BPCE dévoile son nouveau plan stratégique

Fin novembre, François Pérol, président du groupe mutualisé BPCE, a annoncé le lancement du nouveau plan stratégique « TEC 2020 » pour la période 2018-2020. L’objectif affiché est de réaliser à échéance un produit net bancaire supérieur à vingt-cinq milliards d’euros.

© D.R.

François Pérol, président du directoire de BPCE, lors de la présentation du nouveau plan stratégique TEC2020 du groupe

Fin novembre, François Pérol, président du groupe mutualisé BPCE, a annoncé le lancement du nouveau plan stratégique « TEC 2020 » pour la période 2018-2020. L’objectif affiché est de réaliser à échéance un produit net bancaire supérieur à vingt-cinq milliards d’euros.

À l’heure où le numérique constitue l’enjeu majeur des banques, le nouveau plan stratégique TEC 2020 de BPCE trouve toute sa légitimité en prévoyant trois aspects fondamentaux : une transformation digitale pour saisir les opportunités de la révolution technologique en cours, la prise d’engagements envers ses clients, salariés et sociétaires, ainsi que la croissance sur l’ensemble de ses « métiers cœurs ».

« La transformation digitale est une nouvelle révolution industrielle »

Le groupe BPCE prend ainsi l’initiative de continuer sa transformation digitale entreprise lors de son précédent plan stratégique « Grandir autrement » (2014-2017) en permettant la souscription électronique de 83 % des offres et la création d’une organisation permettant la mise en exécution du plan d’action digital du groupe, la 89C3 Factory. Il entend également poursuivre cette transition par un renforcement de « ses investissements humains et technologiques » qui passe par le développement des interfaces communes pour l’ensemble des marques, dans la personnalisation des offres via un investissement dans l’exploitation des données, la croissance des outils d’intelligence artificielle et un renforcement continuel du cloud.

Une révolution qui, depuis début 2017, s’articule autour de la taskforce digitale et s’appuie sur cinq plates-formes multimarques développées par la 89C3 Factory. Le résultat attendu pour ce virage numérique est de porter d’ici à 2020 le Net Promoter Score (NPS) digital au niveau des pure players, de fixer à 90 % les clients actifs utilisateurs des espaces digitaux du groupe et à 10 % le nombre de souscriptions réalisées sur les canaux digitaux. Une transition numérique qui a un coût : les investissements sont évalués à six cents millions d’euros par an.

La BPCE s’engage également à apporter à l’ensemble de ses clients plus d’expertises et de solutions en érigeant ses salariés en acteurs de la transformation, ce qui passera notamment par une augmentation des heures de formations et offrira à ces derniers une meilleure employabilité.

Pour arriver à concrétiser ses objectifs, le groupe compte sur les économies réalisées par les synergies de revenus des sociétés Natixis et des réseaux de Banque populaire et Caisse d’épargne évaluées à 750 millions d’euros, mais également sur le plan de réduction de coûts évalué à un milliard d’euros.

 

A.L.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Matthieu Poisson (Amundi TE) : « Les investisseurs institutionnels sont très friands de fonds d'infrastructures énergétiques »

Matthieu Poisson (Amundi TE) : « Les investisseurs institutionnels sont très friands de fonds d'infr...

Face à l'appétit des investisseurs institutionnels pour les infrastructures de transition énergétique, la société de gestion Amundi TE a fait le pari...

Appel à projets pour 10 000 nouveaux logements sociaux

Appel à projets pour 10 000 nouveaux logements sociaux

Le ministère de la Cohésion des territoires a lancé un nouvel appel à projets pour la construction de logements sociaux. Les organismes HLM ont jusqu’...

STC Partners confirme ses ambitions à l’international

STC Partners confirme ses ambitions à l’international

Quatre ans après avoir scellé un partenariat avec Andersen Global, STC Partners renforce cette alliance en devenant Andersen Tax & Legal au plan i...

Bersay renforce sa pratique contentieuse

Bersay renforce sa pratique contentieuse

Mathilde Cousteau rejoint Bersay & Associés en qualité d’of counsel pour consolider l’équipe du pôle contentieux et arbitrage.

Frédéric Perrin prend la tête de l’UJA

Frédéric Perrin prend la tête de l’UJA

Frédéric Perrin devient le nouveau président de l’UJA de Paris.

Simon Associés crée un pôle compliance

Simon Associés crée un pôle compliance

Avec l’arrivée de Florence Schlegel, Simon Associés mise sur la compliance en créant un pôle dédié à la matière.

C. Kolb (Sycomore AM) : Zoom sur une démarche d’investisseur responsable

C. Kolb (Sycomore AM) : Zoom sur une démarche d’investisseur responsable

Sycomore AM est une aventure entrepreneuriale dont le succès n’est plus à démontrer. Ancienne de la Banque du Louvre, Christine Kolb est l’un des asso...

Suez partenaire du Grand Moscou

Suez partenaire du Grand Moscou

A l’occasion de l’édition 2018 du Forum urbain de Moscou, Suez a signé un accord pour la gestion des déchets générés par le projet du Grand Moscou. Le...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message