Carrefour, nouveau propriétaire de Bio c'Bon

Le tribunal de commerce de Paris a tranché. C’est Carrefour, un des leaders mondiaux du commerce alimentaire qui rachètera l’enseigne urbaine, Bio c’Bon.

Le tribunal de commerce de Paris a tranché. C’est Carrefour, un des leaders mondiaux du commerce alimentaire qui rachètera l’enseigne urbaine, Bio c’Bon.

Après des semaines d’attente, le tribunal de commerce de la capitale, a décidé que le groupe Carrefour, géant de la distribution, dirigé par Alexandre Bompard, reprend l’enseigne Bio c’Bon. En difficulté, le distributeur avait été placé en redressement judiciaire en septembre dernier. Moyennant 60 millions d’euros pour le rachat de l’actif, 40 millions pour l’investissement ainsi que la conservation de 107 magasins et de la quasi-totalité des salariés. Environ un millier. C’est donc sans surprise que l’offre de Carrefour a été retenue, malgré de nombreux candidats repreneurs. Parmi eux, la famille Zouari, actionnaire de référence de Picard, qui proposait 10 millions pour la cession et 70 millions d’investissements. Mais face à l’ampleur du passif de Bio c’Bon, elle a préféré se retirer.

Cette opération stratégique va venir renforcer la gamme bio qu’offre déjà Carrefour, à travers So.bio et BioAzur, respectivement rachetées en avril 2019 et octobre 2020, représentant 28 magasins. Ainsi, le groupe espère "devenir le leader du bio et de la transition alimentaire pour tous", d’après le communiqué de presse. Aussi, il viendra renforcer sa couverture des zones urbaines, notamment grâce aux 70 magasins de l’enseigne spécialisée, situés en région parisienne. Cette reprise, fait partie d’une série de rachats ciblés tels que Makro au Brésil, ou encore Supersol en Espagne.

Le dossier n’est pas clôturé pour autant. Les petits porteurs, confrontés aux pertes engendrées par la procédure judiciaire, montent en puissance auprès de la justice, concernant des créances détenues dans Bio c’Bon. Ils comptent bien ne pas en rester là et envisagent en plus de la procédure pénale, des actions civiles dans l’espoir d’être indemnisés.

Bio C' Bon était conseillé par le cabinet Villey Girard Grolleaud.

Les administrateurs judiciaires sont la SCP Abitbol & Rousselet, en la personne de Maître Frédéric Abitbol et la SCP Thévenot Partners en la personne de Maître Christophe Thévenot, et les mandataires judiciaires sont la SELAFA MJA en la personne de Maître Valérie Leloup-Thomas et la SELARL Christophe Basse en la personne de Maître Christophe Basse.

Carrefour était conseillé par le cabinet Clifford Chance.

Le groupe Zouari était conseillé par Hogan Lovells, Biocoop par White & Case et Naturalia par WGM.

Agathe Giraud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Un nouveau Spac dédié à la tech voit le jour en France

Un nouveau Spac dédié à la tech voit le jour en France

Lancé par Marc Menasé, Michaël Benabou et Charles-Hubert de Chaudenay, IDI et MACSF Épargne Retraite, DEE Tech le premier SPAC dédié à la Tech lève 15...

De plus en plus de fonds de Private Equity souhaitent que leurs participations utilisent l’affacturage

De plus en plus de fonds de Private Equity souhaitent que leurs participations utilisent l’affactura...

En 2005, Gaëtan du Halgouët et Thibaut Robet créaient la société Chateaudun Crédit, le spécialiste français du conseil en affacturage. Ils évoquent av...

Memo Bank lève 13 millions d’euros

Memo Bank lève 13 millions d’euros

Memo Bank, première banque indépendante créée en France depuis cinquante ans, a clôturé sa troisième levée de fonds complémentaire auprès de Serena Ca...

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Président de Saur depuis un an et demi, Patrick Blethon déroule son plan stratégique. Au menu : s’internationaliser, se rapprocher de ses clients et s...

Belle opération de rachat pour BA Healthcare

Belle opération de rachat pour BA Healthcare

Spécialiste de la robotique médicale, BA Healthcare quitte la tutelle d’Alstef group à travers ce rachat organisé par Financière Fonds Privés. Conseil...

Y. du Rusquec (Eurazeo Growth) : "De nombreuses start-up françaises sont des licornes potentielles"

Y. du Rusquec (Eurazeo Growth) : "De nombreuses start-up françaises sont des licornes potentielles"

Avec de nombreux investissements emblématiques comme PayFit, Vestiaire Collective ou encore Back Market, Eurazeo affiche son ambition de se positionne...

Gafa : les Américains songent à serrer la vis

Gafa : les Américains songent à serrer la vis

Des projets de lois visant à instaurer davantage de concurrence ont été dévoilés en fin de semaine dernière. Apple, Amazon ou encore Google pourraient...

Tribune. Repensons la dynamique entrepreneuriale et réarmons l’industrie française

Tribune. Repensons la dynamique entrepreneuriale et réarmons l’industrie française

Un groupe de travail composé d’élus LR vient de rendre un livret de 30 propositions pour une relance économique durable. Dans cette tribune, les déput...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte