Bruit au travail : comment ménager ses oreilles ?

Vous êtes dérangé par le bruit au bureau ? Cela a un impact sur la productivité. Heureusement, les employeurs peuvent facilement faire face à la situation.

© Kandu

Vous êtes dérangé par le bruit au bureau ? Cela a un impact sur la productivité. Heureusement, les employeurs peuvent facilement faire face à la situation.

Nous passons environ 90% de notre temps à l’intérieur de bâtiments, dont 40% sur notre lieu de travail. L’homo sapiens n’a pas été conçu pour ça. Médecins et scientifiques s’accordent à dire que les bâtiments, au même titre que l’alimentation, ont un impact fort sur la santé psychologique et physiologique de l’être humain. En avons-nous vraiment conscience ?

La tendance au décloisonnement des bureaux en open spaces fait du bruit la première source d’inconfort au travail. Téléphones, conversations, bruits d’équipements (imprimante, machine à café...), les sources de nuisances sont nombreuses et portent atteinte au bien-être des occupants.

Selon une étude menée par l'Ifop en 2018, près de 6 actifs sur 10 (59%) s'estiment gênés par le bruit et les nuisances sonores sur leur lieu de travail. 50% d’entre eux pensent que le bruit est source de fatigue, de lassitude et d’irritabilité. 

C'est scientifique, le bruit rend moins productif

Le niveau sonore ne doit pas dépasser 40 décibles. Au-delà de ce seuil, il devient difficile de travailler efficacement, notamment lorsque l’on effectue des tâches nécessitant une attention particulière comme la rédaction ou toute activité de conception.

C’est scientifique, notre cerveau fonctionne mieux au calme. Nos capacités de concentration et donc de mémorisation dépendent en grande partie de notre environnement acoustique de travail. Une expérience fondée sur la « mémorisation d’un texte en prose » a montré que les performances peuvent chuter de 66% lorsqu’on est exposé à un bruit de fond. Inversement, dans un environnement calme, les chercheurs qui ont mené l'étude ont pu observer une hausse de 20% des performances en calcul mental.

Que faire ?

Si les nuisances sonores sont pointées comme la première source de mal-être » au travail, il estpourtant souvent simple et peu couteux d’y remédier facilement, même en site occupé.

Pour rendre un espace acoustiquement confortable il convient de respecter 3 grands principes :

- Eliminer les sources de nuisances sonores émises à l’extérieur des bâtiments (bruit decirculation, train, ...)

 - Installer des matériaux absorbants pour diminuer la réverbération des bruits intérieurs

- Créer des barrières acoustiques pour réduire la propagation du bruit

Dans la majorité des cas un réaménagement des espaces de travail, une modification des matériels (photocopieur, machine à café,...) et surtout la diffusion « des bonnes pratiques » suffisent à améliorer significativement le confort acoustique de chacun.

Il est nécessaire de commencer par instaurer une charte de bonnes pratiques de la vie en open space. C’est souvent l’occasion d’une prise de conscience que chacun est source de nuisance sonore pour autrui.

Si le bruit est trop présent, il est possible d’ajouter des abordeurs acoustiques au plafond, au mur, voire sur le mobilier. Ils peuvent s’intégrer parfaitement dans la décoration des espaces, pour devenir quasi invisibles !

Il est également possible d'installer des séparateurs acoustiques à une hauteur adaptée entre les bureaux pour casser l’intelligibilité des conversations. Une conversation dont on comprend le sens est bien plus dérangeante qu’un bruit de fond. Enfin, il est envisageable de s’équiper de Phone-boxs totalement isolées pour passer les appels téléphoniques et permettre aux collaborateurs de s’isoler dans une salle de réunion ou un « espace silence » pour effectuer des taches demandant une concentration importante

La réduction des nuisances sonores dans le cadre du travail, c’est l’assurance d’une meilleureefficacité et d’une réduction de fatigue physique et nerveuse tangible pour les occupants.

Mathieu Lamotte (Kandu)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Une nouvelle associée chez Procadres International

Une nouvelle associée chez Procadres International

Société de management de transition présente en France, en Europe et en Afrique, Procadres International accueille Nathalie de Larminat Bougnoux en qu...

Mooncard lève 5 millions pour simplifier les notes de frais

Mooncard lève 5 millions pour simplifier les notes de frais

La start-up française compte équiper 10% des salariés utilisant des notes de frais à l’horizon 2021. Pour atteindre ce but, elle peut compter sur le s...

Apprentissage : le pari du gouvernement

Apprentissage : le pari du gouvernement

Pour lutter contre le chômage des jeunes qui ne descend pas sous la barre des 20% depuis 2009, le gouvernement mise sur l’offre d’apprentissage. C’est...

Anne-Marie Husser (Amazon) : «60% de nos postes cadres sont pourvus via la mobilité interne »

Anne-Marie Husser (Amazon) : «60% de nos postes cadres sont pourvus via la mobilité interne »

Gestion des carrières, marque employeur, valeurs, conditions de travail… La DRH d’Amazon explique la stratégie du groupe pour recruter les meilleurs…...

P-H.Antonmattei (Barthélémy Avocats) : « Le pari du dialogue social »

P-H.Antonmattei (Barthélémy Avocats) : « Le pari du dialogue social »

Le dialogue social est au cours de la refondation du droit du travail. Il s’agit toutefois d’un pari dont la réussite dépend non seulement d’une monté...

Une alternative au MBA arrive à Paris

Une alternative au MBA arrive à Paris

Vous êtes contraints par le temps, mais désirez passer à un niveau de leadership supérieur sans sacrifier la qualité de votre apprentissage ? Voici un...

T.Boukhari (Gifi) : "Chaque entreprise devrait avoir un double projet économique et social "

T.Boukhari (Gifi) : "Chaque entreprise devrait avoir un double projet économique et social "

À l’été 2017, Philippe Ginestet, dirigeant de Gifi, annonçait qu’il souhaitait reprendre l’enseigne Tati « pour sauver 1 500 emplois ». Mais aussi pou...

Dialogue social : portraits de DRH impliqués

Dialogue social : portraits de DRH impliqués

Le 24 décembre 2018, le Président de la République promulguait la loi « portant mesures d'urgence économiques et sociales », visant à renouer avec le...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message