Bourse : qu’arrive t-il aux sociétés de gestion ?

Après un début d’année positif, les gestionnaires d’actifs semblent désormais devoir essuyer un revers du fait d’un recul des actions au premier semestre.

© DR

Après un début d’année positif, les gestionnaires d’actifs semblent désormais devoir essuyer un revers du fait d’un recul des actions au premier semestre.

Les asset managers sont actuellement confrontés à une baisse généralisée des valeurs actions : 27 % de perte pour les américains AMG et Invesco, 20 % pour BWS récemment entré en bourse et respectivement 10 % et 20 % pour les anglais Janus Henderson et Schroders. Ce phénomène serait imputable à la remontée des taux obligataires et à la contraction de la liquidité qui ont directement touché les gestionnaires d’actifs.

Autre facteur avancé, les performances des principales sociétés de gestion sont jugées déplorables, comme en témoigne l’indice de Bloomberg qui affiche une diminution de 17 % en 6 mois… Janus Handerson en est l’illustration parfaite avec des encours tombés à 1,48 milliards de dollars qui ont contraint son dirigeant, Bill Gross, à affronter son quatrième mois de décollecte en continu depuis mars.

Seuls BlackRock et T. Rowe Price échappent à la tempête. Ceux-ci ayant réussi à éviter une baisse trop importante, voire même à rester dans le vert pour T. Rowe Price qui enregistre une hausse de 11 %. BlackRock a su faire face aux difficultés avec des stratégies d’économies d’échelle mais aussi et surtout en s’appuyant sur les actifs liquides, avec une nouvelle levée de 1,5 milliards de dollars sur son dernier fonds infrastructures énergétiques.

Également touché, le premier gestionnaire d’actifs européen, Amundi a vu sa valorisation boursière diminuer de 20 % en deux mois avec une retombée du cours à 60 euros. Leurs fonds ouverts en Italie ont été fortement dégradés par la crise politique et les retraits qui ont suivi. C’est en effet 1 milliard d’euros qui ont été retirés en mai des fonds domestiques de la société de gestion française. Toutefois la collecte sur les autres types de produits a permis de limiter la perte à 310 millions d’euros.

Flore Prud’homme

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Kramer Levin lance un département propriété intellectuelle

Kramer Levin lance un département propriété intellectuelle

Avec l’arrivée de l'avocate counsel Mathilde Carle, Kramer Levin équipe son bureau parisien d’une pratique consacrée à la propriété intellectuelle. Re...

Transport routier : le régulateur de la concurrence défend les plateformes numériques

Transport routier : le régulateur de la concurrence défend les plateformes numériques

Le 9 septembre, l'Autorité de la concurrence française (ADLC) a condamné une Bourse de fret, un groupement de transporteurs et des organisations syndi...

Chemarin & Limbour promeut en contentieux commercial

Chemarin & Limbour promeut en contentieux commercial

L’enseigne parisienne Chemarin & Limbour coopte Valentine Foucher-Créteau au rang d’associée au sein de son équipe chargée des contentieux d’affai...

Le groupe Cheuvreux ouvre une étude à Rennes

Le groupe Cheuvreux ouvre une étude à Rennes

Le groupe Cheuvreux annonce son implantation dans la région Bretagne, à Rennes, ainsi que la nomination de Gary Contin en qualité de notaire associé a...

A. Oden (CFGP) : "La symbiose de personnalités féminines et masculines est fondamentale dans ce métier "

A. Oden (CFGP) : "La symbiose de personnalités féminines et masculines est fondamentale dans ce méti...

L'augmentation du pouvoir économique des femmes a été considérable ces dernières années. Elles sont de plus en plus influentes en matière d’économie e...

P. Gloser (Sianne Patrimoine) : "Chacun a indéniablement sa place dans ce métier"

P. Gloser (Sianne Patrimoine) : "Chacun a indéniablement sa place dans ce métier"

L'augmentation du pouvoir économique des femmes a été considérable ces dernières années. Elles sont de plus en plus influentes en matière d’économie e...

S. de Nadaillac (Lazard Frères Gestion) : "Les méthodes traditionnelles "dans le dur" fonctionnent toujours."

S. de Nadaillac (Lazard Frères Gestion) : "Les méthodes traditionnelles "dans le dur" fonctionnent t...

Dans un marché de la gestion de patrimoine où l’information est devenue pléthorique et facilement accessible, découvrez comment les banques privées on...

Pledg annonce son partenariat avec manager.one

Pledg annonce son partenariat avec manager.one

Spécialiste du « Buy Now Pay Later », la fintech Pledg s’est imposée en offrant aux marchands la possibilité de proposer un paiement différé à leurs c...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte