Carlos Slim Helu, le conquistador

Présent sur la quasi-totalité des secteurs d’activité et propriétaire du leader des télécommunications mexicaine, l’empire fondé par le mexico-libanais Carlos Slim Helu représente aujourd’hui 8 % du PIB mexicain.

Présent sur la quasi-totalité des secteurs d’activité et propriétaire du leader des télécommunications mexicaine, l’empire fondé par le mexico-libanais Carlos Slim Helu représente aujourd’hui 8 % du PIB mexicain.

Avec une fortune estimée à 64 milliards de dollars, le magnat mexicain d’origine libanaise Carlos Slim Helu est l’homme le plus riche d’Amérique du Sud et l’un des plus riches du monde. Collectionneur d’art et investisseur éclairé, cet ingénieur de formation de 79 ans, père de six enfants dont il se dit plus fier que de l’empire qu’il a créé, est à la tête d’un conglomérat de sociétés pesant aujourd’hui pour 8 % du PIB mexicain. À l’origine de cette réussite hors norme, de fortes prédispositions pour la finance qui se manifestent dès l’enfance et se concrétisent lorsque, peu après être sorti diplômé de l’UNAM (Universidad Autonoma de México), il crée à 25 ans son premier fonds d’investissement, rachète les usines d’embouteillages Jarritos del Sur et lance Carso, une société d’investissement immobilier. En 1980 il fonde Grupo Galas, la holding avec laquelle il va multiplier les prises de participations lucratives dans les secteurs de l’industrie, du BTP, du commerce de détail ou encore du tabac. Lorsque, deux ans plus tard, survient la crise financière, il la met à profit pour racheter des entreprises à bas prix et consolider son empire.

Empire

Mais le coup de maître vient plus tard ; en 1990, lorsque, grâce à quelques appuis stratégiques dans le milieu politique, Carlos Slim Helu rachète Telmex, la première entreprise de télécommunication du Mexique qui vient d’être privatisée et qu’il parvient à maintenir dans une situation de quasi-monopole et América Movil, leader de la téléphonie mobile en Amérique latine. En 2008, le milliardaire qui affirme volontiers que « L’argent n’est pas un objectif. L’objectif [étant] de faire en sorte que les entreprises grandissent, se développent, soient compétitives », s’offre 17 % du capital du New York Times, devenant ainsi le deuxième actionnaire du quotidien américain et étendant encore son périmètre d’activité qui, depuis 2011, compte également le musée Soumaya qu’il a ouvert au Nord de Mexico, baptisé du prénom de son épouse, et doté de quelque 140 sculptures de Rodin.   

Caroline Castets

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Fortunes 100, leçons de réussite

Les 100 premières fortunes : France, Europe, International.
Sommaire Susanne Klatten, plus qu’une héritière Giovanni Ferrero, focus sur le patron de Nutella Amancio Ortega, le roi d'Espagne Dietrich Mateschitz, l'énergique Pony Ma, l'omniprésent Jeff Bezos, le prophète du e-commerce Aliko Dangote, Saga Africa Abigail Johnson, la discrète Petr Kellner : le roi des chèques
V. Puche (CNAV) : "Je suis fière d’avoir internalisé des compétences UX/UI au sein de la CNAV"

V. Puche (CNAV) : "Je suis fière d’avoir internalisé des compétences UX/UI au sein de la CNAV"

DSI de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), Véronique Puche a remporté le grand prix des Directeurs des systèmes d’information et du num...

Regulatory and Quality Solutions met la main sur Maetrics

Regulatory and Quality Solutions met la main sur Maetrics

Regulatory and Quality Solutions a annoncé le 15 septembre 2020 son union avec Maetrics. Une acquisition qui donne ainsi naissance au plus grand cabin...

Proxicare : Les enjeux de la rémunération  des professionnels de santé au forfait

Proxicare : Les enjeux de la rémunération des professionnels de santé au forfait

Le mode de rémunération des professionnels de santé est un levier efficace pour transformer la pratique médicale et l’organisation des soins. C’est po...

Investir dans les réseaux de santé : effet de mode ou lame de fond ?

Investir dans les réseaux de santé : effet de mode ou lame de fond ?

Gilles Bigot, managing partner du bureau parisien du cabinet d’avocats Winston & Strawn et spécialiste du secteur de la santé, nous donne toutes l...

Bird & Bird : "Healthtech : quelles sont les clés  du succès malgré la crise ?"

Bird & Bird : "Healthtech : quelles sont les clés du succès malgré la crise ?"

Les enjeux stratégiques du secteur Healthtech – santé, innovation, souveraineté – sont indéniablement ses meilleurs atouts de croissance. Comment ce s...

N.Hammer (Critizr) : "L'obsession client passe par une conviction forte du dirigeant"

N.Hammer (Critizr) : "L'obsession client passe par une conviction forte du dirigeant"

Toute transformation digitale doit s’accompagner d’un vrai changement de paradigme s’agissant de l’expérience client. Comment ? En adoptant “l'obsessi...

Voiture autonome : Google accélère, les grands groupes automobiles décélèrent

Voiture autonome : Google accélère, les grands groupes automobiles décélèrent

Ils lèvent le pied ! Alors que Waymo, la jeune branche robotique de Google se lance dans la course au véhicule autonome en ouvrant progressivement au...

Alira Health : Développement des organisations apprenantes autour de la donnée de santé

Alira Health : Développement des organisations apprenantes autour de la donnée de santé

La donnée de santé est un sujet sensible, à la croisée d’enjeux éthiques, de protection de la vie privée et de souveraineté. Mais sa qualité reste in...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte