Bruno Buisson (Vinci Construction) : « Le partenariat public-privé est par essence très vertueux »

Très en vogue il y a quelques années puis délaissé ces derniers temps, le partenariat public-privé ne semble plus avoir le vent en poupe en France. Bruno Buisson, directeur des PPP chez Vinci Construction France, fait le point.

© Valode & Pistre

Un exemple de PPP : la reconstruction de l'université du Mirail, à Toulouse.

Très en vogue il y a quelques années puis délaissé ces derniers temps, le partenariat public-privé ne semble plus avoir le vent en poupe en France. Bruno Buisson, directeur des PPP chez Vinci Construction France, fait le point.

Décideurs. Après une période morne, assiste-t-on enfin à un redémarrage des partenariats public-privé en France ?
Bruno Buisson.
Nous constatons en effet sur nos territoires français un net regain d'intérêt au sein des collectivités locales pour le PPP au fur et à mesure que le nouveau « marché de partenariat » est assimilé et mieux connu des décideurs publics. Dans un contexte budgétaire plus restreint, les avantages indéniables du marché de partenariat, à savoir le transfert de la maîtrise d'ouvrage vers le privé, une approche en coût global, ainsi qu'une meilleure maîtrise des risques, sont des atouts indéniables pour les donneurs d'ordres. Il en va également de la recherche d'une formule contractuelle conduisant globalement à une livraison plus rapide des projets alors que les prochaines échéances électorales arrivent en 2020-2021.
En revanche, l'État reste toujours sous-utilisateur de cette formule contractuelle bien que quelques projets soient annoncés. La construction de nouvelles prisons en PPP aurait ainsi plus de sens.

 

Quelle stratégie développe Vinci Construction sur ces contrats ?
Nous considérons le PPP comme un outil contractuel comme les autres, qui peut être choisi par la personne publique sur un projet en fonction de son besoin et de ses contraintes propres. Vinci Construction France intervient ainsi sur toutes sortes de projets, quelle que soit leur taille, comme acteur du développement de nos territoires. Notre stratégie est donc d'être capables de satisfaire du mieux possible les exigences des personnes publiques, que les projets soient lancés en PPP ou non.

 

Comment donner au PPP un rôle plus vertueux ?
Le partenariat public-privé est par essence vertueux puisqu'il constitue un outil contractuel au travers duquel le partenaire privé prend des risques plus importants en s'engageant sur une sécurisation des coûts et des délais vis-à-vis de la personne publique. C'est aussi le seul dispositif qui fait l'objet en amont d'une évaluation préalable initiale et désormais d'une étude de soutenabilité budgétaire qui assure le bien-fondé de la démarche. Il est souvent facile de mener des procès infondés à la formule du PPP alors que la faute revient plutôt aux projets eux-mêmes, lorsque ceux-ci s'avèrent mal ficelés.
De plus, le PPP souffre de sa transparence : on compare souvent le coût de la construction d'un ouvrage avec son coût global en PPP, ce qui n'a rien à voir : si vous comparez le prix d'acquisition d'une maison et son coût de revient sur trente ans, c'est-à-dire après avoir intégré le coût du crédit, de la maintenance, des assurances... vous allez évidemment trouver un facteur de deux ou trois entre les deux chiffres !
Il lui a aussi été reproché de sacraliser les dépenses de maintenance et, de fait, de diminuer les marges de manœuvre des collectivités locales. Or, le périmètre de maintenance, d'exploitation ou de gros renouvellement que la personne publique souhaite inclure dans le marché de partenariat est totalement à sa main, bien qu'il nous paraisse être un principe de bonne gestion patrimoniale que de prévoir budgétairement ce que la construction va générer comme coûts de maintenance ou de gros renouvellement sur la durée de vie de l'ouvrage.
En résumé, la nouvelle formule du PPP devrait contribuer à considérer plus objectivement et avec moins de passion cet outil de la commande publique.

 

Propos recueillis lors du Siati 2016
 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

La start-up spécialisée dans les titres restaurants étend son offre. Elle vise désormais les comités d’entreprise en proposant des chèques cadeaux et...

Pour Deliveroo, la crise sanitaire est un jackpot

Pour Deliveroo, la crise sanitaire est un jackpot

Entre les confinements et le télétravail, la livraison de repas à domicile connaît un succès sans précédent depuis maintenant un an. Melvina Sarfati e...

M. Trabbia (Orange) : "Consommateurs et entreprises doivent se saisir de la 5G"

M. Trabbia (Orange) : "Consommateurs et entreprises doivent se saisir de la 5G"

Alors que la 5G se déploie en France, Orange lance des laboratoires où les entreprises peuvent expérimenter et s’approprier cette nouvelle technologie...

Méka Brunel, la bâtisseuse

Méka Brunel, la bâtisseuse

Depuis sa nomination à la tête de Gecina en 2017, Méka Brunel ne cesse de transformer la foncière aux 20 milliards d’euros de patrimoine. L’Iranienne...

Accord de principe pour Veolia et Suez en vue d'un rapprochement

Accord de principe pour Veolia et Suez en vue d'un rapprochement

Les deux géants français, Veolia et Suez, en pourparlers depuis de nombreux mois, sont arrivés à un accord de principe sur le projet de fusion des deu...

Eurofins Scientific acquiert le français IESPM

Eurofins Scientific acquiert le français IESPM

Eurofins Scientific, un des leaders mondiaux de services bio-analytiques, a annoncé ce jeudi l’acquisition du groupe IESPM, acteur majeur de l’analyse...

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

Spécialiste du management de transition Valtus accompagne des entreprises en pleine croissance ou lorsque celles-ci font face à une problématique spéc...

Carrefour explose son chiffre d'affaires et progresse en e-commerce

Carrefour explose son chiffre d'affaires et progresse en e-commerce

Le géant de la distribution Carrefour enregistre sa meilleure performance depuis 20 ans malgré la crise sanitaire actuelle. Stratégie, organisation et...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte