Cafés, événementiel, culture : le gouvernement renforce les aides

Bercy annonce mercredi 10 juin un soutien accru pour les secteurs les plus touchés par la crise. Ils pourront notamment continuer à bénéficier d’une prise en charge à 100 % de l’indemnité d’activité partielle jusqu’en septembre.

Bercy annonce mercredi 10 juin un soutien accru pour les secteurs les plus touchés par la crise. Ils pourront notamment continuer à bénéficier d’une prise en charge à 100 % de l’indemnité d’activité partielle jusqu’en septembre.

L’hôtellerie, la restauration, le tourisme, l’événementiel, le sport ou encore la culture subissent de plein fouet la crise liée au Covid-19. C’est pourquoi l’État décide de renforcer son soutien à l’égard de ces secteurs durablement affectés car soumis à des restrictions d’activité allant au-delà du premier acte de déconfinement, qui a eu lieu le 11 mai dernier. Bercy annonçait ainsi mercredi 10 juin une série de mesures à destination des entreprises ayant subi 80 % de perte de chiffre d’affaires sur la période allant du 15 mars au 15 mai.

Activité partielle

Les sociétés de ces secteurs pourront continuer à bénéficier d’une prise en charge à 100 % de l’indemnité d’activité partielle pour les heures non travaillées jusqu’en septembre. Et ce, quelle que soit leur taille. Pour mémoire, pour les autres secteurs, depuis le 1er juin, les heures chômées au titre de l’activité partielle sont prises en charge à 85 %.

Fonds de solidarité

Par ailleurs, le fonds de solidarité reste accessible aux entreprises de ces activités, ainsi qu’aux artistes auteurs, jusqu’à la fin de l’année 2020 et est élargi à partir du 1er juin. Seront ainsi éligibles : les sociétés jusqu’à 20 salariés (contre 10 salariés actuellement) et réalisant un chiffre d’affaires allant jusqu’à 2 millions d’euros (au lieu de 1 million d’euros).

Les aides versées dans le cadre du deuxième volet du fonds peuvent aller jusqu’à 10 000 euros. Celui-ci sera accessible sans condition de refus d’un prêt bancaire. Un coup de pouce supplémentaire alors que pour les autres secteurs, le fonds de solidarité s’arrête au 31 mai. Les entreprises n’ayant pas encore demandé le deuxième étage du fonds, peuvent le faire jusqu’au mois de juillet.

Exonérations de cotisations sociales

Les TPE et les PME relevant des secteurs identifiés par Bercy bénéficieront également d’une exonération de cotisations patronales acquittées ou reportées durant les mois de mars à juin 2020 (au titre des périodes d’emploi de février à mai). En outre, une aide au paiement des cotisations et contributions sociales égale à 20 % de la masse salariale bénéficiant de l’exonération sera mise en place. Les travailleurs indépendants et non salariés agricoles appartenant aux secteurs d’activité les plus touchés pourront bénéficier d’une réduction forfaitaire de cotisations égale à l’équivalent de quatre mois des cotisations dues en moyenne dans ces secteurs en 2019. Les micro-entrepreneurs, quant à eux, se voient accorder une exonération des cotisations dues au titre du mois d’activité compris entre février et mai ou juin. Les artistes-auteurs auront droit à une réduction forfaitaire de cotisations sociales d’un montant variable calculée en fonction de leurs revenus 2019.

Tickets restaurant

Dans une autre communication, en date du jeudi 11 juin, le gouvernement annonce l’assouplissement temporaire des conditions d’utilisation des tickets restaurant, afin de soutenir le monde de la restauration. Leur plafond journalier d’utilisation sera doublé, de 19 à 38 euros. Ils seront, en outre, utilisables les dimanches et jours fériés, et ce, jusqu’à la fin de l’année. « La contre-valeur des titres restaurants thésaurisés durant le confinement s’élève à près de 1,5 milliard d’euros, qui vont donc pouvoir être désépargnés plus facilement et plus rapidement », précise le gouvernement. En tout, 4,4 millions de salariés se trouvent concernés. De quoi injecter une enveloppe conséquente dans l’économie réelle.

OV

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Lary Page, programmé dès l'enfance

Lary Page, programmé dès l'enfance

L’Américain a marqué l’histoire de l’informatique et, grâce à Google, a grandement influencé nos vies. Retour sur le parcours hors norme d’un homme qu...

Christel Bories, transformer le minerai en or

Christel Bories, transformer le minerai en or

Patronne d’Eramet depuis l’été 2017, Christel Bories s’est attelée à sortir le groupe minier de la crise et à le désendetter. Saluée pour sa performan...

Affaire Veolia : l’avocat des salariés de Suez prend la parole

Affaire Veolia : l’avocat des salariés de Suez prend la parole

Il est celui qui a obtenu la suspension du projet de rachat par Veolia de la participation d’Engie dans Suez. Pour Décideurs Magazine, Zoran Ilic revi...

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

Les groupes pétroliers ont dû affronter à la fois la crise sanitaire de Covid-19 et la crise des marchés pétroliers. Jean-Pierre Sbraire, directeur fi...

Le spécialiste français de l’hydrogène, McPhy, lève 180 millions d'euros

Le spécialiste français de l’hydrogène, McPhy, lève 180 millions d'euros

Le groupe McPhy réalise, auprès de ses actionnaires historiques et de deux nouveaux entrants, Chart International Holdings et Technip Energies, un tou...

J. Le Louët (Fonds de Garantie des Victimes) : "Les obligations convertibles jouent un rôle d’amortisseur"

J. Le Louët (Fonds de Garantie des Victimes) : "Les obligations convertibles jouent un rôle d’amorti...

Exerçant des missions d'intérêt général, le fonds couvre des risques lourds et relativement longs et peut donc se permettre des pondérations en action...

Conformité : de nouveaux visages chez Gras Savoye et Société générale

Conformité : de nouveaux visages chez Gras Savoye et Société générale

Gras Savoye Willis Watson Towers et la Société générale nomment respectivement Isabelle Mury et Grégoire Simon-Barboux au poste de responsable de la c...

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia a annoncé, le 14 octobre, l’émission de deux nouvelles obligations hybrides pour une valeur totale de 2 milliards d’euros. Cette somme doit ser...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte