C. Journo-Baur (Wishibam) : "Notre solution est d’utilité publique dans cette situation de crise sanitaire"

En pleine crise sanitaire, Wishibam a choisi d'offrir ses services aux commerçants de centre-ville et aux élus. Charlotte Journo-Baur, fondatrice et CEO de la start-up, nous explique pourquoi et comment sa solution peut les aider.
Charlotte Journo-Baur, CEO et fondatrice de Wishibam

En pleine crise sanitaire, Wishibam a choisi d'offrir ses services aux commerçants de centre-ville et aux élus. Charlotte Journo-Baur, fondatrice et CEO de la start-up, nous explique pourquoi et comment sa solution peut les aider.

Décideurs. La solidarité est le leitmotiv des professionnels de l’immobilier depuis le début du confinement. Comment cela se matérialise-t-il chez Wishibam ?

Charlotte Journo-Baur. Nous avons développé une solution de digitalisation qui permet aux commerçants de vendre en ligne les produits disponibles dans leurs magasins physiques à tout moment. Dans cette situation de crise sanitaire, nous la proposons gratuitement et sans engagement aux commerçants de centre-ville. L’objectif est de créer de véritables « marketplaces » locales qui référenceront le plus automatiquement possible les produits disponibles. Pour ce faire, nous devons atteindre une taille critique du point de vue du nombre de références proposées et de leur diversité. Nous nous adressons aussi bien aux commerces ouverts qu’à ceux qui ont dû baisser le rideau pendant la période de confinement. Nous devrions pouvoir déployer rapidement ce dispositif à Angers. Nous prenons tous les coûts à notre charge car notre solution est d’utilité publique dans cette situation.

Comment les clients pourront-ils récupérer leurs achats réalisés en ligne ?

Le client pourra réaliser ses achats sur la marketplace qui sera au couleur de la ville. Le commerçant recevra les commandes et les traitera ensuite. Il percevra le virement une fois la validation effectuée et déposera les achats dans un point de collecte. Nous avons commencé par adresser les CCI pour identifier les villes qui seraient intéressées pour déployer notre solution. Nous sommes en discussion à Nice, Antibes, Nantes, Saumur, Mantes-la-Jolie… Nous adresserons ensuite les commerçants pour atteindre cette taille critique nécessaire au lancement. Suite à nos premières actions de communication, nous avons déjà reçu plus de 300 marques d’intérêts de vendeurs partout en France et en Belgique.

Dans quelle mesure cette crise sanitaire pourrait-elle faire évoluer à moyen terme la stratégie de Wishibam ?

Je suis convaincue que le commerce physique est l’avenir du e-commerce. Les coûts d’acquisition et de fidélisation des clients en ligne sont très élevés. Mais quand le digital s’adosse à un ensemble commercial bien identifié dans sa zone de chalandise et qu’il offre une expérience client aussi qualitative que dans la réalité, la fidélisation est beaucoup plus rapide et moins couteuse. C’est un des constats que nous avons fait à The Village, outlet situé à Villefontaine dans lequel nous avons déployé notre solution dès l’ouverture en 2018. Aujourd’hui, tous les grands propriétaires d’immobilier commercial nous appellent et souhaitent la déployer rapidement dans leur patrimoine. Cette crise sanitaire pourrait donc accélérer l’évolution des mentalités. Par ailleurs, nous faisons le pari que notre solution fera ses preuves dans les prochaines semaines en centre-ville. Nous pourrons ensuite réconcilier tous les formats du commerce. Nous sommes d’ores et déjà en discussion avec l’association des commerçants du centre-ville de Buchelay pour les intégrer à la marketplace que nous déployons pour le centre commercial de la Compagnie de Phalsbourg « Mon Beau Buchelay ».

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier L'impact du Covid-19 sur la fabrique de la ville

Des aménageurs aux utilisateurs en passant par les investisseurs, les financeurs, les conseils immobiliers et juridiques, les associations ou encore les start-up, toutes les strates de la chaîne de valeur de la fabrique de la ville sont impactées par la crise sanitaire et ses incidences économiques. Décideurs donne la parole aux acteurs de cette industrie pour recueillir leurs analyses et leurs propositions.
Sommaire P. Colomer : "Je travaille sur un moyen de quantifier la baisse des valeurs locatives à partir des flux de personnes" C. Murciani (Acofi Gestion) : "Notre solidarité s’exprime notamment envers nos emprunteurs" L. Camilli (Clearwater International) : "Les fonds de garantie thématiques constituent une solution intéressante" C. Lamaud : "Les investisseurs comme Anaxago doivent être présents dans les bons et les mauvais moments" B. Heurteux (HBS-Research) : "Des associations entre start-up devront être réalisées" C. Rayssac : "Bazimo a lancé des nouveaux projets de développement pendant le confinement" A. Emery : "La RICS va poursuivre ce qui a été initié depuis un an en France" B. Fremaux (Idex) : "La crise nous a touché de manière assez disparate" C. van Appelghem (Atlante Gestion) : "Le capital investissement devra porter un regard différent sur des actions de société"
La veille urbaine du 22 mai 2020

La veille urbaine du 22 mai 2020

Les déménagements et visites immobilières désormais autorisés en dehors de son département et à plus de 100km de sa résidence, Damien Nerkowski nommé...

La veille urbaine du 20 mai 2020

La veille urbaine du 20 mai 2020

Les AG de copropriété qui pourront se tenir de manière dématérialisée, l'usage du vélo en forte hausse, le lancement du fonds M Capital en France, Mey...

S. Fendler (Altixia) : "Il ne faut pas s’attendre à une baisse drastique des prix de l’immobilier"

S. Fendler (Altixia) : "Il ne faut pas s’attendre à une baisse drastique des prix de l’immobilier"

Malgré les difficultés économiques provoquées par les mesures de confinements imposées pour enrayer l’épidémie de Covid-19, les sociétés de gestion im...

G. Allard (ADI) : "La crise replace la direction de l’immobilier au cœur de la stratégie de l’entreprise"

G. Allard (ADI) : "La crise replace la direction de l’immobilier au cœur de la stratégie de l’entrep...

Alors que les rapports entre les bailleurs et les locataires sont au cœur de l’attention, Gilles Allard, président de l’Association des directeurs imm...

La veille urbaine du 19 mai 2020

La veille urbaine du 19 mai 2020

Le CNCC, Procos et l’Alliance du commerce qui demandent la réouverture des centres de plus de 40 000 m², Beaugrenelle autorisé à ouvrir, Panhard qui r...

La Justice donne du poids aux revendications des partisans de la réouverture des grands centres

La Justice donne du poids aux revendications des partisans de la réouverture des grands centres

Le centre commercial Beaugrenelle a obtenu du Tribunal administratif de Paris la suspension immédiate de l’arrêté de fermeture dont il faisait l’objet...

Régulation des activités économiques : la protection du climat devient centrale

Régulation des activités économiques : la protection du climat devient centrale

Huit autorités administratives ou publiques indépendantes profitent de cette période inédite de crise sanitaire pour faire évoluer leurs actions en fa...

N. Charles (ULI France) : "Des fondamentaux comme la mixité vont sortir renforcés de cette crise sanitaire"

N. Charles (ULI France) : "Des fondamentaux comme la mixité vont sortir renforcés de cette crise san...

Alors que chacun s’interroge sur les conséquences de la crise sanitaire et du confinement sur la fabrique de la ville, Nathalie Charles, présidente d’...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message