Cartographie des risques : les points de vigilance de l’AMF

L’Autorité des marchés financiers a dressé la liste des principaux risques pour cette année. Sur le plan réglementaire, les effets de MIF 2 se précisent.

© AMF

Façade de l'Autorité des marchés financiers, place de la Bourse à Paris.

L’Autorité des marchés financiers a dressé la liste des principaux risques pour cette année. Sur le plan réglementaire, les effets de MIF 2 se précisent.

Chaque année, l’Autorité des marchés financiers (AMF) publie sa cartographie des risques et des marchés. Par rapport à 2018, les deux principaux points de vigilance sont restés les mêmes. Il s’agit de la correction des marchés et de l’endettement élevés.

La correction des marchés reste en tête

En effet, les marchés sont encore en très bonne forme, malgré la correction temporaire de fin 2018. Ainsi, les primes de risque sont faibles. Or, un relèvement de ces dernières fragiliserait les acteurs endettés ou ceux détenteurs d’actifs qui plongeraient brutalement.

Par ailleurs, « le risque d’insolvabilité des acteurs endettés s’avère être une deuxième source de vulnérabilité illustrée par la forte progression de la finance à effet de levier qui se fonde sur des sous-jacents de moindre qualité et expose les investisseurs à des risques accrus avec, par exemple, des volumes élevés d’obligations spéculatives (high yield) ou l’essor des obligations structurées adossées à des emprunts », explique l’AMF.

Ces risques sont suivis du manque de coordination internationale des politiques. Il faut entendre par là : les menaces de protectionnisme et de guerre commerciale ou encore la désynchronisation des politiques monétaires en Europe et aux États-Unis.

Les impacts de MIF 2

Le fonctionnement des infrastructures de marché et post-marché est également une préoccupation. Le régulateur consacre une partie de son document aux objectifs poursuivis par la directive européenne MIF 2, mise en place en janvier 2018. Il constate les effets positifs du nouveau pas de cotation, y compris lors des tensions de marché. En outre, l’AMF estime que les nouvelles règles ne paraissent pas avoir eu d’impact notable sur le financement de la recherche (contrairement à ce que craignaient les acteurs du marché), même si elle reste vigilante.

Néanmoins, le gendarme déplore deux changements négatifs : la hausse significative de la part de marché des internalisateurs systématiques, qui limitent la participation à la formation des prix et la transparence pré-transaction, ainsi que le poids pris par le fixing de clôture des transactions.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Procès Fillon : un an de prison ferme requis en appel

Procès Fillon : un an de prison ferme requis en appel

En appel, le parquet général a requis cinq ans d’emprisonnement dont quatre avec sursis, 375 000 euros d’amende et une peine de 10 ans d’inéligibilité...

Data Legal Drive et Vigo créent un logiciel de conformité anticorruption

Data Legal Drive et Vigo créent un logiciel de conformité anticorruption

Afin de guider les entreprises dans la mise en place d’une gouvernance conforme aux exigences de la loi Sapin 2, Data Legal Drive et Vigo lancent un l...

Le médiateur de l’AMF reconduit pour trois ans

Le médiateur de l’AMF reconduit pour trois ans

Marielle Cohen-Branche, le médiateur de l’AMF, est reconduite dans ses fonctions pour un nouveau mandat de trois ans.

Willkie Farr & Gallagher renforce son équipe private equity

Willkie Farr & Gallagher renforce son équipe private equity

Willkie Farr & Gallagher nomme deux nouveaux associés au sein de son bureau parisien, Gil Kiener et Hugo Nocerino. Ces cooptations prendront effet...

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Le marché des fusions-acquisitions n’a jamais été aussi florissant que depuis le deuxième semestre 2020. Même si ce dynamisme peut paraître incongru d...

F. Lagréou (H. Tax Planners) : "Une demande toujours plus soutenue pour le financement d’actifs réels"

F. Lagréou (H. Tax Planners) : "Une demande toujours plus soutenue pour le financement d’actifs réel...

En marge des solutions indispensables offrant une liquidité permanente, nos clients sont sensibles à une approche qui allie décorrélation, performance...

Ogletree Deakins se renforce en droit de la protection sociale

Ogletree Deakins se renforce en droit de la protection sociale

Ogletree Deakins renforce sa pratique consacrée à la protection sociale et aux retraites avec l’arrivée de Pascale Ernst en qualité d’of counsel.

Jasper Avocats nomme un nouvel associé

Jasper Avocats nomme un nouvel associé

Jasper Avocats annonce la promotion de Jean-François Laigneau au rang d'associé au sein de l'équipe consacrée à la santé et aux sciences de la vie.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte