Cetrafact : un logiciel pour piloter son contrat d'affacturage

Le processus d’échange de données est la clé du bon fonctionnement d’un contrat d’affacturage. Rares sont les entreprises qui ont automatisé ce processus. Or on estime que le traitement manuel de ces données coûte entre 1 et 2 journées ETP par semaine à l’entreprise. L’informatique est presque systématiquement le dernier sujet traité dans un projet d’affacturage.  Cyril de Robillard, DG de LDV Crealink nous en dit plus.

Le processus d’échange de données est la clé du bon fonctionnement d’un contrat d’affacturage. Rares sont les entreprises qui ont automatisé ce processus. Or on estime que le traitement manuel de ces données coûte entre 1 et 2 journées ETP par semaine à l’entreprise. L’informatique est presque systématiquement le dernier sujet traité dans un projet d’affacturage. Cyril de Robillard, DG de LDV Crealink nous en dit plus.

Pouvez-vous nous présenter LDV Crealink ?

Cyril de Robillard. LDV Crealink, société française créée en 2003, est l’éditeur du logiciel Cetrafact spécialisé dans le traitement des opérations d’affacturage côté utilisateurs.LDV Crealink a installé la solution Cetrafact dans plus de 1100 entreprises et dans 8 pays. Sa croissance s’accélère, en 2018 nous avons équipé 170 nouvelles entreprises et déjà 160 en 2019.

Pourquoi un logiciel d'affacturage pour l'entreprise ?

Cetrafact fiabilise et accélère la mise en place informatique du contrat d’affacturage.Il permet de générer les fichiers de cession selon le cahier des charges informatique du factor.Il permet ensuite et surtout de structurer les opérations de gestion du contrat d’affacturage. En effet, le bon fonctionnement de l’affacturage requiert de nouvelles actions quotidiennes et le suivi de nouveaux indicateurs. Grâce à Cetrafact l’équipe finance peut facilement :

- Identifier et qualifier les clients à confier, et ainsi définir facilement le potentiel de financement à chaque cession

- Déterminer les justes limites de crédit

- Générer des fichiers de cession sous le bon format

- Vérifier la conformité de son schéma comptable avec les exigences de son contrat d'affacturage

- Mesurer tous les écarts entre deux cessions grâce à un module de "reconciliation"

Comment le logiciel répond-il à ces nouvelles exigences ?

Installé dans l’environnement de l’entreprise, Cetrafact se connecte à sa base comptable pour en extraire les données relatives aux comptes clients. L’applicatif permet, de qualifier et d’identifier les clients cédés au Factor, de générer les fichiers de cessions et d’y attacher si nécessaire les PDF correspondant (quittance subrogative, images factures …). Cetrafact permet surtout l’analyse des flux entre deux cessions de balance : les règlements, les avoirs, les nouveaux clients mouvementés.

Quels sont les avantages de la solution ?

D’abord la Conformité : la garantie que les fichiers produits par l’entreprise seront conformes à la demande du Factor. Ensuite la Sécurité : Les données traitées dans Cetrafact sont cryptées. Le logiciel est installé dans l’environnement de l’entreprise. Le logiciel Cetrafact permet de tracer l’information. Enfin et surtout, l’analyse des flux :  Cetrafact facilite la communication financière entre l’équipe comptable de nos clients et le Factor : les écarts entre deux cessions sont analysés dans un tableau de bord unique. Cetrafact c’est la meilleure façon de libérer du temps à votre équipe finance.

Combien de temps la solution est-elle opérationnelle ?

Nous intervenons sous 48h et sommes en mesure d’accompagner nos clients pour leurs premières remises en 5 jours, après avoir au préalable formé l’équipe finance.

En conclusion, avez-vous une recommandation à faire aux Directions financières ?

N’attendez pas pour mettre en place les indicateurs de performance de votre contrat d’affacturage. L’affacturage n’est pas une ligne de financement comme les autres. Le financement dégagé repose principalement sur la qualité de l’information que vous adressez au Factor et sur votre aptitude à l’analyser rapidement.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

F. Perbost (Harlay Avocats) : "Le Far West des données génétiques"

F. Perbost (Harlay Avocats) : "Le Far West des données génétiques"

Il peut sembler paradoxal d’envisager les données génétiques comme une zone de non-droit où règnerait la loi du plus fort alors qu’elles bénéficient e...

Arrivée de Rima Maitrehenry chez Racine

Arrivée de Rima Maitrehenry chez Racine

L’avocate spécialiste en structuration de fonds Rima Maitrehenry quitte Gide pour Racine où elle renforcera le pôle banque et finance.

Fiscalité : CMS se renforce en Belgique

Fiscalité : CMS se renforce en Belgique

Stéphanie Houx rejoint le bureau bruxellois de CMS en qualité d'associée, après plus de vingt-trois ans chez Allen & Overy.

J. Naginski (Chamas & Marcheteau) : "En Afrique, pas d’investissement sans RSE"

J. Naginski (Chamas & Marcheteau) : "En Afrique, pas d’investissement sans RSE"

Julien Naginski conseille sociétés, entrepreneurs et fonds d’investissement dans leur stratégie de développement dans le secteur minier, de l’énergie,...

Allen & Overy s’installe à Los Angeles

Allen & Overy s’installe à Los Angeles

Avec ce nouveau guichet à Los Angeles, la firme du Magic Circle Allen & Overy développe son savoir-faire en énergies renouvelables.

Une ancienne de Davis Polk crée Loget Avocat

Une ancienne de Davis Polk crée Loget Avocat

La spécialiste des opérations de corporate/M&A Juliette Loget ouvre sa propre boutique qu’elle veut tournée à la fois vers la gestion quotidienne...

Withers et KhattarWong lancent un bureau à Singapour

Withers et KhattarWong lancent un bureau à Singapour

Les deux cabinets d’avocats Withers et KhattarWong officialisent leur alliance et ouvrent un bureau à Singapour.

JF. Bohnert (PNF) :  "Notre intervention ne doit pas s’apparenter à une double sanction"

JF. Bohnert (PNF) : "Notre intervention ne doit pas s’apparenter à une double sanction"

Quelle est la vision de la justice de Jean-François Bohnert qui, depuis octobre 2019, est à la tête du Parquet national financier (PNF) ? Réponse dans...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte