Ces entreprises russes peu connues à très forte croissance

Non, l’économie russe ne doit pas uniquement sa prospérité aux géants de l’énergie ou autres conglomérats industriels bâtis sur les ruines de l’URSS. Plusieurs entreprises connaissent un dynamisme fulgurant. Zoom sur plusieurs d’entre elles.

Non, l’économie russe ne doit pas uniquement sa prospérité aux géants de l’énergie ou autres conglomérats industriels bâtis sur les ruines de l’URSS. Plusieurs entreprises connaissent un dynamisme fulgurant. Zoom sur plusieurs d’entre elles.

Yandex, Google et Uber à la fois

Uber et Google : deux symboles du capitalisme américain qui peinent à s’implanter en Russie. Et pour cause, sur le marché des moteurs de recherche la place est déjà prise par Yandex qui fait partie intégrante de la vie quotidienne des pays de l’ex-URSS. Si depuis 2019, Google est enfin passé en tête, l’outil développé par Arkadi Volozh n’est toujours pas distancé. Le géant russe s’est également lancé dans la livraison de plats (Yandex Chef, Yandex Eats) et les applications de taxis (Yandex Taxi). Avec une force de frappe telle qu’Uber a préféré capituler en rase campagne sans combattre. En juillet 2017, l’ogre californien a signé un accord de fusion des activités des deux groupes dans tout l’ancien empire soviétique. À l’instar des Gafa ou des BATX chinois, le russe met également l’accent sur la recherche et développement, notamment dans le secteur de la voiture autonome. De quoi donner tort à ceux qui estiment que l’économie russe se contente de se reposer sur ses abondantes ressources naturelles.

Rostec, conglomérat de la tech

Modèle économique répandu en URSS, le conglomérat a encore de beaux jours devant lui et semble adapté au XXIe siècle. Pour ceux qui en doutent, la réussite de Rostec en est une preuve flagrante. Créée en 2007 et dirigé par l’homme d’affaire Sergei Tchermezov, ancien officier du KGB en Allemagne de l’est (comme un certain Vladimir Poutine), le groupe est spécialisé dans les produits industriels de haute technologie destinés au marché militaire mais aussi civil (25% de son chiffre d’affaires). Boosté par les programmes de réarmement et les boycotts occidentaux qui poussent le pays à développer sa propre technologie, Rostec est en plein développement et, dans certains domaines, rivalise avec EADS ou Lockheed Martin. Parmi les activités du groupe tentaculaire, citons les biotechnologies, les systèmes optiques, l’aéronautique. 30% de la production mondiale de titane est contrôlée par Rostec, auquel est rattaché l’emblématique marque Kalashnikov.

Ingrad, des tours et des tours

SI vous êtes amenés à voyager en Russie, vous remarquerez surement la frénésie immobilière et la construction massive de résidences et de tours de bureau. Une évolution somme toute logique puisque la classe moyenne russe s’étoffe peu à peu. Et elle ne veut plus vivre dans les immeubles vétustes construits massivement à l’époque soviétique. Le promoteur immobilier Ingrad a pris note de cette situation et construit à tour de bras des tours résidentielles entourées de squares et d’écoles. La société est également active sur le marché BtB. Le groupe se distingue également par un service de prêts plus avantageux que les banques, ce qui lui permet de ne pas dépendre des cycles économiques et des sanctions susceptibles de gripper la mécanique de l’économie russe.

Lyuksupak, emballé c’est pesé

C’est à Tver, ville d’un demi-million d’habitants située à 200 kilomètres à l’ouest de Moscou qu’Alexander Leonov a fondé au début des années 2000 Lyuksupak, un imprimeur spécialisé dans l’emballage carton de produits de luxe. Du travail à la frontière entre le gros œuvre et l’art qui a fait la renommée de la société qui, au fil des années, se diversifie. Désormais, le groupe est actif dans la publicité extérieure (bannières murales, panneaux de signalisation…), la polygraphie (albums, brochures, calendriers...) mais aussi dans la réalisation de sites web, de logos et d’identité de marque. Pour le moment, l’activité du groupe n’a pas dépassé les frontières de la Russie, ce qui n’empêche pas une croissance exponentielle sur le marché le plus peuplé d’Europe.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les leaders de la croissance 2021 - France et Europe

Pour son édition 2021,
Décideurs a sélectionné
les 1  000 entreprises
ayant enregistré les
plus belles croissances
entre 2015 et 2019.
La France, et plus
généralement, l’Europe
abritent de très belles
réussites à (re)découvrir
dans ce dossier.
Sommaire L.Levy (Freelance.com) : "Le CDI ne fait plus nécessairement rêver" Relais Vert : retour sur un ecosystème gagnant Entreprises françaises à très forte croissance. Quel est leur secret ? 2CFinance, "Nous anticipons les besoins, les problématiques et les enjeux de nos clients" P-M Relecom (Relecom & Partners) : "Quand on s'internationalise, il faut intégrer la différence culturelle" G. Reboul (Reboul & Associés) : "Chaque deal est différent" Efeso Consulting : "Pour s’internationaliser, il faut être solide sur son marché d’origine" J-L. Mentior (M5) : "La croissance de 2020 va prendre la forme d'un K" F. Lheureux (Ivalua) : "Nous voulons absolument conserver notre esprit start-up"
Ascendance Flight Technologies boucle un financement de 10 millions d’euros pour son projet de taxis volants

Ascendance Flight Technologies boucle un financement de 10 millions d’euros pour son projet de taxis...

La jeune start-up toulousaine du secteur de l’aéronautique vient de lever 10 millions d’euros. Elle espère s’imposer sur le marché de l’aviation décar...

Vestiaire Collective lève 178 millions d'euros

Vestiaire Collective lève 178 millions d'euros

La start-up française Vestiaire Collective boucle une nouvelle levée de fonds qui s’élève à 210 millions de dollars, soit 178 millions d’euros. La jeu...

Thierry Breton, le super commissaire

Thierry Breton, le super commissaire

Le commissaire européen est l'architecte du "monde d'après" rêvé par l'UE. Missions principales ? Obtenir une souveraineté technologique et faire émer...

B. Delpit (Safran) : "Il est important d’avoir les bons capteurs sur l’ampleur, la vitesse et la nature de la reprise"

B. Delpit (Safran) : "Il est important d’avoir les bons capteurs sur l’ampleur, la vitesse et la nat...

Le secteur de l’aéronautique a été l’un des plus touchés par la crise sanitaire et ses effets. Safran, l’un des acteurs majeurs de ce segment d’activi...

F. Letier (GENEO) : "Un rebond ne peut s’inscrire que dans une croissance durable"

F. Letier (GENEO) : "Un rebond ne peut s’inscrire que dans une croissance durable"

"Carnet de rebond pour PME et ETI", le nouveau livre-coach de Fanny Letier, cofondatrice de Geneo capital entrepreneur, vient de sortir en librairie....

Une série E de 555 millions de dollars pour la start-up Mirakl

Une série E de 555 millions de dollars pour la start-up Mirakl

La licorne française Mirakl annonce une levée de fonds de 555 millions de dollars. Cette opération porte la valorisation de la start-up à 3,5 milliard...

Infineon ouvre l'une des plus grandes usines d'Europe

Infineon ouvre l'une des plus grandes usines d'Europe

Voitures électriques, trains, éoliennes sont en demande de puces. Les investissements du groupe bavarois devraient rassasier les plus gourmands. Pour...

Levée de fonds record de 680 millions de dollars pour Sorare, la start-up française de football virtuel

Levée de fonds record de 680 millions de dollars pour Sorare, la start-up française de football virt...

La jeune pousse Sorare vient d’annoncer une levée de fonds de 680 millions de dollars qui porte sa valorisation à 4,3 milliards de dollars. Il s’agit...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte