M.Bonnici (BLF Law Group) : "Il n’existe pas de parcours entrepreneurial sans aventure humaine"

Créé en 2020 par Matthieu Bonnici et Bertrand Theaud, après 15 années passés à exercer ensemble chez DLA Piper puis Winston & Strawn à Shanghai, BLF Law Group conseille des clients internationaux dans le cadre de leurs activités en Chine. Ils partagent avec Leaders League leur expertise pour répondre aux besoins de leurs clients sur un marché en perpétuelle évolution.

© BLF Law Group handed x Leaders League

Créé en 2020 par Matthieu Bonnici et Bertrand Theaud, après 15 années passés à exercer ensemble chez DLA Piper puis Winston & Strawn à Shanghai, BLF Law Group conseille des clients internationaux dans le cadre de leurs activités en Chine. Ils partagent avec Leaders League leur expertise pour répondre aux besoins de leurs clients sur un marché en perpétuelle évolution.

Leaders League : Pourriez-vous nous présenter l’historique de votre cabinet ?

Matthieu Bonnici : On a parfois tendance à oublier que le métier d’avocat est par définition une profession d'entrepreneur. Et la création de notre cabinet correspond exactement cela : il s’agit du parcours de deux avocats qui, après de nombreuses années au sein de cabinets internationaux, décident d'embrasser leur propre aventure entrepreneuriale.

Nous avons fondé notre cabinet sur un format de type boutique indépendante, en raison des nombreux avantages que cela nous offre; comme la possibilité de gérer un portefeuille clients élargi (les honoraires de nos précédents cabinets ne nous autorisaient qu’à accompagner les grands groupes). Notre indépendance nous a ainsi permis de diversifier rapidement notre base clients PME, start-up et entrepreneurs individuels.

Nous maintenons le contrôle total sur notre communication - nous avons adopté des méthodes différentes de celles de la plupart des cabinets, en recourant notamment au format vidéo - et sur le développement de notre équipe et de la promotion des jeunes avocats.

Nous offrons par ailleurs  une grande flexibilité dans la manière dont nous travaillons et offrons nos services aux clients.

Depuis peu et de manière inattendue, nous travaillons désormais fréquemment avec d'autres cabinets d'avocats en Europe et aux US qui nous demandent de les aider à gérer les besoins juridiques de leurs clients en Chine et en Asie.

Il n’existe pas de parcours entrepreneurial sans aventure humaine : notre équipe est composée de collaborateurs avec lesquels nous travaillons depuis de nombreuses années. Cette stabilité garantit la qualité de nos services auprès de nos clients dont les dossiers peuvent être suivis sur le long terme par les mêmes avocats.

La Chine va continuer de renforcer sa position de leader incontestable en matière de technologie et innovation financière

LL : Quelles sont vos expertises principales ?

Traditionnellement, nos clients viennent à nous en raison de notre longue expérience des affaires en Chine. Naturellement, notre expertise a évolué avec la Chine et la nature des investissements étrangers dans le pays et la région.

Les problématiques juridiques auxquelles nos clients sont confrontés aujourd’hui sont intrinsèquement liées à la nouvelle économie, protection des données, cybersécurité, distribution en ligne, protection de l’innovation et des technologies.

LL : Qui sont vos clients et de quelle manière développez-vous votre portefeuille ?

Nos clients comprennent un nombre important d’entreprises européennes avec lesquelles nous avons travaillé dans nos précédents cabinets et qui ont décidé de nous suivre dans notre nouvelle aventure.

Le fait d'être indépendants nous a permis d'élargir considérablement le portefeuille de nos clients aux PME, start-ups technologiques et entrepreneurs.

Je pense que nous sommes maintenant perçus avec un ADN "expérience des grands cabinets internationaux, flexibilité de l’indépendance". Ce positionnement trouve un bon écho auprès de nos clients, prospects et contacts.

En termes d'acquisition de nouveaux clients, le fait que nous soyons présents en Chine depuis tant d'années nous aide presque naturellement et organiquement.

LL : Quels sont les défis et opportunités que représente votre marché local ?

Chacun connaît la vitesse de développement de l’économie chinoise. Il en va de même du système législatif du pays.

La Chine a longtemps été considérée comme un centre de production de marchandises à bas-prix. Mais en l’espace de quelques années, le pays a considérablement évolué. Beaucoup peinent encore à le réaliser, mais la Chine est désormais un leader mondial en technologies et innovations à forte valeur ajoutée.

Pour des avocats tels que nous, cela implique une capacité d’évolution permanente. Pas un seul mois ne s’écoule sans un développement légal majeur.

Pour nos clients, cela signifie que la Chine devient plus complexe à naviguer, et donc plus coûteuse. Dans la pratique, nous conseillons toujours à nos clients de ne pas s’y précipiter. Il faut avoir les ressources et le temps nécessaires pour réussir en Chine, il n’y a pas de raccourci.

 Les problématiques auxquelles sont confrontés nos clients sont intrinsèquement liées à la nouvelle économie, protection des données, cybersécurité, distribution en ligne, protection de l’innovation et des technologies

LL : Comment envisagez-vous le développement futur de BLF Law Group et l’évolution du marché ?

La Chine va continuer de renforcer sa position de leader incontestable en matière de technologie et d’innovation financière. Nos clients vont suivre cette tendance, tout comme notre expertise.

Propos recueillis par Aude Ghespière

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nouvel associé M&A chez LPA-CGR

Nouvel associé M&A chez LPA-CGR

Le cabinet d’avocats d’affaires accueille Michael Samol en qualité d’associé parmi son équipe en fusions-acquisitions et private equity, ce qui renfor...

L'équipe de Soazig Préteseille crée le pôle social de Stephenson Harwood

L'équipe de Soazig Préteseille crée le pôle social de Stephenson Harwood

En quittant Reinhart Marville Torre où elle a exercé pendant cinq ans pour Stephenson Harwood, Soazig Préteseille-Taillardat renoue avec la dimension...

Le directeur juridique de Seb entre au comex

Le directeur juridique de Seb entre au comex

L’industriel français Seb renforce son comité exécutif et nomme quatre nouveaux membres, parmi lesquels Philippe Sumeire, directeur général juridique...

Double cooptation chez Delsol

Double cooptation chez Delsol

Delsol Avocats annonce la cooptation de deux nouveaux associés en financement et en restructuring : Séverine Bravard et Manuel Wingert.

Trois counsels chez De Pardieu Brocas Maffei

Trois counsels chez De Pardieu Brocas Maffei

Le cabinet d’avocats indépendant promeut la spécialiste du droit immobilier Marie-Caroline Fauchille, Diane Le Chevallier dans l’équipe financement im...

Florent Mazeron quitte Freshfields pour Linklaters

Florent Mazeron quitte Freshfields pour Linklaters

Le spécialiste du private equity Florent Mazeron est le nouvel associé de l’équipe corporate de Linklaters. Il occupera par la même occasion des fonct...

Un expert du M&A et du private equity chez Hogan Lovells

Un expert du M&A et du private equity chez Hogan Lovells

L’arrivée de Pierre-Marie Boya en qualité de counsel consolide le bureau parisien d’Hogan Lovells.

Doit-on s'attendre à un retour de l'ISF ?

Doit-on s'attendre à un retour de l'ISF ?

L’épidémie de Covid-19 a provoqué une dégradation des finances publiques. Si l’actuel gouvernement écarte toute hausse de la fiscalité, la réduction d...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte