Carbone Savoie remporte le Prix Ulysse

Le prix du « retournement exemplaire » a été attribué hier au fabricant français de carbone et graphite synthétique. Un choix qui n’a rien d’étonnant tant le redressement de l’industriel, entamé en 2016, a été prompt et efficace.

© Carbone Savoie

Le prix du « retournement exemplaire » a été attribué hier au fabricant français de carbone et graphite synthétique. Un choix qui n’a rien d’étonnant tant le redressement de l’industriel, entamé en 2016, a été prompt et efficace.

C’est une renaissance qui a de quoi faire des envieux. Alors que le sort de Carbone Savoie était des plus incertains il y a trois ans à peine, l’entreprise, qui fête cette année ses 122 ans, envisage sereinement son avenir. Un retournement de situation rendu possible par un spectaculaire changement de cap et une évolution radicale de business model. Il faut dire qu’en 2016, le groupe, confronté à une concurrence mondiale accrue, cumulait les contre-performances. Une situation qui n’a pas empêché Alandia Industries, fonds spécialisé dans le redressement de sociétés en difficulté, de voir le potentiel de l’entreprise et de s’en porter acquéreur auprès de Rio Tinto Alcan.

À chaque problème sa solution

S’engage alors une vaste opération de reconquête. Emmené par Sébastien Gauthier, son nouveau P-DG, Carbone Savoie entreprend sa mue. Et à chaque problème sa solution. Les coûts de production sont trop élevés ? L’entreprise parvient à les baisser en travaillant sur sa productivité. La concurrence mondiale s’accroît et les parts de marché sont de plus en plus disputées ? La société entame une diversification d’activité notamment en mettant les bouchées doubles en matière de recherche et d’innovation. En parallèle, la gouvernance du groupe est redéfinie et le dialogue social s’impose. Une posture payante puisque l’action combinée de ces décisions ne tarde pas à faire ses preuves. Le chiffre d’affaires de l’entreprise est passé de 60 M€ en 2016 à 113 M€ en 2018 pendant que la production bondissait de 20 000 tonnes à 32 000 tonnes et que les ventes étaient quasi doublées. Associés à la reprise de la société dont ils détiennent aujourd’hui 5 % du capital par le biais d’un fonds commun de placement, les salariés n’ont pas été oubliés.

Reconnaissance du secteur

Un redressement industriel exemplaire qui a convaincu l’Association pour le retournement des entreprises (ARE) qui lui a remis le 28 janvier le prix Ulysse. Une reconnaissance des professionnels du retournement qui l’ont distingué alors que Mathon, MOA et Skill & You étaient également en lice. Carbone Savoie, qui succède aux anciens lauréats P3G, Excelrise ou Jardiland, entame donc l’année 2019 de la meilleure des façons en s’offrant une deuxième jeunesse.  

Sybille Vié

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

E.Stofer (CRPN) : "La qualité de la croissance dépend du commerce mondial"

E.Stofer (CRPN) : "La qualité de la croissance dépend du commerce mondial"

Le directeur de la Caisse de retraite complémentaire du personnel navigant professionnel de l’aéronautique civile, Étienne Stofer, s’exprime sur la co...

Hélène Bourbouloux : la référence

Hélène Bourbouloux : la référence

Rallye, la maison mère de Casino a été placée en sauvegarde. Deux administrateurs ont été nommés. Dont Hélène Bourbouloux. Portrait de l’administratri...

Priorité 2019 du directeur financier : optimisation des processus (4/6)

Priorité 2019 du directeur financier : optimisation des processus (4/6)

À l’issue de l’étude de PwC « Priorité 2019 du directeur financier », nous vous proposons chaque semaine un retour sur l’un des six sujets qui cristal...

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Créée en 2002, L'Union Mutualiste Retraite (UMR) est une union de mutuelles spécialisées dans l'épargne retraite. Elle gère près de 9,1 milliards d’eu...

Amazon mène la "série G" de Deliveroo à 575 millions de dollars

Amazon mène la "série G" de Deliveroo à 575 millions de dollars

Avec ce nouveau tour de table, l’entreprise de livraison de repas, a levé au total 1,53 milliard de dollars.

TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

Les cofondateurs de TransferWise ainsi que certains investisseurs historiques cèdent une partie de leurs titres sur la base d’une valorisation qui att...

P. Cénac (C&C Notaires) : "Céder les rênes de son entreprise n’est pas qu’une affaire de fiscalité"

P. Cénac (C&C Notaires) : "Céder les rênes de son entreprise n’est pas qu’une affaire de fiscalité"

Adepte de l’interprofessionnalité, Pierre Cénac est un véritable spécialiste de la transmission d’entreprise. Il nous fait part de son expérience sur...

Alix Bolle (Energy Cities) :  "L’énergie est bien plus qu’une marchandise"

Alix Bolle (Energy Cities) : "L’énergie est bien plus qu’une marchandise"

Créée en 1990, l'association Energy Cities déploie ses actions dans plus de mille villes de trente pays européens par le transfert de savoir-faire et...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message