur, Steve Ballmer fait carrière et fortune à la tête de Microsoft de 2000 à 2014. Sixième milliardaire mondial du...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte