C.Nouveau (Pôle emploi): « On prévoit une hausse de 22 % de recrutement chez les cadres »

Heureux de diffuser un message optimiste, les médias se sont empressés de relayer la bonne nouvelle: les entreprises prévoient d'importants recrutements de cadres en 2018. Le point sur cette reprise, son ampleur exacte et ses éventuelles limites.

Heureux de diffuser un message optimiste, les médias se sont empressés de relayer la bonne nouvelle: les entreprises prévoient d'importants recrutements de cadres en 2018. Le point sur cette reprise, son ampleur exacte et ses éventuelles limites.

Décideurs.  On parle actuellement de plein-emploi chez les cadres. L’ampleur est-elle réellement significative ?

Cyril Nouveau. En effet, avec l’amélioration de la situation conjoncturelle, le taux de chômage des cadres est désormais bien inférieur à 4%. Nous réalisons chaque année une enquête sur les « Besoins en mains-d’œuvre » dans laquelle les employeurs précisent, métier par métier, leurs intentions de recrutement pour l’année à venir. Pour les cadres en 2018, on mesure une hausse de 22% de ces intentions d’embauches ;  pour l’ensemble des métiers, l’augmentation est de 18%.

Certains secteurs sont-ils davantage concernés ?

L’un des intérêts de l’enquête est qu’elle permet de connaître les projets de recrutement de façon détaillée par métier ou secteur d’activité. Ainsi, si les intentions d’embauche sont majoritaires dans les services aux particuliers et aux entreprises, les secteurs de l’industrie et de la construction constituent ceux pour lesquels les intentions d’embauche ont le plus augmenté en 2018. Concernant les cadres, ce sont les ingénieurs et cadres d’études industrielles ou informatiques, ainsi que les cadres administratifs, financiers et comptables qui connaissent la plus forte demande. Le métier d’ingénieur en BTP est en tension avec des intentions de recrutement en hausse de 50% pour 2018. On note toutefois que le marché du travail des cadres est concentré en Île-de-France, qui regroupe 40% des besoins en main d’œuvre.

Quelles en sont les répercussions sur le marché du recrutement ?

Les difficultés de recrutement augmentent : les employeurs anticipent des difficultés pour 54% de leurs besoins en main d’œuvre de cadres en 2018, contre 47% en 2017.

Comment Pôle Emploi accompagne ce changement ?

4 300 conseillers sont dédiés aux relations entreprises et les aident à anticiper leurs besoins, participer à la définition du poste, les accompagner dans les recrutements. Notre offre de service d’adresse à l’ensemble des demandeurs d’emploi, 2 000 conseillers accompagnent les cadres en partenariat avec l’Apec afin de fournir une offre complète.

Propos recueillis par Roxane Croisier

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le chômage au plus bas en France depuis 2009

Le chômage au plus bas en France depuis 2009

Le taux de personnes sans emploi par rapport à la population active est tombé au plus bas depuis une décennie. Un mouvement entamé depuis 2015 et qui...

C.Margot (Bénéteau) : « Notre groupe est industriel mais requiert un savoir-faire d’artisan »

C.Margot (Bénéteau) : « Notre groupe est industriel mais requiert un savoir-faire d’artisan »

Le groupe Bénéteau, leader de la plaisance, est l’un des employeurs les plus réputés des Pays de la Loire. Corinne Margot, sa DRH, évoque les défis de...

Ruth Cernes (Monster) : "Se réinventer pour se développer"

Ruth Cernes (Monster) : "Se réinventer pour se développer"

Ruth Cernes est depuis peu la dirigeante France et Europe du Sud du moteur de recherche d’emplois Monster. Diplômée en intelligence artificielle, admi...

O.Lajous (BPI Group) : « La gouvernance responsable »

O.Lajous (BPI Group) : « La gouvernance responsable »

Olivier Lajous, Amiral et ancien DRH de la marine nationale, maîtrise les problématiques de management et de leadership. C'est désormais en qualité de...

E.Perrier (Viseo) : « Après 3 mois d'ancienneté, un collaborateur peut devenir actionnaire»

E.Perrier (Viseo) : « Après 3 mois d'ancienneté, un collaborateur peut devenir actionnaire»

Viseo, ESN de 2 200 salariés double de taille tous les 4 ans. Croissance interne, rachats, management, formation, FCPE… Son cofondateur Éric Perrier r...

Sexisme au travail : les entreprises à la traîne

Sexisme au travail : les entreprises à la traîne

En 2018, la vague MeToo a placé le harcèlement sexuel sous le feu des projecteurs et libéré la parole des femmes sur la réalité des agissements sexist...

L'innovation RH dans nos territoires : focus sur la région Auvergne-Rhône-Alpes

L'innovation RH dans nos territoires : focus sur la région Auvergne-Rhône-Alpes

Parcours d’évolution au sein de l’entreprise, accompagnement du changement, QVT, transparence des salaires … ces DRH d’entreprises basées en Région Au...

O.Orjas (Groupe Aoste) : « La RSE est un outil de management »

O.Orjas (Groupe Aoste) : « La RSE est un outil de management »

Avec près de 1 500 collaborateurs et cinq sites industriels, le groupe Aoste fait la fierté de la région Rhône-Alpes où il est historiquement implanté...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message