Carlos Tavares (Peugeot) : « La performance protège, là où l’immobilisme tue  »

Rremis à flot, le groupe en a profité pour faire son retour dans le CAC 40. Carlos Tavares analyse pour Décideurs les tenants collectifs et individuels du leadership qui ont permis ce redressement spectaculaire.

Rremis à flot, le groupe en a profité pour faire son retour dans le CAC 40. Carlos Tavares analyse pour Décideurs les tenants collectifs et individuels du leadership qui ont permis ce redressement spectaculaire.

Décideurs. Après une crise grave, PSA est revenu dans la course. Est-ce le fruit d’un leadership individuel et/ou collectif??

Carlos Tavares. Le leadership a joué un rôle clé dans notre redressement. L’atteinte de deux objectifs sur trois du plan «?Back in the Race?», en avance sur le plan de marche, est le résultat du travail d’une équipe extrêmement talentueuse et très engagée. C’est la puissance collective des membres du comité exécutif qui a tiré toute l’entreprise vers une telle performance en insufflant un esprit de profonde
dynamique associé à un très haut niveau d’exigence.

Il s’agit d’une alchimie complexe mais précieuse par la valeur ajoutée qu’elle apporte à l’organisation.

 

Décideurs. La nouvelle organisation de PSA Peugeot Citroën n’est-elle pas le reflet du rôle indispensable joué par le leadership collectif dans votre entreprise??

C. T. Chez nous, le leadership collectif est porteur du « feu sacré » de la performance, car la performance protège, là où l’immobilisme tue dans un contexte concurrentiel. Je ne crois pas au concept de leader charismatique isolé, sorte de couteau suisse d’inspiration divine, capable de garantir l’efficience maximale d’une organisation dans toutes ses composantes. C’est la raison pour laquelle j’ai mis en place une organisation matricielle en régions, marques et métiers dirigés par des leaders de grand talent. Collectivement et individuellement, nous nous efforçons d’obtenir le meilleur dans l’intérêt de PSA Peugeot Citroën.

 

Décideurs. Quels sont les ingrédients pour susciter un leadership collectif??

C. T. Un projet doit être fédérateur et constituer un levier essentiel de l’atteinte d’un ou de plusieurs objectifs. Pour autant, le meilleur des plans ne produira jamais tout son potentiel s’il n’est pas mis en perspective, patiemment expliqué, mis en œuvre avec rigueur et avec une concentration de tous les instants. Un projet est rarement autoporteur de la performance ultime, ni même le ciment de la cohésion d’un groupe, s’il n’est pas incarné par un leader.

 

Décideurs. Comment envisagez-vous votre rôle dans un environnement de leadership collectif??

C. T. Dans ce type de situation, c’est le rôle de coach qui devient essentiel. Il doit être un «?impact player?».
En évitant d’être dans le contrôle, il favorise l’inspiration. Il se positionne alors comme un facilitateur exigeant en vue de l’atteinte des objectifs fixés et de la bonne application de la méthode. Il est un accélérateur de la performance en insufflant le génie du «?et?», et en luttant contre la tyrannie du «?ou?». Le plus précieux n’est pas forcément que le leader gagne toutes les batailles, mais de savoir qu’un leader repartira au combat en ayant compris les raisons de ses échecs.

 

Propos recueillis par Jean-Hippolyte Feildel.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Risques et opportunités

En 2015, le cours du CAC 40 a progressé de 8,5 %. Une jolie performance qui cache pourtant une belle déconvenue. Si au cours du premier trimestre, l’indice parisien s’est envolé de 17 %, le retour de bâton a été douloureux. De mars 2015 à mars 2016, il s’est effondré de 27 %. En cause, l’enchaînement de mauvaises nouvelles : nouvelle crise grecque en juin, effondrement des places chinoises en décembre 2015 et ralentissement de l’économie mondiale confirmée en janvier 2016. Pourtant, à regarder de plus près nos grands groupes, la situation n’est pas si catastrophique.
Sommaire Hervé Hélias (Mazars) : « Deux entreprises sur trois réfléchissent à faire une acquisition à l’international dans les deux ans » Henri Brandford Griffith « La manière dont les dirigeants sont rémunérés en France est inutilement complexe » Sébastien Van Dyk (ManpowerGroup Solutions) : « Le strategic workforce planning s'apprête à révolutionner les RH en France »
Sommaire
Generali France accélère sa digitalisation avec Advize Group

Generali France accélère sa digitalisation avec Advize Group

Generali France renforce ses liens avec la fintech Advize Group et signe avec elle un partenariat capitalistique afin d’offrir toujours plus de soluti...

L’audience commence dans l'affaire de l’escroquerie de la Financière Turenne Lafayette

L’audience commence dans l'affaire de l’escroquerie de la Financière Turenne Lafayette

Ce lundi 28 septembre, s’ouvre un procès disciplinaire inédit qui durera une semaine. Le Haut Conseil du commissariat aux comptes (H3C) examine l’impl...

Sophie Boissard, dirigeante tout-terrain

Sophie Boissard, dirigeante tout-terrain

Après avoir occupé différents postes dans la sphère publique, Sophie Boissard a contribué à l’évolution de la SNCF puis a rejoint le secteur privé en...

Covid-19, le grand bond en avant du digital

Covid-19, le grand bond en avant du digital

De l’agriculture au tourisme, en passant par l’industrie, la pandémie a donné un coup d’accélérateur inédit à la transformation numérique des entrepri...

Antoine Frérot, le joueur d’échecs

Antoine Frérot, le joueur d’échecs

Avec son sourire modeste et son ton mesuré, Antoine Frérot passe aisément pour le patron le plus flegmatique du CAC 40. Ne pas s’y fier toutefois. Hab...

M&A : évolution du contrôle de concentration

M&A : évolution du contrôle de concentration

La vice-présidente exécutive de la Commission européenne Margrethe Vestager l’avait annoncé lors du renouvellement des commissaires fin 2019 : le droi...

Les dirigeants de TPE et PME plus optimistes qu’en avril

Les dirigeants de TPE et PME plus optimistes qu’en avril

Bpifrance Le Lab et Rexecode interrogent chaque trimestre les patrons sur leur trésorerie et leurs anticipations de croissance. Les prévisions concern...

Jacques Veyrat, l’intrépide homme d’affaires

Jacques Veyrat, l’intrépide homme d’affaires

Passé par un cabinet ministériel, homme d’affaires et chef d’entreprise, Jacques Veyrat a changé de cap en quittant la direction du groupe Louis-Dreyf...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message