Brexit : accord conclu ?

La nouvelle fait l'effet d'une bombe. En fin de matinée Jean-Claude Juncker a annoncé qu'un accord sur le Brexit aurait été trouvé. Reste à l'adopter.

La nouvelle fait l'effet d'une bombe. En fin de matinée Jean-Claude Juncker a annoncé qu'un accord sur le Brexit aurait été trouvé. Reste à l'adopter.

Fin de suspense pour le Brexit ? Peut-être que oui. Le 17 octobre en fin de matinée, le premier ministre britannique Boris Johnson et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker ont confirmé la conclusion d’un accord sur le Brexit. Ce qui devrait, en principe, éviter le « No deal », solution redoutée par les Britanniques et l’UE.

Soulagement

Bien sûr, le scénario noir d'une sortie sans accord n'est, à l'heure actuelle, pas écarté. Mais Européens comme Britanniques se veulent optimistes et estiment que leurs intérêts sont protégés. Ainsi, Michel Barnier, négociateur en chef pour l'UE se félicite d'un "texte qui apporte de la sécurité juridique (...). Grâce à cet accord, les engagements financiers seront bien honorés et respectés". De son côté, Boris Johnson s'est exprimé à l'issue du Conseil européen. Considéré par une partie de la classe politique britannique comme inapte à la négociation et peu travailleur, il a souhaité donner tort à ses détracteurs en se réjouissant "d'un accord de très bonne qualité" qu'il considère comme "une conclusion raisonnable, juste, qui a abouti après énormément de travaux de deux côtés (...) J'espère que les députés de Westminster sauront se rassembler pour ratifier cet accord et réaliser le Brexit sans plus attendre". En tous les cas, le successeur de Theresa May ne cache pas son envie de clore au plus vite le dossier Brexit "pour que nous puissions passer à d'autres priorités telles que le coût de la vie, le système de santé, les crimes violents et notre environnement".

Tout reste à faire

Pour être effectif, l’accord doit être adopté par les institutions européennes mais aussi par Westminster où le parti conservateur ne dispose pas des coudées franches. Le rôle du DUP, parti unioniste nord-irlandais pourrait faire pencher la balance d’un côté comme de l’autre. Pour le moment son positionnement n'est pas connu.

En revanche, Jeremy Corbyn, le chef de l'opposition travailliste, a immédiatement appelé par communiqué à un rejet du texte. Selon lui, "la meilleure façon de résoudre le Brexit est de donner à la population le dernier mot lors d'un vote populaire". Une position étrange alors que le fond de l'accord n'est pas connu... Mais il est probable qu'un terrain d'entente ait été trouvé sur la question du "backstop", c'est-à-dire la question de la frontière entre l'Irlande pays membre de l'UE et l'Irlande du Nord qui appartient au Royaume-Uni.

La Chambre des communes se réunira en session extraordinaire samedi 19 octobre. Rappelons que Theresa May avait elle aussi conclu un accord qui avait été rejeté par les députés, dont certains de son propre parti.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Retraites : les grandes annonces du discours d'Edouard Philippe

Retraites : les grandes annonces du discours d'Edouard Philippe

Femmes, professions libérales, points, régimes spéciaux, calendrier, grèves : le premier ministre a officiellement dévoilé les grandes lignes de la ré...

Jean-Paul Delevoye : le discours et la méthode

Jean-Paul Delevoye : le discours et la méthode

Le contenu de la réforme des retraites que le gouvernement dévoilera mercredi portera sans doute la marque de son architecte, Jean-Paul Delevoye. Cet...

Réforme des retraites, discuter pour mieux avancer ?

Réforme des retraites, discuter pour mieux avancer ?

Contrairement à certaines idées reçues, les grèves et le temps qui passe favorisent le gouvernement qui pourrait bien faire adopter l’essentiel de son...

A. de Thuin (WIA): "Il existe une corrélation entre le nombres de femmes aux commandes et la bonne santé économique"

A. de Thuin (WIA): "Il existe une corrélation entre le nombres de femmes aux commandes et la bonne s...

Fondatrice du Women’s Forum, Aude de Thuin nous parle de sa nouvelle initiative Women in Africa (WIA) et des raisons qui l’ont poussée à entreprendre...

Privatisation d’ADP, le cap du million de signatures est franchi

Privatisation d’ADP, le cap du million de signatures est franchi

Le 4 décembre, un million de citoyens ont signé en faveur d’un référendum d’initiative partagée relatif à la privatisation d’ADP. Mais beaucoup de che...

Féminicides : le discours sans la méthode

Féminicides : le discours sans la méthode

Face à la pression de l’actualité et des associations de défense, les pouvoirs publics multiplient les prises de parole et les effets d’annonce sur le...

P. Moreau-Defarges (politologue) : "Boris Johnson a fait un pari risqué, mais il n’avait pas le choix"

P. Moreau-Defarges (politologue) : "Boris Johnson a fait un pari risqué, mais il n’avait pas le choi...

À quelques jours des élections législatives anticipées organisées à la demande de Boris Johnson, Philippe Moreau-Defarges, politologue, chercheur et s...

Élections législatives : le Brexit à quitte ou double

Élections législatives : le Brexit à quitte ou double

Après des mois de blocage parlementaire, Boris Johnson tente le tout pour le tout avec des élections législatives anticipées qui vont lui permettre d’...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message