Ces milliardaires qui lorgnent sur Le Monde

Les 20 % des parts du groupe Le Monde libre, holding majoritaire du quotidien français, mises en vente par le groupe espagnol Prisa, cristallisent l’attention depuis quelques semaines. Matthieu Pigasse et Daniel Kretinsky, qui détiennent déjà des parts de LML, sont entrés en phase de négociations exclusives.

Les 20 % des parts du groupe Le Monde libre, holding majoritaire du quotidien français, mises en vente par le groupe espagnol Prisa, cristallisent l’attention depuis quelques semaines. Matthieu Pigasse et Daniel Kretinsky, qui détiennent déjà des parts de LML, sont entrés en phase de négociations exclusives.

Démarche « hostile » pour certains, volonté de lutter contre les Gafa pour le magnat tchèque Daniel Kretinsky, une chose est sûre, la tension est montée d’un cran entre les actionnaires de LML. La holding, qui détient 75 % des parts du groupe Le Monde, pourrait en effet voir sa structure chamboulée par la montée en puissance de Daniel Kretinsky à son capital. Loin d’être étranger à cette ascension progressive, Matthieu Pigasse, co-actionnaire du groupe Le Monde, avait en effet cédé 49 % des parts du Nouveau Monde, holding minoritaire de LML, à l’homme d’affaires tchèque. Cet épisode, considéré à l’époque comme un passage en force par le pôle d’indépendance du « Monde », fait écho alors que Matthieu Pigasse et Daniel Kretinsky entrent en négociations exclusives avec Prisa pour racheter sa part (20 %) au capital de LML. En cas d’accomplissement, cette opération permettra au duo Pigasse-Kretinsky de voir sa participation passer d’environ 26 % à 46 %. De quoi susciter l’inquiétude de Xavier Niel, l’autre co-actionnaire du Monde, qui ne serait plus le premier actionnaire de référence.

Droit d’agrément : une attente vaine ?

À la suite de son entrée surprise au capital du groupe Le Monde Nouveau, le milliardaire tchèque a provoqué une levée de boucliers menant à une demande d’obtention de droit d’agrément de la part de la Société des rédacteurs du Monde et plus généralement de l’ensemble du pôle d’indépendance. Ce droit de veto leur permettrait de statuer sur l’arrivée de tout actionnaire souhaitant diriger le groupe de presse aux côtés de Xavier Niel et de Matthieu Pigasse. Or comme nous l’avons précisé, c’est de manière indirecte, via la holding détenue par Matthieu Pigasse « Le Nouveau Monde », que Daniel Kretinsky a entamé sa montée au capital de LML l’année dernière. C’est également via cette société qu’il compte racheter les parts de Prisa. Bien que la structure commandite du groupe « Le Monde libre » ne permette pas aux actions détenues par la société espagnole d’être contrôlante, cette opération est considérée comme « hostile » par la Société des rédacteurs et Xavier Niel qui reprochent à l’homme d’affaires tchèque de tenir un double discours. Selon ces derniers, Daniel Kretinsky affirme attendre l’obtention du droit d’agrément tout en grimpant petit à petit au capital de LML. De son côté le Tchèque assure préserver l’indépendance du journal et explique, dans Les Echos, qu’il a choisi la France et les médias tricolores afin d’avoir un poids pour contrer la non-régulation des Gafa. Xavier Niel et Matthieu Pigasse restent encore aujourd’hui les deux actionnaires co-contrôlant du Monde. Si le banquier d’affaires français se décidait à vendre la totalité des parts de sa holding à Daniel Kretinsky, ce dernier deviendrait alors, de fait, un actionnaire de co-contrôle du Monde.

Sandy Andrianabiby

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

C. Cabanis (Danone) : "Apporter la santé par l’alimentation au plus grand nombre"

C. Cabanis (Danone) : "Apporter la santé par l’alimentation au plus grand nombre"

Spécialisé dans les produits sains, le groupe Danone entend jouer un rôle majeur dans la révolution alimentaire qui se prépare. Entretien avec Cécile...

Multi Family Offices : qui sont-ils ?

Multi Family Offices : qui sont-ils ?

Les dernières années ont vu se produire l’émergence des family offices. Véritables chefs d’orchestre des patrimoines privé et professionnel des famill...

Comment choisir son family office ?

Comment choisir son family office ?

Les dernières années ont vu se produire l’émergence des family offices. Véritables chefs d’orchestre des patrimoines privé et professionnel des famill...

Adidas vs Nike : marketing, chiffre d'affaires, part de marché...

Adidas vs Nike : marketing, chiffre d'affaires, part de marché...

En poste depuis 2006, Mark Parker, emblématique PDG de la marque à la virgule laissera son fauteuil à John Donahue, ancien patron d’eBay. Sous sa dire...

E.Schumacher (LS Group) : "Demain, la partie atelier sera notre valeur ajoutée"

E.Schumacher (LS Group) : "Demain, la partie atelier sera notre valeur ajoutée"

Il n’a pas eu la tâche aisée. Souvent, la succession à la tête d’une entreprise familiale se déroule en douceur pour l’héritier. Ce ne fut pas le cas...

La thérapie digitale en pleine forme

La thérapie digitale en pleine forme

La santé est entrée dans l’ère digitale. De plus en plus d’acteurs surfent sur la vague porteuse de l’e-santé dont le potentiel s’avère gigantesque po...

A.Dubois (Accorhotels) : "Grandir à l’international et diversifier notre portefeuille de marques"

A.Dubois (Accorhotels) : "Grandir à l’international et diversifier notre portefeuille de marques"

En charge du développement publicitaire et des réseaux sociaux du groupe AccorHôtels depuis 2011, Antoine Dubois a été nommé vice-président de la stra...

Le X5 hybride monte en puissance

Le X5 hybride monte en puissance

Le BMW X5 revient sur le marché avec, lui aussi, une nouvelle version hybride rechargeable. Plus puissant et doté d’une batterie de 24 kWh de capacité...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message