Brexit : le Royaume-Uni perdant dans tous les cas

Un rapport, réalisé par le gouvernement britannique et censé rester confidentiel, montre que la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne aura un impact négatif sur l’économie britannique. Dans le pire des cas, la croissance pourrait baisser de 8 %.

Un rapport, réalisé par le gouvernement britannique et censé rester confidentiel, montre que la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne aura un impact négatif sur l’économie britannique. Dans le pire des cas, la croissance pourrait baisser de 8 %.

Malgré toutes les précotions prises par le gouvernement britannique, le document confidentiel sur l’impact du Brexit n’aura pas mis longtemps pour fuiter. Daté de janvier, ce rapport, intitulé «EU Exit Analysis – Cross Whitehall Briefing » examine les conséquences des trois scénarios de sortie de l’Union européenne les plus probables en fonction des accords aujourd’hui en vigueur. Et le constat est sans appel. Dans le cas où un accord de libre-échange complet serait adopté, le Royaume-Uni perdrait tout de même cinq points de croissance au cours des quinze prochaines années. En cas de « no-deal », une baisse de huit points de la croissance aurait lieu dans le même laps de temps. Un scénario déjà alarmiste, aggravé par le constat que si le pays arrivait à garder son accès au marché commun, au sein de l’Espace économique européen par exemple, deux points de croissance seraient perdus quoi qu’il arrive. Un impact qui touchera toutes les régions à commencer par le Nord Est de l'Angleterre, la région de Birmingham et l'Irlande du Nord.

Un gouvernement fragilisé

Fragilisée sur la scène politique britannique, la première ministre Theresa May tente de démentir et parle d’un « travail provisoire qui ne porte que sur des scénarios ». À l’heure où Londres et Bruxelles sont sur le point de mettre un terme à leurs relations post-Brexit, ce document fragilise un peu plus le gouvernement britannique. Le Royaume-Uni aurait alors tout intérêt à se tourner vers les États-Unis, la Chine, l'Inde ou encore l'Australie, pour nouer des accords de libre-échange mais cela ne compenserait pas la perte liée au Brexit.

Morgane Al Mardini

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Finaveo et CD Partenaires scellent leur union

Finaveo et CD Partenaires scellent leur union

Finaveo Partenaires et la Française ont annoncé être entrés en négociations exclusives pour le rachat de la plateforme de produits et de services à de...

Faut-il investir en Indonésie ?

Faut-il investir en Indonésie ?

État du pays, des risques, de l’environnement des affaires : des dirigeants de sociétés implantés dans le pays s’expriment dans une étude complète ill...

Agriculture urbaine, promesse durable ?

Agriculture urbaine, promesse durable ?

De plus en plus de projets d’aménagement et de renouvellement urbains incluent des propositions d’agriculture urbaine. Peut-on encore parler de phénom...

Isabelle Delannoy : "L’intérêt du système financier est de financer des systèmes régénératifs "

Isabelle Delannoy : "L’intérêt du système financier est de financer des systèmes régénératifs "

Ingénieure agronome, Isabelle Delannoy est l’initiatrice du concept d’économie symbiotique, un modèle écologique de rupture qui sort de la confidentia...

H. Borensztejn (Heidrick Consulting) : « Fusionner Deutsche Bank et Commerzbank peut déclencher un mouvement de consolidation im

H. Borensztejn (Heidrick Consulting) : « Fusionner Deutsche Bank et Commerzbank peut déclencher un m...

Le rapprochement entre Deutsche Bank et Commerzbank marquerait un véritable tournant pour le marché bancaire allemand, peu habitué à voir des opératio...

Une fusion à venir entre Deutsche Bank et Commerzbank ?

Une fusion à venir entre Deutsche Bank et Commerzbank ?

La presse allemande se fait l’écho de discussions entre Deutsche Bank et Commerzbank en vue d’un rapprochement.

Julien Chaudeurge (Babyzen)  : "Notre cœur de cible : les parents citadins"

Julien Chaudeurge (Babyzen) : "Notre cœur de cible : les parents citadins"

Julien Chaudeurge, président de Babyzen s’est fait une place sur le marché de la poussette. R&D, distribution… Il revient sur sa stratégie.

Sébastien Lalevée (Financière Arbevel) : « Contribuer au développement des écosystèmes »

Sébastien Lalevée (Financière Arbevel) : « Contribuer au développement des écosystèmes »

Fondée en 1997, puis reprise par Jean Baptiste Delabare et Sébastien Lalevée début 2009, Financière Arbevel est une des plus belles réussites dans le...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message