Bérénice de Warren, la talentueuse

Bérénice de Warren est associée du cabinet Maisonneuve et sélectionnée pour le dossier de La Relève 2021.

Bérénice de Warren est associée du cabinet Maisonneuve et sélectionnée pour le dossier de La Relève 2021.

Bérénice de Warren a bien failli ne jamais devenir avocate. Amoureuse des lettres, elle aspire d’abord à intégrer une prépa littéraire puis projette de passer l’ENM à la fin de son cursus en droit. Elle tente de tout même le barreau, "pour se tester" et l’obtient du premier coup. Le goût pour la matière pénale, qu’elle a découvert en fac de droit, la pousse à poursuivre sa formation à l’École du barreau. Le métier d’avocat lui tend alors les bras.

Enjeux politiques et médiatiques

Sa première collaboration chez Veil Jourde, chez qui elle restera sept ans, lui permettra de s’installer pleinement dans la profession et de rencontrer Antoine Maisonneuve, auquel elle s’associe en 2019. Aux côtés de Jean Veil et de François Esclatine, elle apprend d’abord à maîtriser les arcanes du droit pénal des affaires et surtout, à acquérir les bons réflexes pour parler "le langage du dirigeant d’entreprise". Ce qui lui plaît le plus ? La gestion des enjeux politiques et médiatiques dans certains procès sensibles.

Lorsqu’Antoine Maisonneuve lui propose de rejoindre le cabinet qu’il dirige avec son père, le pénaliste de renom Patrick Maisonneuve, elle saisit cette occasion en or : "Intégrer ce cabinet correspondait à l’orientation que je souhaitais donner à ma carrière à ce moment-là : continuer à traiter de dossiers de pénal des affaires dans un cabinet 'boutique', et développer plus spécifiquement certaines activités comme le droit pénal social", relate la Rémoise de 35 ans qui intervient aussi en droit pénal général ainsi qu’en contentieux bancaire et réglementaire.

Dans la pile de ses dossiers, récents et plus anciens, des personnes que tout le monde connaît, dont elle a assuré la défense : Didier Lombard ex-PDG de France Télécom, Jérôme Cahuzac ancien ministre du Budget, Jean-Pierre Jouyet auparavant secrétaire général de l'Élysée ou encore Pierre Giacometti, ancien conseiller aux relations proche de Nicolas Sarkozy et poursuivi pour recel de favoritisme. De ces sujets si médiatisés naissent très souvent des événements humains tragiques : des réputations professionnelles et familiales entachées ou parfois même des suicides, comme dans le cadre de l’affaire des salariés de France Télécom. Outre ses qualités humaines pour accompagner ces clients particuliers dans ces batailles difficiles, Bérénice de Warren sait s’imposer avec finesse pour gagner leur confiance : "J’ai eu la chance d’être formée par Jean Veil pour accompagner aux mieux nos clients, notamment ceux du milieu politique, puis de travailler avec Patrick et Antoine Maisonneuve qui ont aussi une grande expertise en la matière. Il s’agit de trouver son propre positionnement en tant qu’avocat et de créer une vraie relation de confiance. Il faut également bien maîtriser la communication et les relations avec les journalistes. Le temps judiciaire n’est pas le temps médiatique."

Cette capacité à affronter les tempêtes sans jamais ployer fait de Bérénice de Warren une avocate de poigne. Bien qu’affichant un parcours sans faute, elle garde en elle un certain pragmatisme : "Le travail est la clef de tout. En matière pénale, les juges sont exigeants et connaissent très bien leurs dossiers. Il faut tout anticiper pour y faire face", poursuit cette mère de trois enfants. À l’instar d’une conquérante, Bérénice de Warren est résolument présente sur tous les fronts.

Marine Calvo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier La Relève 2021

Cette année encore, Décideurs Juridiques a sélectionné 30 avocats en passe de devenir des références dans leur domaine de compétences respectif. Découvrez les portraits de ces étoiles montantes du barreau d'affaires dans la troisième édition de notre dossier La Relève.
Sommaire
Alerion se renforce en droit de l’environnement

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Fahima Gasmi est nommée associée du cabinet Alerion. Elle y pilotera la pratique droit de l’environnement.

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

Charles-Antoine Joly, nouvel associé de DS Avocats, vient étoffer l’offre propriété intellectuelle, technologies numériques et data du cabinet.

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

Dans son rapport d’activité 2021 tout juste publié, l’Agence française anticorruption revient sur les chiffres clés à retenir pour la préparation du p...

Rachat de TMSC : le Tribunal de l’UE rejette le recours de Canon contre l’amende de Bruxelles

Rachat de TMSC : le Tribunal de l’UE rejette le recours de Canon contre l’amende de Bruxelles

Le Tribunal de l’Union européenne a confirmé, mercredi 18 mai, les amendes d’un montant cumulé de 28 millions d’euros infligées par la Commission pour...

E. Maréchaux Laurentin : "Il est difficile aujourd’hui pour un collectionneur d’acheter des peintures d’artistes russes"

E. Maréchaux Laurentin : "Il est difficile aujourd’hui pour un collectionneur d’acheter des peinture...

Au cœur du marché de l’art, les experts constituent la brique indispensable à l’authentification des œuvres. Entretien avec Élisabeth Maréchaux Lauren...

Une nouvelle équipe privatiste pour Adaltys

Une nouvelle équipe privatiste pour Adaltys

Dans la continuité de son développement, Adaltys accueille une nouvelle associée : Marjorie Schnell. Accompagnée d’une équipe de quatre avocats, l’avo...

Le projet européen de guichet unique pour les douanes avance

Le projet européen de guichet unique pour les douanes avance

Faciliter et accélérer le dédouanement. Un objectif que s’est fixé l’Union européenne et qui se concrétise de plus en plus avec le nouvel accord provi...

Gouvernement Borne : Éric Dupond-Moretti conserve le ministère de la Justice

Gouvernement Borne : Éric Dupond-Moretti conserve le ministère de la Justice

De la salle des pas perdus à l’hôtel de Bourvallais, il n’y avait, pour Éric Dupond-Moretti, qu’un pas à sauter. L’ex-pénaliste, entré au gouvernement...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message