C’est la rentrée, on pense congés illimités

Le concept des vacances illimitées repose sur une idée simple : les employés peuvent prendre leurs congés quand ils le souhaitent, aussi longtemps qu'ils le veulent... une fois leur mission remplie.

Le concept des vacances illimitées repose sur une idée simple : les employés peuvent prendre leurs congés quand ils le souhaitent, aussi longtemps qu'ils le veulent... une fois leur mission remplie.

 Depuis 2004, cette politique salariale n’est plus un fantasme pour la société américaine Netflix : « Netflix a une culture de liberté et de responsabilité », affirme sur son blog Daniel Jacobson, vice-président de l'entreprise de vidéos à la demande. « Nous sommes tous des adultes, agissons comme tels. C'est dans cet objectif que nous avons mis en place [c]e système. »  Si le salarié ne doit prévenir sa hiérarchie que quelques jours à l’avance de ses vacances illimitées, elles lui sont accordées si son travail du moment est terminé ou pris en charge par un collègue. Le concept est imité par d’autres entreprises américaines comme Virgin ou WeddingWire. Si les avantages pour les salariés sont évidents, les entreprises qui s'y sont essayées mettent également en avant une plus grande facilité pour attirer et retenir les talents et une meilleure productivité de leurs équipes. En France, ces congés illimités arrivent. C’est ce que propose la start-up Kwaga à ses onze salariés. Le patron de l’entreprise, Philippe Laval, explique : « Je suis convaincu que le succès d’une start-up repose sur la cohésion, la créativité et l’envie de travailler. Au final, je pense que cela contribue à la motivation et à la cohésion de l’équipe. Les gens prennent entre cinq à huit semaines de vacances […] La différence c’est la souplesse. C’est une espèce d’auto-responsabilisation. »

 

R.C.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message