BPCE entame une OPA en vue de retirer Natixis de la cotation

Le groupe BPCE a annoncé la mise en œuvre d’une OPA sur sa filiale Natixis afin de récupérer les 29,3 % du capital qu’il ne détient pas déjà pour un montant de 3,7 milliards d’euros. Cette opération serait suivie d’un processus de retrait de la cotation obligatoire.

Le groupe BPCE a annoncé la mise en œuvre d’une OPA sur sa filiale Natixis afin de récupérer les 29,3 % du capital qu’il ne détient pas déjà pour un montant de 3,7 milliards d’euros. Cette opération serait suivie d’un processus de retrait de la cotation obligatoire.

À la suite de son annonce, le 17 juillet 2020, de ne pas avoir l’intention de déposer une offre publique d’achat sur les actions Natixis, et en vertu des règles de l’AMF, le groupe BPCE ne pouvait démarrer d’opération capitalistique avant six mois. Une période qui a pris fin à la mi-janvier. Désormais libéré, le groupe, se lance dans une OPA simplifiée pour acquérir les 29,3 % du capital de Natixis qu’il lui manque. Celle-ci devrait être mise en œuvre à un prix de 4 euros par action, pour un montant total de 3,7 milliards d’euros, bien loin du cours observé lors de son entrée en Bourse en 2006, avec un prix unitaire de 19,5 euros. 

Pour financer cette OPA, BPCE va notamment réaliser une augmentation de capital de 800 millions d’euros auprès de ses banques actionnaires, Caisse d’Épargne et Banque Populaire, afin de limiter l’impact de l’opération sur ses fonds propres. Cet effort, consenti par les deux établissements bancaires, devrait leur permettre de peser dans la gouvernance des métiers de Natixis, destinés à être intégrés au sein du groupe BPCE. Ce dernier, quant à lui, devrait pouvoir atteindre, pour le ratio CET1, son objectif stratégique de 15,5 % à la fin de l’année, contre 16 % actuellement. 

Vers une sortie de la cotation pour Natixis

L’OPA devrait aboutir à un processus de retrait obligatoire de la Bourse de Paris pour Natixis. Laurent Mignon, président du directoire de BCPE, a justifié cette décision en expliquant que le "fait d’être coté n’apporte rien aux métiers de Natixis" et ajoute que cette sortie de la cotation permettrait de récupérer 100 % du bénéfice annuel de Natixis. Des bénéfices tirés des trois activités de la filiale, la banque de proximité et assurance, la banque de grande clientèle ainsi que la gestion d’actifs et de fortune. Sur ce dernier métier, qui représente près de 43 % du chiffre d’affaires de la société, Laurent Mignon, n’exclut pas, pour l’avenir, un retour à la cotation. 

Ce retrait de la cote va permettre à BPCE de reprendre en main Natixis, aux côtés des banques actionnaires, afin de lui permettre de se restructurer et de limiter ses risques. 

David Glaser

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

McKinsey se sépare de son patron

McKinsey se sépare de son patron

Les associés du cabinet de conseil n’ont pas voté le renouvellement du mandat de Kevin Sneader, selon le Financial Times. Le rôle joué par la firme am...

X. Desmaison (Antidox) & J.-M. Bally (Aster) : "Le grand sujet, c’est de repenser le fonctionnement des entreprises"

X. Desmaison (Antidox) & J.-M. Bally (Aster) : "Le grand sujet, c’est de repenser le fonctionnement...

Xavier Desmaison, président du groupe de stratégie de communication Antidox, et Jean Marc Bally, fondateur du fonds de venture capital Aster, ont réce...

F. Rech (McAfee) : "Je recherche des personnes avec des capacités d’innovation"

F. Rech (McAfee) : "Je recherche des personnes avec des capacités d’innovation"

Fondée en 1987 à San Jose, McAfee est un éditeur de logiciels connu notamment pour ses solutions en matière de cybersécurité. Les équipes doivent sans...

P. Prouvost (Pernod Ricard) : " Les consommateurs se dirigent vers les marques artisanales"

P. Prouvost (Pernod Ricard) : " Les consommateurs se dirigent vers les marques artisanales"

Pernod Ricard a réalisé pas moins d’une douzaine d’acquisitions ces cinq dernières années. Philippe Prouvost, son directeur stratégie et M&A, déta...

Ardian cède Photonis à HLD

Ardian cède Photonis à HLD

Le fonds Ardian va finalement céder le spécialiste français de la vision nocturne Photonis à HLD pour 370 millions d’euros. Une opération qui met fin...

Jean-Pierre Mustier lance son Spac

Jean-Pierre Mustier lance son Spac

L'ancien patron d'Unicredit succombe lui aussi à la mode du Spac. C'est avec le concours de Tikehau Capital, Financière Agache et Diego De Giorgi que...

P. de Passorio (Adyen) : "Il ne faut jamais se couper du marché"

P. de Passorio (Adyen) : "Il ne faut jamais se couper du marché"

Né en 2006, introduit en Bourse en 2018, Adyen, spécialiste des solutions de paiement, d’origine hollandaise, revendique une organisation agile. Phili...

F. Lemery (Legrand) : "La performance RSE du groupe aide la performance financière"

F. Lemery (Legrand) : "La performance RSE du groupe aide la performance financière"

Le groupe Legrand fait figure de précurseur en matière de responsabilité sociétale des entreprises. Son directeur financier, Franck Lemery, dresse le...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte