C. Pasdeloup (Monoprix) : "Les coachs externes parlent le même langage que nos managers"

Destinée à l'ensemble du groupe Monoprix, #Moncoach permet de réserver une séance de coaching afin de résoudre une problématique managériale. Cécile Pasdeloup, directrice recrutement et développement RH pour le groupe, revient sur cette initiative.

Destinée à l'ensemble du groupe Monoprix, #Moncoach permet de réserver une séance de coaching afin de résoudre une problématique managériale. Cécile Pasdeloup, directrice recrutement et développement RH pour le groupe, revient sur cette initiative.

Décideurs. Qu’est-ce que le projet Mon coach ?

Cécile Pasdeloup. Nos managers peuvent être confrontés à des situations managériales complexes et avoir besoin d’un appui extérieur pour leur permettre de prendre du recul et définir un plan d’action efficace. Certaines problématiques opérationnelles peuvent s’avérer urgentes et ils n’ont pas toujours le temps d’attendre de participer à une session de formation pour poser leur problématique. Nous avons donc pensé à leur proposer une solution sur mesure, actionnable immédiatement. C’est ainsi qu’est née l’idée de la mise à disposition d’heures de coaching managérial. Nous avons lancé un appel d’offres auprès de plusieurs acteurs et « Appelle ton coach » nous a proposé une plateforme de prise de rendez-vous clé en main. Le manager dispose d’un espace #MONcoach dans l’intranet, sur lequel il peut prendre rendez-vous en quelques clics avec l’un des quinze coachs certifiés, disponibles du lundi au samedi. Le jour du rendez-vous et à l’heure choisie par le manager, durant 45 minutes à une heure, le coach aidera le manager à résoudre sa problématique.

Comment des coachs externes peuvent-ils être efficaces ?

Ils ont été acculturés à Monoprix de façon à parler le même langage que nos managers, à comprendre leur environnement de travail et notre organisation interne. Dans un premier temps, ce dispositif s’adressait aux directeurs de magasin et aux managers du siège. Il a rencontré un franc succès, avec le bouche-à-oreille et nous avons eu de nombreuses demandes provenant des N-1 des directeurs de magasin auxquels nous avons étendu ce nouveau service. Tous les échanges avec le coach sont confidentiels, nous ne disposons que d’un bref résumé de la problématique, ce qui nous permet ensuite d’adapter nos futurs modèles de formation.

En quoi cette initiative a-t-elle eu un impact important pour le groupe ?

Elle constitue un soutien opérationnel immédiat: les managers du siège et des magsins bénéficient d’un accompagnement instantané, leur permettant d’agir rapidement. Savoir que l’on peut compter sur un coach expert aide à mieux gérer son stress. Par ailleurs, pouvoir faire appel à un coach externe à Monoprix permet aux managers de prendre du recul face à la situation vécue. Cette solution est une aide opérationnelle pour les RRH et directeurs commerciaux régionaux, souvent sollicités par les directeurs de magasin pour résoudre des problématiques ponctuelles. Orienter les directeurs vers #MONcoach permet ainsi de déléguer certains sujets à un expert en management.

"Les problématiques remontées aux coachs permettront d’adapter les modèles de formation"

Quelles sont les autres réalisations du groupe en matière de formation?

Depuis un an, nous avons été largement encouragés par la crise, dans la dématérialisation de nos formations. Pour les équipes du siège, cela a été relativement simple, car elles sont équipées de matériel informatique et peuvent suivre les formations, que ce soit en e-learning ou en classe virtuelle. Mais pour les équipes des magasins, cela s’est avéré un peu plus complexe, notamment car il faut pouvoir accéder à un ordinateur, ce qui n’est pas toujours possible pour tous les collaborateurs de terrain. Nous avons donc innové et proposé à des managers des magasins de suivre des formations, tout en restant chez eux. Par ailleurs, nous avons entraîné les formateurs à travailler sur Teams, pour pouvoir transformer des formations habituellement en présentiel, en format classe virtuelle, notamment concernant l’intégration des nouveaux collaborateurs, mais aussi la relation client et le management.

Propos recueillis par Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jorge Moll Filho : l’hôpital mais pas la charité

Jorge Moll Filho : l’hôpital mais pas la charité

Des services publics déficients et une classe moyenne supérieure nombreuse. Le Brésil présente la configuration idéale pour se lancer dans la santé pr...

D. Fleury (MACIF) : "La crise a accéléré notre transformation digitale"

D. Fleury (MACIF) : "La crise a accéléré notre transformation digitale"

Didier Fleury accompagne depuis deux ans la transformation numérique de la Macif, société d’assurance mutuelle française.  Un défi de taille pour cett...

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Directeur général de Soitec depuis 2015, il a remis le fabricant de semi-conducteurs sur les rails et compte tripler le chiffre d’affaires du groupe d...

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

La présentation de la nouvelle DS4 début septembre s’est accompagnée de l’annonce d’un passage au 100 % électrique à partir de 2024 de la marque DS. J...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Depuis 1997, les frères Martin développent un groupe de laboratoires d’analyse et de biologie médicale née d’une technologie découverte par leurs pare...

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

L’économie circulaire est au cœur de l’activité d’Econocom, groupe spécialisé depuis 1973 dans les services liés à la transformation digitale. Son fon...

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Avec le déploiement de la 5G, la bataille pour la souveraineté s’est accentuée entre Européens, Américains et Chinois autour de Nokia, Ericsson et Hua...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte