C.Arquié (SGS) : "La crise nous a permis d’accélérer sur nos objectifs prioritaires"

Les collaborateurs du groupe SGS, spécialisé dans le contrôle et la certification, sont pour la plupart restés mobilisés sur site pendant la crise sanitaire. Une expérience marquante qui a nécessité un accompagnement de proximité par la DRH, pilotée par Caroline Arquié. Une démarche qu’elle entend cultiver dans le futur.

Les collaborateurs du groupe SGS, spécialisé dans le contrôle et la certification, sont pour la plupart restés mobilisés sur site pendant la crise sanitaire. Une expérience marquante qui a nécessité un accompagnement de proximité par la DRH, pilotée par Caroline Arquié. Une démarche qu’elle entend cultiver dans le futur.

Décideurs. Comment les collaborateurs de SGS ont-ils vécu le confinement ?

Caroline Arquié. Ils l’ont assez peu vécu en réalité. Près de 60% d’entre eux ont continué de se rendre dans les laboratoires et agences pour analyser, contrôler, auditer ou inspecter les différents dispositifs, matières, produits ou process. Ils étaient très engagés, mais également très anxieux. Ils redoutaient d’exposer « leur vie » au virus en venant travailler sur site et nous demandaient de garantir leur sécurité.

Comment les équipes RH ont-elles fait face à cette situation ?

Maîtriser les gestes barrière, suivre rigoureusement la réglementation sanitaire, c’est essentiel… mais cela reste de la théorie. Nous faisions face à des personnes qui s’inquiétaient pour leur santé et celle de leurs proches. C’est assez déstabilisant…il n’y a pas de formation pour cela. Pour les managers non plus d’ailleurs. Certains étaient très démunis face à ces aspects de leur mission. On se rend vraiment compte du rôle d’un DRH dans un moment comme celui-ci. Nous avons réagi très vite à ce contexte. Des temps ont été organisés pour écouter, rassurer, détailler les moyens mis en place pour assurer la sécurité des lieux de travail. Une cellule psychologique a été mise en place.

Une partie des salariés a tout de même expérimenté le télétravail. Quelles conclusions en tirez-vous ?

L’entreprise est plutôt favorable au télétravail. Un accord collectif a été signé dès 2010 sur le sujet, nous avions identifié les postes qui pouvaient être exercés de cette manière et les autres. Mais je ne suis pas sûre qu’on puisse parler de télétravail pendant la période du confinement. Il ne s’agissait pas de conditions normales. Sur ce sujet aussi, nous avons beaucoup communiqué. Il était important de parler de la complexité de la situation, de la difficulté à se concentrer, de dire aux salariés que l’entreprise acceptait qu’ils travaillent dans des conditions dégradées. Après le déconfinement, certains collaborateurs se sont demandé si l’organisation conserverait cette bienveillance d’ailleurs.

Vous avez mis en place un baromètre social hebdomadaire pour suivre l’évolution du moral des équipes…

Oui. Nous avons choisi de réaliser une enquête chaque semaine, alors que nous le faisons habituellement sur un rythme annuel. Cela nous a été très utile pour identifier des cas isolés. Mais également pour nous réadapter, mettre en place un accompagnement pour les managers comme pour les salariés. Nous avons par exemple augmenté les capacités de formation, car beaucoup de collaborateurs demandaient à se former pendant la période. 

La période a-t-elle modifié vos priorités de DRH ?

Nous avons fait l’expérience d’une crise : apprendre à ne pas se laisser submerger par l’urgence, à savoir se poser, prioriser, analyser une diversité de situations, et se retourner en un rien de temps. Mais les enjeux de long terme sont les mêmes qu’avant la crise. La crise a d’ailleurs permis d’accélérer sur deux de nos objectifs prioritaires : la digitalisation et l’engagement des collaborateurs. 

Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Tirez les leçons de la crise : Zoom sur Facebook et PSA

Tirez les leçons de la crise : Zoom sur Facebook et PSA

La crise sanitaire a contraint des millions d’actifs à faire l’expérience prolongée du télétravail. Et si, dans un futur proche, il devenait la norme...

Le DRH de demain

Le DRH de demain

En première ligne pendant la crise, à pied d’œuvre pour accompagner la relance économique, les DRH ont un rôle considérable à jouer pour façonner non...

Congé paternité, les entreprises, moteur du changement

Congé paternité, les entreprises, moteur du changement

La déclaration de la ministre déléguée à l’égalité femmes-hommes, Élisabeth Moreno, en faveur de son allongement, relance le débat autour du congé pat...

A. Boring (économiste) : "Croire au jour où le sexe ne sera plus un signal de compétence"

A. Boring (économiste) : "Croire au jour où le sexe ne sera plus un signal de compétence"

Titulaire de la chaire pour l’entrepreneuriat des femmes de Sciences Po, l’économiste Anne Boring encourage les entreprises à lutter contre les stéréo...

B.Revol (O2 Care Services) : "Nous avons maintenu l’activité, contrairement à nos concurrents"

B.Revol (O2 Care Services) : "Nous avons maintenu l’activité, contrairement à nos concurrents"

Leader dans les métiers de services à la personne, O2 est une entreprise en forte croissance qui a fait le choix de maintenir son activité durant la p...

Dialogue social : opération séduction signée Jean Castex

Dialogue social : opération séduction signée Jean Castex

À l’occasion de la première "grande conférence du dialogue social", le Premier ministre a pu mesurer l’accueil réservé à sa "nouvelle méthode".

A.Richard (ANDRH) : "Pas de pause pour les DRH"

A.Richard (ANDRH) : "Pas de pause pour les DRH"

La crise sanitaire a bousculé les organisations, en matière de télétravail et de digitalisation notamment. La fonction de DRH, surexposée et très so...

Cadres, quelle vie après la crise ?

Cadres, quelle vie après la crise ?

Si la crise sanitaire a révélé la persistance du clivage entre cols bleus et cols blancs, elle offre aussi l’opportunité d’une revalorisation pour les...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message