Capgemini-Altran, cap sur le monde d’après

En avril dernier, après huit mois de bataille boursière, le leader du conseil et des services informatiques Capgemini faisait l’acquisition du spécialiste des services d’ingénierie et de R&D Altran. Les premiers effets du rapprochement se font déjà sentir.

En avril dernier, après huit mois de bataille boursière, le leader du conseil et des services informatiques Capgemini faisait l’acquisition du spécialiste des services d’ingénierie et de R&D Altran. Les premiers effets du rapprochement se font déjà sentir.

En 2019, Cagemini annonçait vouloir s’offrir Altran. Son but ? Donner naissance à un acteur numérique de la transformation digitale des entreprises d’envergure mondiale. C’est chose faite depuis avril dernier. Et le groupe a eu du flair puisqu’en cette période de crise sanitaire le digital est devenu un sujet central pour l’économie. Capgemini a profité de l’intégration d’Altran pour lancer dès cette année de nouvelles offres, baptisées "Intelligent Industry", qui ont pour mission d’aider les entreprises industrielles à répondre aux défis de la révolution digitale mais aussi à en saisir les opportunités.  

Transformation digitale des entreprises

Le groupe propose notamment des solutions à destination des constructeurs et équipementiers automobiles pour permettre un développement "sûr et fiable" des voitures autonomes. "Par exemple, grâce à l’expertise combinée et unique de Capgemini et d’Altran en matière d’ingénierie automobile, de données et de technologies, le Groupe PSA a pu accélérer le traitement de l’énorme volume de données généré par ses campagnes de tests", explique le groupe. Le rapprochement opérationnel entre le leader du conseil et des services informatiques, Capgemini, et le spécialiste des services d’ingénieries et de R&D, Altran commence déjà à porter ses fruits dans les comptes. En septembre, la directrice financière de Capgemini, Carole Ferrand, indiquait à La Lettre de la Bourse que les deux tiers des synergies de coûts prévues (soit entre 70 et 100 millions d’euros) pourraient être générées dès juin 2021. Quant aux revenus supplémentaires à venir, pas moins de 250 opportunités commerciales en commun étaient déjà identifiées par les équipes. En tout, le groupe aux 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires combinés compte plus de 265 000 collaborateurs.

Bataille boursière

Pourtant, la partie n’était pas gagnée d’avance. L’offre amicale de Capgemini sur Altran fit l’objet d’une véritable bataille boursière qui dura près de huit mois. Non content du montant de 14 euros – relevé à 14,5 – par action proposé par l’acheteur, le fonds activiste américain Elliott part à l’offensive. Celui qui contrôlait environ 15 % du capital et de droits de votes d’Altran refuse d’apporter ses titres à une opération dont il juge les termes financiers insuffisants.

Le fonds activiste Elliott s'est opposé à l'opération pendant 8 mois

Il faudra que la crise sanitaire passe par là pour que le récalcitrant s’incline en mars dernier, alors que les marchés financiers subissaient de fortes turbulences rendant le prix attractif. Mais aussi parce que la justice rejetait mi-mars le recours déposé contre l’offre par certains minoritaires, permettant à Capgemini de relancer l’OPA sur Altran et de le retirer de la cote.

Le cap maintenu est une belle victoire pour Capgemini mais aussi pour son emblématique patron sortant, Paul Hermelin, PDG du groupe depuis 2012, qui cède sa place de DG à Aiman Ezzat en mai. Pour le moment, l’entreprise ne démérite pas. Au dernier semestre, elle affiche un chiffre d’affaires de 7,58 milliards d’euros, en baisse de 3,4 % en organique mais en croissance de 8,2 % en données réelles portée par le digital et le cloud. Autre indicateur au vert : le maintien d’un bon niveau de rentabilité, avec une marge opérationnelle à 10,8 %. Pour le moment, Capgemini n’envisage pas de nouvelles acquisitions d’envergure, préférant se concentrer sur l’intégration d’Altran et la réduction de son levier financier. Prudence est mère de sûreté, surtout par temps de crise.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Fusions & acquisitions 2020-2021

Retrouvez notre dossier issu du guide-annuaire Fusions & acquisitions 2020-2021
Sommaire

retrouvez l'intégralité du dossier Deals de l'année : les opérations les plus marquantes de 2020

Si l’économie mondiale est sérieusement secouée par la crise sanitaire, les deals, eux se portent plutôt bien. Dans les secteurs du luxe et du pétrole, la conjoncture offre de belles opportunités avec, à la clé, de petites ristournes. C’est ainsi que LVMH a obtenu un rabais de 3% pour racheter Tiffany ou qu’Alstom s’est offert Bombardier Transport à un prix plus bas que la fourchette initiale. Des futurs géants ont également vu le jour ces derniers mois. C’est notamment le cas de ConocoPhilipps Concho dans le secteur des hydrocarbures ou des Capgemini Altran et Mirakl dans la tech. Fusions, OPA, levées de fonds, restructurations… Décideurs vous fait revivre les opération les plus marquantes d’une année pas comme les autres.
Sommaire Conocophillips-Concho : objectif, devenir le roi du pétrole Carbone Savoie, retour sur un retournement exemplaire Unibail Rodamco Westfield, l’animateur du marché immobilier C. Dugardin (France Messagerie) : "On m’appelle pour des situations désespérées" Stéphane Boujnah (Euronext) : "Quand on a un projet ambitieux avec un plan cohérent et clair, on gagne" D'épicier à milliardaire, l'incroyable destin d'Ilson Mateus Veolia-Suez : la guerre de tranchées aura-t-elle lieu ? L’activité transactionnelle reprend des couleurs G. Debit (Closd) : "La crise accélère le changement de mentalités"
Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Directeur général de Soitec depuis 2015, il a remis le fabricant de semi-conducteurs sur les rails et compte tripler le chiffre d’affaires du groupe d...

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

La présentation de la nouvelle DS4 début septembre s’est accompagnée de l’annonce d’un passage au 100 % électrique à partir de 2024 de la marque DS. J...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Depuis 1997, les frères Martin développent un groupe de laboratoires d’analyse et de biologie médicale née d’une technologie découverte par leurs pare...

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

L’économie circulaire est au cœur de l’activité d’Econocom, groupe spécialisé depuis 1973 dans les services liés à la transformation digitale. Son fon...

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Avec le déploiement de la 5G, la bataille pour la souveraineté s’est accentuée entre Européens, Américains et Chinois autour de Nokia, Ericsson et Hua...

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

PDG d’Allianz depuis 2014, Oliver Bäte poursuit l’expansion de son groupe d’assurance en Europe et en Afrique de l’Est. Très impliqué sur les sujets...

Adyen, la mondialisation réussie

Adyen, la mondialisation réussie

La fintech dirigée par Pieter van der Does s’adresse aussi bien aux petits commerces qu’aux multinationales. Une stratégie couronnée de succès puisque...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte