BPI France et le gouvernement ouvrent un fonds de private equity au grand public

BPI France Entreprises 1 est un nouveau fonds de fonds permettant aux particuliers d’investir dans 1 500 entreprises non cotées et principalement françaises.

BPI France Entreprises 1 est un nouveau fonds de fonds permettant aux particuliers d’investir dans 1 500 entreprises non cotées et principalement françaises.

Inciter les particuliers à injecter leur épargne accumulée pendant la crise dans les PME et les startup, c’est le but du projet de "patriotisme économique" porté par Bruno Le Maire, ministre de l'économie, des finances et de la relance, et la banque publique BPI France. 

Un fonds de fonds matures

Depuis le 1er octobre, les épargnants peuvent souscrire au fonds BPI France Entreprises 1 (BE1), investi indirectement dans plus de 1 500 ETI, PME et startup majoritairement françaises et multi-sectorielles. Issus de fonds partenaires de BPI France, ces derniers ont investi depuis 15 ans dans des entreprises sur l’ensemble du territoire afin de couvrir les besoins en fonds propres nécessaires à leur croissance, d'après un communiqué. La société de gestion 123 IM est partenaire principal mais non exclusif sur ce projet.

Diversifier les supports d'épargne des investisseurs non professionnels

Le gouvernement continue sur sa lancée. Répondre aux besoins en fonds propres des entreprises non cotées, particulièrement en cette période de crise paraît essentiel. Les français peuvent ainsi participer à leur échelle à la relance économique et investir dans un portefeuille large et diversifié, à l'aide d'un ticket d'entrée minimal de 5 000 euros. Le rendement espéré est de 5 à 7% mais les fonds sont, en contrepartie, bloqués pendant 6 ans, prorogeable d’une année supplémentaire.

La souscription du fonds peut d'ores et déjà être réalisée via Internet mais aussi auprès des réseaux bancaires, d'assureurs et de gestion de patrimoine lorsque le fonds sera référencé. BE1 prend la forme d'un fonds commun de placement à risque (FCPR) et présente un risque de perte en capital.

"Orienter l’épargne des Français vers l’économie réelle et les entreprises est plus que jamais une priorité. (...) C’est une étape importante, qui prolonge les efforts de diversification des supports d’épargne que nous avons entamés avec la loi PACTE.", a déclaré Bruno Le Maire.

EZ

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

P. Baussant (Baussant Conseil) : " Il faut avoir conscience de sa valeur "

P. Baussant (Baussant Conseil) : " Il faut avoir conscience de sa valeur "

L'augmentation du pouvoir économique des femmes a été considérable ces dernières années. Elles sont de plus en plus influentes en matière d’économie e...

Décideurs Juridiques en pause estivale

Décideurs Juridiques en pause estivale

La rédaction de Décideurs Juridiques souhaite à ses lecteurs un bel été et de bonnes vacances. Retrouvez votre rendez-vous quotidien le 2 septembre pr...

Procès des attentats du 13 novembre : le Conseil de l'ordre vote une compensation financière inédite entre les avocats

Procès des attentats du 13 novembre : le Conseil de l'ordre vote une compensation financière inédite...

Le Conseil de l'ordre des avocats de Paris a mis en place mardi un dispositif exceptionnel dans le cadre de la tenue du procès de terroristes : les ré...

Taylor Wessing amorce son arrivée en Irlande

Taylor Wessing amorce son arrivée en Irlande

Après avoir annoncé sa volonté de s’installer à Dublin en avril dernier, Taylor Wessing nomme deux nouveaux associés pour mener cette expansion : Adam...

Transaction record entre l’AMF et l’ancien directeur général de Fleury Michon

Transaction record entre l’AMF et l’ancien directeur général de Fleury Michon

Accusé par l’Autorité des marchés financiers (AMF) d’avoir commis un manquement d’initié, Régis Lebrun s’engage à verser 225 000 euros au Trésor publi...

Systra signe la seconde CJIP de l’année 2021

Systra signe la seconde CJIP de l’année 2021

Après la convention judiciaire d’intérêt public (CJIP) signée en février dernier par le groupe Bolloré avec le Parquet national financier pour des fai...

Contentieux : Laude Esquier Champey prouve la pertinence de son modèle

Contentieux : Laude Esquier Champey prouve la pertinence de son modèle

Le cabinet d’avocats spécialistes du contentieux des affaires Laude Esquier Champey vient de fêter ses 13 ans d’existence. Passée la phase de lancemen...

Belgique : Laurius accueille trois nouveaux associés

Belgique : Laurius accueille trois nouveaux associés

Doublant les effectifs de son bureau de Bruxelles, Laurius attire un groupe de trois associés : Christina Trappeniers, Damien Stas de Richelle et Caro...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte