C. Richard : "Ma première mission sera de conforter la position de Sadev 94"

Christophe Richard a succédé il y a quelques semaines à Jean-Pierre Nourisson à la direction générale de Sadev 94. Il dévoile à Décideurs sa feuille de route et sa vision de la ville de demain.
Christophe Richard (©Sadev 94)

Christophe Richard a succédé il y a quelques semaines à Jean-Pierre Nourisson à la direction générale de Sadev 94. Il dévoile à Décideurs sa feuille de route et sa vision de la ville de demain.

Décideurs. Quelle est votre feuille de route ?

Christophe Richard*. En tant que DG de Sadev 94, je suis à la tête d’un aménageur qui intervient sur un territoire particulièrement dynamique et qui bénéficie du soutien d’élus très impliqués dans le développement urbain. Nous comptons 27 collectivités partenaires, conduisons près de 70 projets dont une trentaine d’opérations d’aménagement, et affichons un pipeline de développement d’environ 2 millions de mètres carrés. Ma mission sera d’abord de conforter notre position d’aménageur de premier plan du quart sud-est de la Métropole du Grand Paris. La deuxième consistera à développer des projets équilibrés entre habitat et activités économiques. Nous devons également adapter nos programmes aux enjeux climatiques. Cela vaut pour les espaces publics mais aussi pour les constructions des promoteurs sur notre territoire. Enfin, nous continuerons à associer les citoyens au développement des projets pour mieux les adapter à la réalité locale et ainsi garantir leur succès.

Où en sont les développements des Zac Ivry-Confluence et Campus Grand Parc ?

L’opération Campus Grand Parc, qui permettra de constituer un cluster sciences et santé, avance bien. Tous les développements tertiaires sont marqués par l’engagement des promoteurs à trouver des preneurs, qu’ils soient acquéreurs ou locataires, en lien avec cette thématique. Actuellement, trois lots économiques ou à dominante économique sont en cours de développement. Ils accueilleront à terme des laboratoires, des entreprises de la science et ou de la santé. Nous veillons à garder un développement progressif pour proposer une offre compatible avec la demande. En parallèle, nous collaborons avec l’Institut Gustave Roussy pour l’accompagner dans le développement de ses projets. Enfin, nous travaillons sur le site de la « Redoute des Hautes Bruyères ». Cette propriété de l’Etat avait été intégrée initialement à l’appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris ». La puissance publique a finalement fait machine arrière et envisage désormais d’y implanter des services sans lien avec le cluster sciences et santé. Avec l’appui de l’ensemble des collectivités locales, nous allons émettre des contre-propositions pour faire bouger les lignes.

Concernant l’aménagement de la ZAC Ivry Confluences, tous les développements lancés se poursuivent. Ces programmes permettent de mixer du logement et de l’activité tertiaire. En parallèle, nous avons désigné une nouvelle équipe de maitrise d’œuvre urbaine. Le groupement constitué d’uapS, de BASE, ACLAA, What Time is it et Zefco a ainsi été retenu. Sa mission consistera à réinterroger le schéma directeur de la ZAC et requestionner les implantations imaginées initialement pour les activités économiques.

Quelle est votre vision de la ville de demain ? 

La ville de demain sera celle qui accueille la diversité des habitants et où nous avons plaisir à vivre. Elle doit proposer des logements confortable et adaptés à chacun tout en réussissant le pari de la mixité fonctionnelle. Ce sera également une ville où l’expérimentation aura toute sa place. Pourquoi ne pas développer dès aujourd’hui en banlieue des concepts très parisiens comme le coworking par exemple ? Cette approche de test and learn vaut aussi pour les nouvelles technologies. Nous devons distinguer les solutions qui relèvent du gadget et celles qui apportent une vraie valeur ajoutée.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

*Administrateur territorial âgé de 54 ans, Christophe Richard a débuté sa carrière en 1990 comme directeur administratif et financier de l’Institut d’Économie des Transports Maritimes. Il a ensuite occupé différents postes dans l’administration territoriale. Ainsi, il a été chef de service au Conseil général du Val-de-Marne entre 1992 et 2003. De 2003 à 2014 il a été directeur général des services de la ville d’Arcueil puis de ceux de la ville de Choisy-le-Roi jusqu’à son arrivée à Sadev 94. Il est directeur général de Sadev 94 depuis le 26 août dernier.

Cette interview est extraite du guide Acteurs Publics et Entreprises qui sera disponible en décembre. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

P. Zivkovic (WO2 – Woodeum) : "Le projet Arboretum est le prototype même du produit post-Covid"

P. Zivkovic (WO2 – Woodeum) : "Le projet Arboretum est le prototype même du produit post-Covid"

Figure de l’industrie immobilière, Philippe Zivkovic, cofondateur et codirigeant avec Guillaume Poitrinal du groupe WO2 – Woodeum, partage ses réflexi...

La veille urbaine du 25 mai 2020

La veille urbaine du 25 mai 2020

Capelli qui cède 911 logements à CDC Habitat pour 183,5 M€, Virtuo qui va développer 70 000 m² sur le port de Marseille Fos, Unofi qui acquiert le fut...

La dépression guette les loyers de l’immobilier d’entreprise

La dépression guette les loyers de l’immobilier d’entreprise

La crise sanitaire va impacter pendant plusieurs mois les fondamentaux qui servent à fixer les loyers des bureaux, des commerces et de la logistique....

La veille urbaine du 22 mai 2020

La veille urbaine du 22 mai 2020

Les déménagements et visites immobilières désormais autorisés en dehors de son département et à plus de 100km de sa résidence, Damien Nerkowski nommé...

La veille urbaine du 20 mai 2020

La veille urbaine du 20 mai 2020

Les AG de copropriété qui pourront se tenir de manière dématérialisée, l'usage du vélo en forte hausse, le lancement du fonds M Capital en France, Mey...

S. Fendler (Altixia) : "Il ne faut pas s’attendre à une baisse drastique des prix de l’immobilier"

S. Fendler (Altixia) : "Il ne faut pas s’attendre à une baisse drastique des prix de l’immobilier"

Malgré les difficultés économiques provoquées par les mesures de confinements imposées pour enrayer l’épidémie de Covid-19, les sociétés de gestion im...

G. Allard (ADI) : "La crise replace la direction de l’immobilier au cœur de la stratégie de l’entreprise"

G. Allard (ADI) : "La crise replace la direction de l’immobilier au cœur de la stratégie de l’entrep...

Alors que les rapports entre les bailleurs et les locataires sont au cœur de l’attention, Gilles Allard, président de l’Association des directeurs imm...

La veille urbaine du 19 mai 2020

La veille urbaine du 19 mai 2020

Le CNCC, Procos et l’Alliance du commerce qui demandent la réouverture des centres de plus de 40 000 m², Beaugrenelle autorisé à ouvrir, Panhard qui r...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message