• home

Céline Alvarez : Les dures lois de l’éducation

Céline Alvarez : Les dures lois de l’éducation

Céline Alvarez est l’auteur d’un des succès de la rentrée littéraire, « Les lois naturelles de l’enfant », qui suscite tant l’adhésion que la polémique.

Dans cet ouvrage, elle invite à une « révolution » de l’école. Son analyse se fonde sur les préceptes de Maria Montessori, mais aussi sur les dernières découvertes en matière de psychologie cognitive et de neurosciences. Conférences, interviews, témoignages de parents… : la vision de Céline Alvarez s’est rapidement répandue partout en France. Des milliers d’enseignants ont décidé d’appliquer ses conseils au sein de leur classe et son blog s’est transformé en une vaste plate-forme d’échanges et de conseils pratiques. S’imaginer qu’une institution comme celle de l’école puisse s’adapter aux individualités, faire preuve de bienveillance et avoir à cœur le bien-être des enfants… tous les parents ont envie d’y croire. Mais Céline Alvarez est aujourd’hui de plus en plus critiquée. Sa vision radicale et ses propos parfois détonants – il lui est arrivé de présenter sa méthode comme une « bombe pédagogique » – ont choqué. Sa courte expérience de l’enseignement fait débat. Au point qu’elle est désormais conduite à restreindre sa communication. Sans doute les « lois naturelles » de la médiatisation…

*Édition Les Arènes

Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Influenceurs

Rencontre avec ces acteurs de l'ombre ou personnalités médiatiques qui, par leurs engagements ou leurs prises de position, influent sur la société et les sphères de pouvoir.
Sommaire Pape François : l'homme d'exception Susan George : Le point et la plume Michaël Jeremiasz : la force d’un handicap Donald Trump : The Artist Élise Lucet : investigation sans concession Haïba Ouaissi : l'idéaliste Nicole Ferroni : Une naïveté bien impertinente

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message