Benoit Varin (Recommerce Solutions) : « Il faut oser et avoir l’ambition d’être en rupture »

Benoit Varin (Recommerce Solutions) : « Il faut oser et avoir l’ambition d’être en rupture »

Retour sur le Grand Prix des Entreprises de Croissance, édition 2015 : aujourd’hui zoom sur Recommerce Solutions, lauréat du secteur « Internet et NTIC ».

Décideurs. Comment définiriez-vous votre stratégie de croissance ?

Benoit Varin. Depuis 2009, Recommerce Solutions a pour vision de révolutionner les modes de consommation et de distribution en favorisant la reprise des produits électroniques usagés, la réparation et la revente d’occasion. L’objectif est de devenir le leader dans l’intégration des solutions pour recommercialiser les téléphones portables et gérer le cycle de vie des équipements nomades. La stratégie de croissance de Recommerce Solutions repose sur la création de nouvelles offres inscrites dans l’économie circulaire (location, réparation, etc.) dans le but de répondre aux changements de mode de consommation tournée vers l’économie de la fonctionnalité (le consommateur achète un service et non un bien). La conquête de nouveaux marchés internationaux est également l’un des enjeux stratégiques pour notre société.

 

 

Décideurs. Quelles ont été les clés du succès de votre croissance ?

B. V. Les facteurs clés du succès de notre croissance reposent à la fois sur l’équipe de fondateurs très complémentaires, la capacité à industrialiser le marché informel de l’occasion et à fournir aux distributeurs d’équipements neufs comme les opérateurs télécoms des solutions de recommercialisation. Nous misons sur l’innovation, clé de voûte de notre développement. Nos valeurs et notre engagement environnemental et sociétal (certifié ISO 14001) nous ont permis également de gagner la confiance des opérateurs télécoms les plus importants en France pour lancer la reprise et la vente en ligne de mobiles d’occasion et reconditionnés. Les investisseurs Seventure Partners, La Banque publique d’investissement et 3T Capital nous ont accompagnés grâce à une levée de fonds de 7,1 millions d’euros qui nous a permis d’accélérer notre développement international à la fois en Suisse et en Espagne et de renforcer notre capacité d’innovation.

 

 

Décideurs. Quels sont les obstacles que vous avez dû affronter pour permettre une forte croissance ?

B. V. Les principaux obstacles ont été de plusieurs ordres : convaincre les opérateurs télécoms de faire confiance à une start-up, trouver les talents capables de participer à maintenir la forte croissance de la société et surmonter les obstacles financiers pour atteindre une taille critique afin de rassurer nos clients face à nos concurrents.

 

 

Décideurs. Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs qui visent une forte croissance ?

B. V. La croissance n’est que la conséquence d’une forte ambition associée à un marché à haut potentiel. Pour atteindre une forte croissance, je préconise d’avoir tout d’abord une grande ambition et de viser un marché en devenir. Puis, il est indispensable sur le plan de la stratégie de trouver les bons canaux de distribution pour aller vite et ne pas devoir reconstruire toute une chaîne de commercialisation de son offre. Il faut d’autre part oser et avoir de l’ambition, être en rupture en voulant par exemple changer les modes de consommation, de distribution, de production, vouloir révolutionner la gestion des déchets… Une ambition reposant sur un sentiment collectif d’injustice ou d’indignation comme le gaspillage sera toujours efficace pour la cohésion d’équipes et la réalisation d’objectifs à atteindre.

 

 

Décideurs. Pour financer votre croissance, quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs à l’aune de votre propre expérience ?

B. V. Il est important de commencer à construire un modèle économique rentable dès le début sans dépendre de financements externes. Gagner des clients et maîtriser son point mort pour atteindre une rentabilité sur au moins un exercice fiscal permet ensuite d’être à l’aise pour négocier avec de potentiels investisseurs.

 

 

Décideurs. Comment avez-vous géré votre levée de fonds et vos relations investisseurs ?

B. V. Nous avons consacré une année entière en 2010 à finaliser notre premier tour de table afin de rencontrer les différents partenaires possibles et de trouver les bons investisseurs avec qui nous avions la volonté de construire un projet commun. Nous avons choisi des personnalités et des investisseurs qui partageaient nos valeurs et avaient envie de participer à un projet ambitieux. De nouveaux investisseurs ont rejoint le projet nous permettant de renforcer nos ambitions mondiales concernant la gestion du cycle de vie des téléphones portables.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Paroles de Gagnants - GPEC 2015

Sommaire
Nicomatic : focus sur une entreprise libérée

Nicomatic : focus sur une entreprise libérée

Le fabricant haut-savoyard de connecteurs Nicomatic est un exemple concret d'entreprise libérée en France. Olivier Nicollin, actuel PDG de cette entre...

Maison Henriot, chai d’œuvre

Maison Henriot, chai d’œuvre

Depuis plus de deux siècles, la maison Henriot cultive sa passion de la vigne et sa fierté du produit. Plus soucieuse de qualité que de volumes, elle...

Oui, le salaire des PDG du CAC 40 dépend (un peu) du climat

Oui, le salaire des PDG du CAC 40 dépend (un peu) du climat

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis d’inciter les grands groupes à davantage lier la rémunération de leurs dirigeants à des c...

Advens, success story de la cybersécurité française

Advens, success story de la cybersécurité française

Alexandre Fayeulle président et fondateur d’Advens, success story française dans l’univers de la cybersécurité, revient sur ses initiatives RSE et la...

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Alors que les nouvelles technologies s’invitent plus que jamais dans le secteur de la santé, la médecine intégrative fait de plus en plus d’adeptes. D...

Leonardo Del Vecchio, décès d'un visionnaire

Leonardo Del Vecchio, décès d'un visionnaire

Le milliardaire italien, président du conseil d’administration d’EssilorLuxottica s’est éteint à Milan à l’âge de 87 ans. Retour sur la success story...

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Première fortune chinoise, Zhong Shanshan est le patron à la fois du géant de l’eau en bouteille Nongfu Spring et de l’entreprise pharmaceutique Beiji...

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) dévoile son palmarès 2021 des déposants de brevets. Cette année encore, cette compilation soul...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message