Bruit au travail : comment ménager ses oreilles ?

Vous êtes dérangé par le bruit au bureau ? Cela a un impact sur la productivité. Heureusement, les employeurs peuvent facilement faire face à la situation.

© Kandu

Vous êtes dérangé par le bruit au bureau ? Cela a un impact sur la productivité. Heureusement, les employeurs peuvent facilement faire face à la situation.

Nous passons environ 90% de notre temps à l’intérieur de bâtiments, dont 40% sur notre lieu de travail. L’homo sapiens n’a pas été conçu pour ça. Médecins et scientifiques s’accordent à dire que les bâtiments, au même titre que l’alimentation, ont un impact fort sur la santé psychologique et physiologique de l’être humain. En avons-nous vraiment conscience ?

La tendance au décloisonnement des bureaux en open spaces fait du bruit la première source d’inconfort au travail. Téléphones, conversations, bruits d’équipements (imprimante, machine à café...), les sources de nuisances sont nombreuses et portent atteinte au bien-être des occupants.

Selon une étude menée par l'Ifop en 2018, près de 6 actifs sur 10 (59%) s'estiment gênés par le bruit et les nuisances sonores sur leur lieu de travail. 50% d’entre eux pensent que le bruit est source de fatigue, de lassitude et d’irritabilité. 

C'est scientifique, le bruit rend moins productif

Le niveau sonore ne doit pas dépasser 40 décibles. Au-delà de ce seuil, il devient difficile de travailler efficacement, notamment lorsque l’on effectue des tâches nécessitant une attention particulière comme la rédaction ou toute activité de conception.

C’est scientifique, notre cerveau fonctionne mieux au calme. Nos capacités de concentration et donc de mémorisation dépendent en grande partie de notre environnement acoustique de travail. Une expérience fondée sur la « mémorisation d’un texte en prose » a montré que les performances peuvent chuter de 66% lorsqu’on est exposé à un bruit de fond. Inversement, dans un environnement calme, les chercheurs qui ont mené l'étude ont pu observer une hausse de 20% des performances en calcul mental.

Que faire ?

Si les nuisances sonores sont pointées comme la première source de mal-être » au travail, il estpourtant souvent simple et peu couteux d’y remédier facilement, même en site occupé.

Pour rendre un espace acoustiquement confortable il convient de respecter 3 grands principes :

- Eliminer les sources de nuisances sonores émises à l’extérieur des bâtiments (bruit decirculation, train, ...)

 - Installer des matériaux absorbants pour diminuer la réverbération des bruits intérieurs

- Créer des barrières acoustiques pour réduire la propagation du bruit

Dans la majorité des cas un réaménagement des espaces de travail, une modification des matériels (photocopieur, machine à café,...) et surtout la diffusion « des bonnes pratiques » suffisent à améliorer significativement le confort acoustique de chacun.

Il est nécessaire de commencer par instaurer une charte de bonnes pratiques de la vie en open space. C’est souvent l’occasion d’une prise de conscience que chacun est source de nuisance sonore pour autrui.

Si le bruit est trop présent, il est possible d’ajouter des abordeurs acoustiques au plafond, au mur, voire sur le mobilier. Ils peuvent s’intégrer parfaitement dans la décoration des espaces, pour devenir quasi invisibles !

Il est également possible d'installer des séparateurs acoustiques à une hauteur adaptée entre les bureaux pour casser l’intelligibilité des conversations. Une conversation dont on comprend le sens est bien plus dérangeante qu’un bruit de fond. Enfin, il est envisageable de s’équiper de Phone-boxs totalement isolées pour passer les appels téléphoniques et permettre aux collaborateurs de s’isoler dans une salle de réunion ou un « espace silence » pour effectuer des taches demandant une concentration importante

La réduction des nuisances sonores dans le cadre du travail, c’est l’assurance d’une meilleureefficacité et d’une réduction de fatigue physique et nerveuse tangible pour les occupants.

Mathieu Lamotte (Kandu)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Usines du futur : un pari risqué

Usines du futur : un pari risqué

Entre intelligence artificielle, cobotique, réalité augmentée, Internet des objets ou blockchain, un nombre croissant d’entreprises profitent d’avancé...

Audencia et la DFCG lancent un master destiné aux directeurs financiers à Paris

Audencia et la DFCG lancent un master destiné aux directeurs financiers à Paris

Pour répondre aux enjeux d'un métier en pleine mutation, « l'executive M.S.c Directeurs Financiers », créé par la DFCG et Audencia propose de former...

E.Cappai (groupe Barrière) : "Barrière s’engage contre la discrimination liée au handicap"

E.Cappai (groupe Barrière) : "Barrière s’engage contre la discrimination liée au handicap"

Émilie Cappai, directrice des talents du groupe Barrière, est engagée dans une politique RSE forte où la formation inclusive a toute sa place. Parcour...

L’entreprise mise sur la scène

L’entreprise mise sur la scène

Comment former efficacement ses salariés sur des sujets purement comportementaux ? De nombreuses entreprises recourent à des comédiens professionnels...

Travail et émotions : le grand chantier

Travail et émotions : le grand chantier

« Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue » : par ce vers parmi les plus connus du répertoire théâtral français, Phèdre décrit l’émotion violente dont...

J-S.Arcis (Talentsoft) : "Les multinationales européennes ont des besoins spécifiques"

J-S.Arcis (Talentsoft) : "Les multinationales européennes ont des besoins spécifiques"

En janvier 2019, Talentsoft, la société de logiciels dédiée aux RH, réalisait une levée de fonds de 45 millions d’euros. Elle figure désormais en tête...

Cinq groupes mondiaux participent à un programme pour développer le leadership féminin

Cinq groupes mondiaux participent à un programme pour développer le leadership féminin

La Women Initiative Foundation lance, avec Engie, L'Oréal, BNP Paribas, Oracle et PayPal, un programme inter-entreprises de mentoring féminin.

Le fondateur de NextDoor lance Dynamic-Workplace

Le fondateur de NextDoor lance Dynamic-Workplace

Philippe Morel entend aider les entreprises à améliorer leur expérience collaborateur.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message