Cédric O (secrétaire d'État) : "Un maximum de professionnels doit pouvoir poursuivre une activité en ligne"

Cédric O, le secrétaire d’État chargé du Numérique, se mobilise pour que les TPE et PME puissent continuer à commercer, en utilisant les outils numériques qui se révèlent une solution essentielle face à cette crise. Voici l'interview accordée à Décideurs.
Cédric O, secrétaire d'Etat chargé du Numérique

Cédric O, le secrétaire d’État chargé du Numérique, se mobilise pour que les TPE et PME puissent continuer à commercer, en utilisant les outils numériques qui se révèlent une solution essentielle face à cette crise. Voici l'interview accordée à Décideurs.

Quelles mesures avez-vous prises pour soutenir les artisans, commerçants et indépendants, actuellement en grande difficulté ? Quels solutions et aménagements sont prévus pour les aider à poursuivre leurs activités ?

Notre objectif est, dans le respect impérieux de sécurité sanitaire, qu’un maximum de professionnels puissent poursuivre une activité en ligne pendant le confinement. Cet objectif de numérisation de notre économie n’est bien sûr pas nouveau : c’est l’objectif central du programme France Num, piloté par Agnès Pannier-Runacher.

Mais il revêt aujourd’hui une urgence particulière pour les professionnels qui n’ont pas déjà pris le virage de la numérisation, voire qui connaissent mal les outils à leur disposition ou ne sont pas du tout à l’aise avec le numérique.

Pour les accompagner, nous avons publié dans le cadre de France Num un guide spécifique, qui recense un certain nombre de bonnes pratiques pour poursuivre son activité en ligne pendant la crise ou a minima entretenir la relation avec ses clients : https://www.francenum.gouv.fr/comprendre-le-numerique/artisans-commercants-independants-comment-maintenir-une-activite-economique

Nous avons, en outre, sollicité les entreprises du e-commerce et de la livraison, afin qu’elles mettent à disposition des commerçants de proximité des offres préférentielles, pour leur permettre de commercer en ligne pendant la durée de la crise. Les critères principaux pour référencer ces offres étaient l’absence d’engagement pour les commerçants et la capacité à mettre en avant les commerces de proximité, y compris pour les places de marché : https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-e-commerce-offres-preferentielles-commercants

Livraison de colis / livraison de repas à domicile : comment assurer des conditions sanitaires maximales ?

Il s’agit pour nous de la préoccupation première. Il est possible d’organiser l’activité dans des conditions sanitaires satisfaisantes, pourvu que chaque maillon de cette « chaîne » agisse de manière responsable.

Quelle que soit la marchandise qui est livrée, la règle est simple : l’absence de contact. Pour les repas, cela passe par une absence de contact au moment où le repas est remis au livreur (sans contact direct avec le restaurateur) puis par une absence de contact au moment de la livraison. Même pour les colis, exceptionnellement, nous avons demandé à ce que les livreurs ne recueillent plus de signature.

Par ailleurs, bien sûr, il est important que les gestes barrières soient bien respectés par toutes les personnes qui interviennent dans ce process – notamment s’agissant du lavage des mains. Le destinataire du colis doit lui aussi veiller à se laver les mains après réception et déballage du colis.

"Chaque maillon de cette « chaîne » doit agir de manière responsable"

Alors que la France est confinée pour faire reculer la propagation du virus, est-il prudent de maintenir les services de livraison de colis ? 

Notre objectif est de minimiser les contacts et de maximiser le télétravail. Pour autant, les activités qui ne peuvent pas être réalisées en télétravail doivent être organisées pour respecter les consignes sanitaires fixées par le gouvernement.

La livraison de colis fait bien sûr partie de ces activités qui doivent être organisées de manière spécifique. Mais il s’agit d’un relais crucial, à la fois pour permettre à des commerçants de maintenir une activité en dépit du confinement, mais aussi pour permettre aux consommateurs de répondre aux défis du quotidien, voire à l’isolement, dans cette période extrêmement contrainte.

C’est pourquoi nous sommes profondément reconnaissants aux travailleurs de ce secteur qui continuent à se mobiliser pour assurer leur activité. Nous appelons, en contrepartie, leurs entreprises à mettre tout en œuvre pour que cet engagement n’implique pas de compromis au plan sanitaire. C’est leur devoir et nous sommes particulièrement vigilants au respect de cette responsabilité collective.

Propos recueillis par Anne-Sophie David

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Gagner la guerre sanitaire : cas pratiques, armes et boucliers

La guerre sanitaire contre le Covid-19 se joue sur de très nombreux terrains. Déclarations politiques, plans d'action, stratégies de déconfinement, cas pratiques pays, mais aussi armes sanitaires pour remporter la bataille contre le virus, telles que les masques, respirateurs et vaccins, Décideurs fait le point sur cette pandémie inédite en ampleur.
Sommaire La bataille du vaccin est lancée A.Calvo (NG Biotech) : "Nous pourrons produire un million de tests par mois en juillet" Essais cliniques. Où en est la recherche ? Tracer les cas contacts : l'apport "indispensable" des applications numériques de tracing Contrôles de température : indispensable plan B contre les clusters de Covid-19 Demain, ouvrez une porte avec le pied ! L'immunité, clé d'une guerre d'usure contre le Covid-19 Coronavirus au Brésil, le fiasco Bolsonaro Isolement des malades, le casse-tête français Stop Covid, double feu vert !
Éric Zemmour s’inspire de Donald Trump. Et ça ne marchera pas…

Éric Zemmour s’inspire de Donald Trump. Et ça ne marchera pas…

Dans son meeting de Villepinte ou dans sa vidéo de déclaration de candidature, Éric Zemmour semble très proche de Donald Trump : haine contre les élit...

Valérie Pécresse candidate LR : un danger pour Emmanuel Macron ?

Valérie Pécresse candidate LR : un danger pour Emmanuel Macron ?

La candidature de la présidente de la région Ile-de-France n’est pas la meilleure nouvelle pour le président de la République. Pour autant, ce dernier...

Éric Zemmour : l’homme seul

Éric Zemmour : l’homme seul

Des soutiens de la première heure qui prennent le large, une société civile qui n’adhère pas, des "professionnels" de LR et du RN qui le fuient, un pe...

Primaire LR : les votants plastiquent Bertrand

Primaire LR : les votants plastiquent Bertrand

Valérie Pécresse contre Éric Ciotti. Si la finale de la primaire LR peut surprendre certains, son issue ne fait guère de doute. Mais la probable victo...

Cédric O : "La France est revenue dans le jeu de l’économie de l’innovation"

Cédric O : "La France est revenue dans le jeu de l’économie de l’innovation"

Alors que la fin du quinquennat approche, Décideurs a rencontré Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique. L’occasion de faire le...

Guillaume Lacroix (PRG) : "L’approche intersectionnelle fait courir un danger à la gauche"

Guillaume Lacroix (PRG) : "L’approche intersectionnelle fait courir un danger à la gauche"

Intransigeant sur la laïcité et l’universalisme, le parti radical de gauche tente de préserver sa ligne au sein des partis de gauche. Selon son présid...

Procès Fillon : un an de prison ferme requis en appel

Procès Fillon : un an de prison ferme requis en appel

En appel, le parquet général a requis cinq ans d’emprisonnement dont quatre avec sursis, 375 000 euros d’amende et une peine de dix ans d’inéligibilit...

Avec son magazine 2022, Robert Laffont se lance dans la présidentielle

Avec son magazine 2022, Robert Laffont se lance dans la présidentielle

La maison d’édition publie un magazine éphémère composé de quatre numéros. Objectif, couvrir la reine des élections faisant la part belle à l’analyse....

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte