Brexit : le divorce pourrait coûter 50 milliards de livres aux banques d’investissement

Selon un rapport réalisé par Eurogroup, le coût du Brexit pour les banques d’investissement implantées à Londres s’élèverait à cinquante milliards de livres. Sans compter la baisse de leurs revenus qui pourrait atteindre 30 %.

Selon un rapport réalisé par Eurogroup, le coût du Brexit pour les banques d’investissement implantées à Londres s’élèverait à cinquante milliards de livres. Sans compter la baisse de leurs revenus qui pourrait atteindre 30 %.

Si de nombreuses études s’étaient penchées sur les opportunités offertes par le Brexit aux places financières d’Europe continentale, peu s’étaient essayées à chiffrer son coût pour les banques d’investissement implantées à Londres. Selon le cabinet de conseil Eurogroup, Le transfert des activités des banques d'investissement de Londres vers le Vieux Continent pourrait leur coûter plus de cinquante milliards de livres. C’est deux fois plus que ce qu’avait estimé Xavier Rolet, le président de la Bourse de Londres.

40 MD£ pour la compensation des transactions en euro

Selon l’étude, ce montant s’explique principalement par la volonté de Bruxelles de rapatrier en Europe la compensation des transactions en euro, aujourd'hui massivement traitées à Londres. Pour faire face à ce changement, les banques devront investir quarante milliards de livres dans leurs infrastructures. Autre source de dépense, la multiplication des implantations sur le continent afin de ne pas froisser les pouvoirs publics de chaque pays. Le rapport estime par exemple que les banques devraient payer entre dix et quinze milliards de livres en charges supplémentaires induites par le renforcement opérationnel de bureaux fragmentés sur le continent qui feront doublon avec Londres.

La fin annoncée des succursales

Que ce soit à Londres ou en Europe, les banques étrangères se sont toujours développées en investissant le moins possible dans leurs structures : l’intervention locale se faisait alors avec le statut de succursale et non de filiale. Mais ce système ne devrait pas perdurer. Dans leur volonté de favoriser leurs systèmes financiers, les régulateurs britanniques et européens envisagent d'exiger des banques étrangères de vraies entités afin d’en avoir le plein contrôle.

Pour réduire leurs coûts, les banques d'investissement devraient donc concentrer leurs efforts d’implantation sur une seule capitale financière. La concurrence entre Francfort et Paris n’en sera que plus forte. Pour autant, l’addition à payer pour le Brexit sera toujours supérieure aux revenus que ces établissements génèrent en un an, soit 44 milliards de livres. La question du financement s’annonce cruciale puisque le rapport estime que dans le même temps les revenus vont se réduire de 20 à 30 %. ) De son côté, la banque centrale britannique estime le coût d'une sortie de l'Union européenne sans accord à 75 000 emplois dans les services financiers.

Vincent Paes

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Lancel, de tradition et d'audace

Lancel, de tradition et d'audace

À la fois ancrée dans son époque et garante d’un héritage, rigoureuse dans sa maîtrise de la confection et furieusement créative dans son style, la ma...

Carrefour-Couche-Tard,  pas de sitôt

Carrefour-Couche-Tard, pas de sitôt

Bercy s’oppose au rapprochement entre Carrefour et le canadien Couche-Tard, brandissant l’argument de la sécurité alimentaire française. Un droit de v...

J.-M. Noe (Korian) : "Le M&A est un instrument de transformation du business model d’une entreprise"

J.-M. Noe (Korian) : "Le M&A est un instrument de transformation du business model d’une entreprise"

Korian, leader européen du bien-vieillir et du soin aux personnes fragiles n’a pas cessé de multiplier les transactions ces dernières années. Jean-Mic...

Primonial rachète la fintech Net-investissement

Primonial rachète la fintech Net-investissement

Dans le contexte pandémique actuel, Primonial a décidé de s’associer avec Net-investissement, une marketplace de l’investissement immobilier et financ...

Thales-Gemalto : chronique d’une fusion réussie

Thales-Gemalto : chronique d’une fusion réussie

En avril 2019, le groupe de défense et d’électronique, Thales, rachetait le spécialiste des cartes à puces. Si depuis, la crise est passée par là, l’i...

F.Fernandez (Groupe PSA) : "Le maintien du lien avec les créateurs et inventeurs est capital pour nous en ces temps troublés"

F.Fernandez (Groupe PSA) : "Le maintien du lien avec les créateurs et inventeurs est capital pour no...

Le groupe PSA a retrouvé sa place de 1er déposant de brevets en 2019 dans le célèbre palmarès de l’INPI, devant Valéo, Safran, le CEA et Renault, pour...

Steve Ballmer, le milliardaire qui aime le show

Steve Ballmer, le milliardaire qui aime le show

Personnage atypique et haut en couleur, Steve Ballmer fait carrière et fortune à la tête de Microsoft de 2000 à 2014. Sixième milliardaire mondial du...

L.Levy (Freelance.com) : "Le CDI ne fait plus nécessairement rêver"

L.Levy (Freelance.com) : "Le CDI ne fait plus nécessairement rêver"

Entreprises comme freelances sont souvent à la recherche d’un accompagnement pour sécuriser leurs collaborations. Un soutien que propose Freelance.com...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte